24/08/2020 Revue de presse économique du 24 août 2020 – boursenews.ma

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi :

L’Economiste :

• PLF 2021: L’administration au régime. La note d’orientation du PLF 2021 a consacré la réduction du train de vie de l’administration. L’objectif est de donner l’exemple et de dégager les marges nécessaires pour l’investissement. Elle recommande aux ministres d’éviter de programmer des dépenses pour l’achat et la location de véhicules, l’aménagement et l’équipement des locaux administratifs. Le régime sera appliqué aux études qui doivent baisser de 50%, avec un recours aux cadres et à l’expertise de l’administration. Idem pour la réduction des dépenses de transport, des déplacements au Maroc et à l’étranger, les frais d’accueil, d’hôtellerie, de restauration, des congrès et des conférences.

• S.A : Une réforme pour forcer la parité hommes-femmes. La loi relative aux sociétés anonymes (S.A) fera l’objet d’un nouveau toilettage. Une réforme qui intervient après celle mise en œuvre en avril 2019 et qui a valu au Maroc de remonter dans le Doing Business. Le projet de loi dont la première version a filtré vise notamment à simplifier le cadre réglementaire de la création d’entreprise, de renforcer la transparence dans leur gestion, la responsabilité des gérants, de faciliter l’obtention de l’information. L’un des apports majeurs du texte porte sur une mesure qui tend à réparer une injustice à l’égard des femmes. En effet, l’article 39 prévoit l’intégration dans les statuts de la société d’une disposition relative à la parité hommes-femmes dans les organes de gouvernance des sociétés.

Le Matin :

• L’ONU se félicite de la nomination de Mohamed Aujjar, président de la Mission d’enquête sur la Libye. La Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul) s’est félicitée samedi de la nomination par la Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme du Marocain Mohamed Aujjar, en tant que président de la Mission d’enquête indépendante de l’ONU sur la Libye (FFML). La Manul a appelé samedi les autorités libyennes compétentes à « coopérer pleinement avec la Mission d’établissement des faits en Libye (FFML), une étape cruciale pour mettre fin à l’impunité et prévenir de nouvelles violations des droits de l’Homme et exactions en Libye », selon un communiqué. En plus de M. Aujjar, la Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, avait nommé le 19 août deux autres éminents experts indépendants de la FFML. Il s’agit de Tracy Robinson (Jamaïque) et Chaloka Beyani (Zambie et Royaume-Uni).

• Explosion à Beyrouth : les artistes libanais saluent le geste humanitaire de SM le Roi. Les artistes libanais ont salué l’initiative de SM le Roi Mohammed VI d’envoyer une aide humanitaire et médicale d’urgence au peuple libanais suite aux explosions ayant secoué le port de la capitale Beyrouth, le 4 août dernier. Les artistes libanais ont exprimé, lors d’une visite à l’hôpital militaire de campagne déployé sur Hautes instructions de SM le Roi pour fournir des soins d’urgence à la population victime de ce drame, leur gratitude et estime pour ce geste noble du Souverain et Sa mobilisation pour prête assistance au Liban et ce, à travers la mise en place d’un pont aérien pour acheminer les aides humanitaires et médicales d’urgence, le but étant de soulager et de panser les blessures des Libanais. A cet égard, l’artiste Walid Taoufiq, a fait part, dans une déclaration à la presse, de ses remerciements et sa gratitude profonde et sincère à SM le Roi et au Maroc, gouvernement et peuple, pour cette initiative de solidarité ayant contribué amplement à soulager les souffrances des Libanais.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Un hôpital de campagne de 100 lits à Marrakech pour les cas Covid-19. A l’instar d’autres villes, la cité ocre a, à son tour, un hôpital de campagne où seront prises en charge les personnes contaminées à la Covid-19. Aménagé au sein de l’hôpital Ibn Tofail, ce chapiteau s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des mesures prises par le ministère de la santé pour promouvoir et étendre le système de prise en charge des malades Covid-19, notamment les soins intensifs. La capacité de ce chapiteau s’élève à 100 lits équipés d’oxygène et consacrés à la pré-réanimation. Par ailleurs, le wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, s’est informé samedi de l’état d’avancement des travaux d’aménagement de cette installation qui vise à alléger la pression sur les autres structures.

• Immatriculation des navires : Lancement d’un service en ligne. Un nouveau service en ligne dédié au dépôt et suivi du traitement des demandes d’immatriculation des navires, notamment, les navires de commerce, de servitude et engins nautiques, dont les registres sont tenus par les services de la marine marchande a été lancé par le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau. Cette action s’inscrit, selon un communiqué du ministère, dans le cadre de la dématérialisation des procédures administratives et l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers. Ce nouveau service, précise la même source, qui est accessible via le portail web du ministère à travers la rubrique des E-services, offre des fonctionnalités principales aux usagers à savoir, le dépôt en ligne des demandes d’immatriculation des navires, la prise de rendez-vous en ligne avec le service de la marine marchande de leur choix et le suivi de l’avancement du traitement de la demande d’immatriculation. Maroc Le Jour :

• Crash d’un avion à Kénitra: Le BEA ouvre une enquête. Le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses d’accidents d’aviation civile (BEA) a ouvert une enquête technique pour déterminer les causes du crash d’un avion biplace jeudi à Kénitra, faisant deux morts, indique vendredi le ministère du tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale dans un communiqué. « Conformément à la réglementation en vigueur, le bureau d’enquêtes et d’analyses d’accidents d’aviation civile (BEA) a ouvert une enquête technique pour déterminer les causes et les circonstances de cet accident », souligne la Direction générale de l’aviation civile relevant du ministère. Un avion de type CESSNA immatriculé CN-TCG appartenant à l’aéroclub royal de Rabat s’est écrasé jeudi dans la région de Kénitra causant la mort de deux personnes à bord, rappelle la même source.

• Marrakech : Fort engouement pour le don de sang. L’Association des donneurs de sang à groupes rares a organisé vendredi, au Centre régional de transfusion sanguine (CRTS) de Marrakech, une campagne de collecte de sang qui a connu un fort engouement. Cette initiative solidaire et humaine a permis de collecter quelque 300 pochettes de sang qui sont de nature à contribuer à renflouer les stocks de sang et pallier le manque flagrant en cette matière vitale au niveau du CRTS. Cette campagne vise la consécration de la culture de la solidarité et la sensibilisation sur le rôle du don de sang pour sauver la vie durant cette conjoncture exceptionnelle qui a enregistré la régression du nombre de donneurs.

Al Bayane :

• PLF: 2021: Nouvelle feuille de route et nouvelles priorités sociales et économiques. La préparation du projet de budget 2021 intervient dans une conjoncture chamboulée par les effets multiples de la crise sanitaire de la Covid-19. La lettre de cadrage du projet de loi de finances 2021 se base sur les dernières instructions royales pour mettre en place une nouvelle feuille de route qui retrace les grandes priorités économiques et sociales du pays et qui rectifie les défaillances des politiques économiques en vigueur. Trois grands axes sont d’ores et déjà fixés. Il s’agit d’exécuter le plan de relance économique, de généraliser la couverture sociale à l’échelle nationale et de mettre les bases d’une gouvernance étatique rationnelle et exemplaire. Le projet de loi de Finances 2021 vise une croissance économique de 5,4 % contre -5% en 2020. Il se base sur l’hypothèse d’un prix moyen du gaz butane à 350 dollars la tonne et d’une récolte céréalière moyenne de l’ordre de 70 millions de quintaux.

• Report à une date ultérieure de l’Examen régional unifié de la première année du Baccalauréat. L’Examen régional unifié de la première année du Baccalauréat, prévu initialement les 4 et 5 septembre 2020, a été reporté à une date ultérieure, a annoncé samedi le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le ministère a indiqué, dans un communiqué, qu’il a été aussi décidé d’adopter l’enseignement à distance comme modèle pédagogique au début de l’année scolaire 2020-2021 qui commence le 7 septembre, tous cycles et niveaux confondus, dans l’ensemble des établissements publics et privés ainsi que dans les écoles des missions étrangères. En outre, l’enseignement en présentiel sera assuré pour les apprenants dont les parents optent pour ce modèle, sachant qu’un mécanisme sera établi pour permettre aux familles de faire un tel choix.

L’Opinion :

• Énergies renouvelables : Le Maroc en vitesse de croisière. Le mix énergétique marocain est actuellement dominé par les hydrocarbures (52% en 2019) essentiellement destinées au transport et le charbon (33% en 2019) destiné à la production d’électricité. L’exploitation des ressources hydro-électriques, solaires et éoliennes permet cependant de modifier ce mix en réduisant de manière croissante la part des énergies fossiles. L’objectif de la stratégie énergétique nationale pour 2020 est de parvenir à une production d’électricité d’origine renouvelable de 6000. L’énorme potentiel des énergies renouvelables du Royaume reste cependant peu exploité. Selon le CESE, «le Maroc peut passer d’une dépendance énergétique de près de 88% aujourd’hui à 35% en 2040 et moins de 17% en 2050. En parallèle, le coût moyen de l’électricité sur le réseau pourrait baisser de 0,79 DH/kWh aujourd’hui à 0,61 DH/kWh en 2040 et 0,48 DH/kWh en 2050».

• Echange de violence à Salé : 7 individus interpellés. Les éléments de la brigade anti-gang de la sûreté provinciale de Salé ont interpellé sept individus, dont six mineurs, pour leur implication présumée dans des échanges de violences et pour avoir causé des dégâts matériels aux biens d’autrui par jets de pierres. Les suspects, âgés de 14 à 17 ans et qui appartiennent à deux factions rivales de supporters de football dans les villes de Rabat et Salé, étaient entrés dans un conflit qui a dégénéré en un échange de violences et de jets de pierres causant des pertes matérielles au pare-brise d’une voiture garée sur la voie publique a Hay Essalam, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que l’intervention immédiate des éléments de police a permis l’interpellation de sept suspects et la saisie d’un couteau en possession de l’un d’eux.

Libération :

• Intensification des opérations de sensibilisation à Tanger. Les autorités locales de la circonscription de Tanger-Médina ont mené une opération de sensibilisation quant au danger de la propagation du coronavirus (Covid-19). Menée en coopération avec plusieurs associations de la société civile, cette opération a été l’occasion de distribuer des masques de protection aux citoyens, tout en leur rappelant l’importance du respect des mesures préventives mises en place par les autorités compétentes afin de lutter contre la propagation du virus. Il s’agit notamment de se laver les mains régulièrement, de porter obligatoirement et de façon correcte les masques de protection et de respecter la distanciation sociale, tout en évitant les rassemblements dans les différentes rues et quartiers de la ville afin de protéger la sécurité et la santé de tous.

• Fermeture des plages de Benslimane, Mohammedia et Berrechid. Après la province de Benslimane, la préfecture voisine de Mohammedia est la deuxième collectivité territoriale de la région de Casablanca-Settat à annoncer la fermeture de ses plages sur fond de crainte d’une plus grande propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). Sur décision du gouverneur de la préfecture, Hicham M’daghri Alaoui, la nage sera totalement interdite dans les plages de Mohammedia et Ain Harouda, où les autorités administratives locales et les services de sécurité, chacun dans son domaine de compétence, veilleront à l’application de cette mesure en coordination avec les services provinciaux de l’équipement et des collectivités territoriales. Les autorités de Mohammedia et de Benslimane craignent, visiblement, une ruée sur leurs plages des résidents de Casablanca, suite à la décision du gouvernement de fermer les plages de la métropole, de Dar Bouazza et Paloma, proche d’Ain Harrouda, en réaction à l’apparition de nouveaux foyers infectieux.

Akhbar Al Yaoum :

• On n’est pas à l’abri d’un retour au confinement. Le ministère de la Santé a annoncé samedi une légère hausse au niveau du taux de contaminations au coronavirus durant les 24 heures. En effet, le ministère a fait état de 4.3 cas de contamination pour 100.000 habitants, tandis que le taux de létalité a atteint 1.7%. Dans ce sens, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, a fait remarqué que le taux de létalité risque d’augmenter si le relâchement et la « nonchalance » persistent, évoquant le non respect des mesures préventives et des gestes barrières. Une source du ministère a, par ailleurs, indiqué que les membres de la commission scientifique suivent de très près la situation épidémiologique et son en train d’analyser minutieusement tous les indicateurs, ajoutant que des scénarios ont été établis afin d’endiguer la crise, dont un retour au confinement.

• Seule la citoyenneté positive permettra une sortie de la crise sanitaire. La conduite des Marocains durant la pandémie de Covid-19 ne peut pas être traitée sans évoquer la dichotomie comportement/valeurs, a affirmé le professeur des sciences sociales à l’Université Mohammed VI, Saïd Bennis, insistant sur la nécessité de changer les comportements sociaux et se détacher de la notion de l’individu en faveur de la notion de la conscience collective. Seule la citoyenneté positive permettra à la société de sortir de la crise sanitaire, a-t-il ajouté, soulignant l’impératif d’un projet sociétal basé sur des politiques de vie consacrant le principe de l’autorité de la vie et la suprématie de la préservation de la santé des individus.

Al Yaoum Al Maghribi

• Jacques Attali à la MAP : Le Maroc pourrait être un partenaire privilégié de souveraineté économique de l’Europe. Le Maroc pourrait être un partenaire privilégié de souveraineté économique de l’Europe, a souligné l’écrivain et économiste français Jacques Attali. «Le Maroc s’est particulièrement bien conduit même s’il souffre actuellement des effets de la crise qui a touché un secteur majeur de son économie qui est le tourisme», a estimé l’essayiste français dans une interview. «La production autonome de médicaments, de respirateurs, de masques et la capacité de production agricole du Royaume étaient essentielles», a affirmé M. Attali, notant que «cela montre que le Maroc pourrait être un partenaire privilégié de souveraineté économique de l’Europe».

• Casablanca: Saisie de 13 tonnes de chira. Le Service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a procédé, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à la saisie de 13 tonnes de drogues de Chira à bord d’un camion de transport de marchandises et d’une voiture utilitaire, ainsi qu’à l’interpellation d’un individu, âgé de 39 ans, faisant l’objet d’un avis de recherches au niveau national pour trafic international de drogue pour son implication présumée dans cet acte criminel. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les deux véhicules ont été interceptés simultanément dans une zone rurale, située au niveau de la route nationale reliant Médiouna et Tit Mellil, aux alentours de la ville de Casablanca. Les opérations de fouilles effectuées ont permis la saisie de 11 tonnes et 600 kilogrammes de drogue emballés à bord du camion, alors que la même opération s’est soldée par la saisie d’une tonne et 400 kg de drogue à bord de la voiture utilitaire, portant le total des cargaisons saisies à 13 tonnes du haschisch, précise la même source.

Al Massae :

• Le Maroc participe aux essais cliniques anti-Covid19. La signature de deux accords de coopération entre le Maroc et le laboratoire chinois « Sinopharm CNBG » (China National Biotec Group Company Limited), a pour objectif de faire participer le Maroc aux essais cliniques d’un vaccin anti-Covid19, a indiqué le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb. Cette collaboration maroco-chinoise permettra au Royaume d’assurer au citoyen marocain d’être parmi les premiers servis en matière de vaccination contre le coronavirus, a-t-il dit. Le Maroc sera à même, probablement très prochainement, de produire un vaccin dans le cadre d’échange d’expertise entre Rabat et Pékin, a-t-il ajouté. Se disant convaincu que le retour à la situation normale d’avant-covid ne se fera qu’avec un vaccin, Ait Taleb a souligné que ce vaccin est très prometteur puisqu’il a déjà été approuvé par plusieurs pays.

• Port du masque : Abdennabaoui ferme. Le président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui a appelé les procureurs du Roi à une application rigoureuse de la loi relative au non-respect du port du masque. Ils s’agit notamment du décret-loi 2-20-503, qui prévoit une privation de liberté en cas de non-paiement de l’amende par le contrevenant. Il s’agit donc d’appliquer les nouvelles dispositions édictées par la loi 2-20-92 complétée par le décret-loi 2-20-503, en lieu et place de celles contenues dans le décret 2-20.572. Abdennabaoui a également appelé les procureurs du Roi à demander aux services de la police judiciaire de proposer aux contrevenants une entente à l’amiable. Une procédure qui permet à la personne verbalisée pour non-port du masque de payer sur-le-champ l’amende de 300 dirhams prévue pour cette infraction.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Trois modèles ont été préparés en prévision de la rentrée scolaire 2020-2021. Trois modèles ont été préparés en prévision de la rentrée scolaire 2020-2021 en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique liée à la Covid-19, a annoncé dimanche le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi. Le premier scénario prévoit l’adoption de l’enseignement présentiel à 100 pc en cas d’amélioration de la situation, alors que le deuxième concerne l’alternance entre enseignement présentiel et auto-enseignement en cas d’amélioration de la situation avec nécessité du respect des mesures préventives, a précisé le ministre. Selon lui, le troisième scénario porte sur le recours uniquement à l’enseignement à distance si la situation épidémiologique s’aggrave.

• Les parents d’élèves veulent un report de la rentrée scolaire. 76.84% des parents des élèves inscrits dans les écoles privées au Maroc souhaitent un report de la rentrée scolaire jusqu’au 4 janvier 2021, Selon un sondage effectué par l »Union des parents d’élèves de l’enseignement privé au Maroc. 13.45% des parents participants au Sondage préfèrent une rentrée dès septembre prochain en mode présentiel, tandis que 7.59% veulent une rentrée dès septembre en mode alterné présentiel/à distance. Plus de 7440 parents d’élèves ont participé à ce sondage afin de donner leur avis sur les scénarios probables quant à la rentrée scolaire 2020/2021.

Al Alam :

• Plus de vigilance pour lutter contre la propagation du coronavirus! En réaction au discours prononcé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 67è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal Nizar Baraka a déclaré que l’ensemble des citoyens et toutes les composantes de la nation sont invités à plus de vigilance et de mobilisation afin de lutter contre la pandémie avec un esprit patriotique. «Nous sommes devant un choix unique, celui de la solidarité, la responsabilité et du patriotisme afin de faire face à la crise sanitaire et d’éviter le retour au confinement qui pourrait avoir des conséquences socio-économiques très dures telles que la hausse de la pauvreté et du chômage», a précisé Baraka.

• Report à une date ultérieure de l’Examen régional unifié de la première année du Baccalauréat. L’Examen régional unifié de la première année du Baccalauréat, prévu initialement les 4 et 5 septembre 2020, a été reporté à une date ultérieure, a annoncé le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le ministère a indiqué, dans un communiqué, qu’il a été aussi décidé d’adopter l’enseignement à distance comme modèle pédagogique au début de l’année scolaire 2020-2021 qui commence le 7 septembre, tous cycles et niveaux confondus, dans l’ensemble des établissements publics et privés ainsi que dans les écoles des missions étrangères. En outre, l’enseignement en présentiel sera assuré pour les apprenants dont les parents optent pour ce modèle, sachant qu’un mécanisme sera établi pour permettre aux familles de faire un tel choix.

Assahraa Al Maghribiya :

• Covid-19 : Mise en place d’un hôpital de campagne à Ben M’Sick. Selon une source médicale, un hôpital de campagne est actuellement en train d’être mis en place à l’intérieur du Centre Hospitalier préfectoral de Ben M’Sick. Il devrait servir à recevoir et examiner les cas suspects mais aussi traiter les cas confirmés. Sa capacité est de 40 lits, précise la même source. La structure sera effective à compter d’aujourd’hui. La mise en place de cet hôpital de campagne intervient à un moment ou la région de Casablanca-Settat enregistre le nombre le plus élevé de contamination ces derniers jours.

• La situation épidémiologique au Maroc est préoccupante! La situation épidémiologique au Maroc est préoccupante ces derniers jours, a dit Abdallah Badou, professeur d’immunologie à la Faculté de médecine et de pharmacie de l’Université Hassan II à Casablanca, notant que les citoyens devraient comprendre que la levée du confinement ne signifie nullement la disparition du coronavirus. « Il faudrait qu’on trouve l’équilibre entre vie normal voire presque normal et respecter au même temps les mesures de prévention contre la propagation du coronavirus », a-t-il ajouté.

Rissalat Al Oumma :

• PLF 2021: El Otmani plaide pour la rationalisation des dépenses. Les différents départements ministériels sont appelés, dans l’élaboration de leurs propositions au titre du projet de Loi de Finances 2021, à rationaliser les dépenses au vu des répercussions de la crise actuelle sur l’économie nationale, selon une circulaire du Chef du gouvernement relative à l’élaboration de ce projet. Parmi ces orientations figure aussi, l’allocation de fonds nécessaires en vue de mettre en œuvre les dispositions du dialogue social et la régionalisation avancée et d’assurer la continuité de la subvention des produits de base, outre la mise en place du programme national de réduction des disparités territoriales et sociales en milieu rural. En ce qui concerne les dépenses des fonctionnaires, les ministères sont invités à réduire au strict minimum la création des postes budgétaires et à procéder au redéploiement des ressources humaines pour couvrir les besoins effectifs aux niveaux spatial et sectoriel, indique la note.

• Les Marocains passent près de 140 minutes par jour sur les réseaux sociaux. Les Maroc est arrivé 4ème au niveau arabe et 19ème mondial dans un classement de la fréquence d’utilisation des réseaux sociaux. Une étude récente, effectuée par l’institut britannique « Global Web Index », précise que la moyenne du temps passé par les utilisateurs des réseaux sociaux au Maroc a atteint 2 heures et 19 minutes, soulignant une baisse par rapport aux deux dernières années. En effet, le temps moyen passé par les Marocains sur les réseaux sociaux était de 2 heures et 34 minutes en 2018 et 2 heures et 30 minutes en 2019.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Energie solaire: une surface de plus de 300 terrains… – Le Nouvelliste

Une surface d’environ 310 terrains de football a été recouverte par les nouvelles installations photovoltaïques…

45 minutes ago

Neoen risque de se replier de 13% en Bourse – Le Revenu

L'action du spécialiste des énergies renouvelables est orientée à la baisse, pénalisée par une configuration…

45 minutes ago

Des placements pour épargner « responsable » – L’Union

Mis en ligne le 28/09/2020 à 10:16 La finance durable revêt différentes formes. Mais l’objectif…

2 heures ago

Pétrole : Total tire un trait sur des blocs d’exploration controversés au Brésil – Capital.fr

Publié le 28/09/2020 à 8h30 Mis à jour le 28/09/2020 à 8h55 Pixabay Total quitte…

2 heures ago

170 millions de DH pour des projets de R&D – L’Économiste

Le département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (DESRS), la Fondation OCP (FOCP),…

2 heures ago

Yvelines : dans sa maison passive, Nicolas consomme «dix fois moins d’énergie» qu’avant – Le Parisien

Lorsqu'il a emménagé en 2012 dans sa nouvelle maison à Villennes-sur-Seine (Yvelines), Nicolas Huillard avait…

3 heures ago

This website uses cookies.