Abdelmadjid Attar ouvre la porte à l’exploitation du gaz de schiste – Observ’Algérie – Algérie Actualité

L’exploitation du gaz de schiste, suspendue en 2016 suite aux vives protestations des populations du Sud algérien, est remise sur le tapis suite aux déclarations du ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar. Ce dernier a souligné, dans une interview à l’APS,parue jeudi 13 août, que l’Algérie devrait exploiter le gaz de schiste pour parer au déficit de production du gaz conventionnel.

Ainsi, la transition énergétique pour laquelle Abdelmadijd Tebboune a créé un ministère n’est pas près de se concrétiser sur le terrain, étant donné que les décideurs continuent à promouvoir les énergies fossiles. Le ministre de l’Energie a affirmé, à propos du gaz naturel, qu’avec les « réserves prouvées restantes actuellement et l’augmentation de la consommation intérieure, la compagnie nationale Sonatrach devra réduire ses exportations à compter de 2025, pour ne plus exporter à partir de 2030, et non 2025, qu’entre 25 à 30 milliards de mètres cubes ».

Il a ajouté que, pour compenser le manque de production du gaz naturel, il était important « d’explorer, d’améliorer les taux de récupération et pourquoi pas aller au gaz de schiste, si c’est nécessaire à cause des besoins intérieurs au-delà de 2030 ».

Attar rejoint Abdelmadjid Tebboune

Le ministre rejoint ainsi Abdelmadjid Tebboune qui a évoqué, en janvier, le recours à l’exploitation du gaz de schiste comme secours face à la raréfaction de la ressource fossile conventionnelle. Une déclaration rectifiée, par la suite, dans une interview accordée au média russe Russia Today et lors de laquelle il avait affirmé : « Je n’ai jamais dit que nous allions exploiter le gaz de schiste ». « La décision est subordonnée aux conclusions des experts, ce sont eux les spécialistes », avait-il expliqué.

La déclaration du ministre de l’Energie confirme la dépendance des dirigeants algériens aux hydrocarbures. Elle remet en cause les déclarations selon lesquelles l’Algérie allait se tourner vers les énergies renouvelables.

Lire aussi : Marché espagnol de gaz : L’Algérie surclassée par les États-Unis et la Russie

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le Maroc, un pont d’énergie verte entre l’Europe et l’Afrique – Industrie du Maroc Magazine

Le Maroc est devenu un pont d’énergie verte entre l’Europe et l’Afrique, écrit la publication…

44 minutes ago

«Pour une stratégie industrielle de la future filière hydrogène-nucléaire.» La tribune de Julien Aubert et sept élus LR – L’Opinion

Le gouvernement a récemment dévoilé le montant du plan de relance consacré au développement de…

1 heure ago

A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe – Construction Cayola

Avec une puissance installée de 59 MW, la centrale de Labarde sera la plus grande centrale…

2 heures ago

Photovoltaïque et fa’a’apu : une solution d’avenir ? – La Dépêche de Tahiti

Proposer un système de double-production, avec des serres agricoles surmontées de panneaux photovoltaïques, c'est le…

2 heures ago

«Total a l’ambition d’être dans le Top 5 mondial des producteurs d’énergies renouvelables» – Le Parisien

Total a présenté ce jeudi son projet de reconversion « verte » de la raffinerie…

2 heures ago

La Chine peut-elle se passer de son addiction au charbon – Les Yeux du Monde

Réuni en session plénière à la mi-mai, le congrès du Parti communiste chinois a dévoilé…

3 heures ago

This website uses cookies.