Apple promet des appareils neutres en carbone en 2030 – Energie – Journal de l’environnement

La production représente 76% du bilan carbone de l’entreprise californienne

Au tour de la firme à la pomme de viser la neutralité carbone. Le rendez-vous est pris en 2030 avec la décarbonation des activités et approvisionnements et la compensation d’un quart des émissions.

«D’ici à 2030, toute l’activité d’Apple sera neutre en carbone, de la chaîne d’approvisionnement à l’énergie que vous utilisez dans chaque appareil que nous concevons. La planète que nous partageons ne peut attendre et nous voulons être la petite onde qui provoquera un changement plus important», s’est enflammé son PDG Tim Cook sur Twitter. Un enjeu de taille pour la firme californienne qui compte réduire de 75% ses émissions de CO2 entre 2015 et 2030.

En réalité, la firme de Cupertino a déjà effectué une partie du chemin, en les abaissant de 35% en 2019[1] selon son bilan environnemental publié le 21 juillet, alors même que les ventes de produits ont progressé (hausse de 11% du revenu net sur la même période).

Qui dit mieux ? Dans la foulée, 10 multinationales ont rejoint une coalition en faveur de la neutralité carbone au plus tard en 2050. Microsoft, Danone, Unilever, Starbucks, Nike, Mercedez-Benz et le transporteur Moller-Maersk, font partie de cette initiative « Transform to net zero ».

Régime à base d’énergies renouvelables

Cette performance environnementale est à mettre sur le compte de l’alimentation en énergies renouvelables de ses bureaux, magasins et centraux informatiques dans 44 pays, de l’amélioration de l’efficacité énergétique des usines produisant les produits à la pomme. Sans oublier, la multiplication du nombre de fournisseurs alimentés en électricité d’origine renouvelable (71 aujourd’hui).

Ce sont donc les fournisseurs et les prestataires du groupe californien qui réalisent l’essentiel des investissements grâce auxquels la première capitalisation de la planète verdit son bilan.

Matières premières allégées

Malgré tout, cela reste insuffisant pour atteindre la neutralité carbone dans dix ans. Le créateur des ordinateurs Macintosh va donc désormais s’attaquer à la chaîne de fabrication, qui représente 76% du bilan carbone du groupe (25 Mt eq CO2 en 2019), loin devant l’usage des produits (14%) et leur transport (5%).

Pour réduire son impact, l’objectif est d’économiser les matières premières. Le groupe a déjà réussi à réduire de 30% la consommation d’acier pour fabriquer un iPhone 11 et de 50% l’aluminium nécessaire à la production de l’Apple Watch.

Aluminium moins carboné

La production d’aluminium représente à elle seule 27% de l’empreinte carbone de la chaîne de fabrication. Pour l’abaisser, le groupe mise sur l’hydroélectricité plutôt que le charbon ainsi que sur l’incorporation de matières recyclées. Aujourd’hui, 4 produits seulement sont totalement équipés avec de l’aluminium secondaire. Il a par ailleurs annoncé, en décembre 2019, équiper l’un de ses ordinateurs portables avec de l’aluminium moins carboné produit par une co-entreprise associant  Alcoa et Rio Tinto.

Robot désosseur

Pour accélérer la récupération de matières premières secondaires, le nouveau robot « Dave » est désormais chargé de désosser des téléphones pour en extraire des terres rares, acier et tungstène. Il est placé sur les marchés européen et américain et peut traiter 200 appareils par heure. Encore faut-il que les IPhone usagés entrent dans un circuit de collecte. Dans l’Hexagone, ils dorment davantage dans des tiroirs alors que les Français en achètent en moyenne 24 millions par an.

L’an dernier, les produits Apple contenaient 22% de tungstène recyclé et 46% de plastique recyclé. Au total, 14 matières, dont des métaux précieux, sont nécessaires pour fabriquer l’ensemble des produits électroniques.

Le groupe va enfin accentuer sa politique de compensation carbone en finançant la protection et la restauration de forêts et de zones humides. Une opération sous-traitée aux deux ONG spécialisées: Conservation Fund et le WWF. Objectif assigné aux deux organisations : neutraliser un quart du bilan carbone d’Apple.

Peut mieux faire

Si ce programme s’avère ambitieux, le groupe à la pomme va devoir prouver son efficacité, sans oublier de mettre aussi fin aux pratiques favorisant la surconsommation. En février dernier, il a ainsi payé 25 millions d’euros d’amende en France pour obsolescence programmée suite à une plainte déposée par l’association HOP. Apple avait sciemment ralenti la vitesse de fonctionnement de ses smartphones pour contraindre les consommateurs à changer de batterie ou d’appareil. La multinationale est aussi farouchement opposée à l’idée d’un chargeur universel en Europe qui «étoufferait l’innovation et nuirait aux consommateurs» selon elle.


[1] Par rapport à 2015

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

EDF prévoit de s’investir davantage dans la production d’énergies renouvelables – FREDZONE

Electricité de France (EDF) a sorti son bilan trimestriel. Au vu des résultats, il est…

41 minutes ago

Voltalia : installation d’un parc solaire en PACA finalisée | Zone bourse – Zonebourse.com

Voltalia annonce avoir finalisé l'installation d'un parc solaire de 3,9 mégawatts à Jonquières en Provence…

59 minutes ago

Enseignement supérieur : examen de la coopération bilatérale avec les Emirats arabes unis – Algérie Presse Service

Journées nationales du costume algérien sous le thème Mon costume, ma mémoire, ma culture -…

2 heures ago

Tunisie : Cinquième baisse consécutive des prix du carburant – webdo

Comme attendu, les prix du carburant ont fait l’objet d’un nouvel ajustement, ce lundi 10…

2 heures ago

West-Cappel: André Figoureux fixera les besoins de la commune en locaux avec les habitants – La Voix du Nord

Après le bilan, établi avant les élections, « La Voix du Nord » consacre une nouvelle série…

2 heures ago

Jemena fournira de l’hydrogène vert à Hyundai en Australie – H2-mobile

C’est ce qui ressort d’un accord tripartite qui embarque également la société Coregas. Le gaz…

2 heures ago

This website uses cookies.