Categories: Industry News

Argent : nos conseils pour placer futé – Les Échos

Publié le 7 sept. 2020 à 11:24Mis à jour le 7 sept. 2020 à 11:40

Le Grand Siècle à l’honneur

Mise de départ :

Profil de risque :

Les 15 et 16 septembre, Christie’s Paris dispersera une partie de la collection du commandant Paul-Louis Weiller. Mort centenaire en 1993, cet homme a été une grande figure du capitalisme français. À l’origine de la création de la Snecma et d’Air France, Paul-Louis Weiller a été un amateur éclairé d’art. Passionné de culture, ce capitaine d’industrie à la vie mondaine intense, s’est constitué au fil de son existence une riche collection d’objets d’art. Dans les 140 lots qui seront présentés, le Grand Siècle sera à l’honneur. On trouvera à la fois du mobilier, des peintures, des dessins, des sculptures et de l’orfèvrerie. La pièce maîtresse de cette vente sera incontestablement une soupière en argent massif, autrefois propriété de l’impératrice Catherine II de Russie. Commandée en 1770 à l’orfèvre flamand Jacques-Nicolas Roëttiers, cet exemplaire unique de plus de 12 kg fait partie du célèbre service Orloff (plus de 2.000 pièces aujourd’hui dispersées dans le monde), baptisé du nom du favori de l’impératrice. En bon état, ce lot est estimé entre 800.000 et 1.200.000 euros.

Le crowdfunding « vert » en forme

Mise de départ :

Profil de risque :

Réaliser un placement qui rapporte près de 5 % par an, tout en protégeant la planète ! Tel est l’appétissant cocktail proposé par le crowdfunding « vert ». Ce placement participatif permet de financer par une multitude d’investisseurs un projet en lien avec le développement durable ou permettant de développer les énergies renouvelables. Filiale de la Banque Postale, la plate-forme Lendopolis s’est spécialisée dans la collecte de fonds pour financer des dossiers destinés à construire des centrales solaires et des parcs éoliens. D’une durée de deux à trois ans, ce placement obligataire verse des intérêts semestriellement avec un remboursement du capital in fine. La crise sanitaire n’a pas ralenti les investissements de ce genre, bien au contraire. Réalisés en ligne, ces placements ayant du sens font un tabac. Les investisseurs apprécient d’être acteurs de la transition énergétique. Récemment, il a fallu moins de quinze jours à Lendopolis pour lever 6 millions d’euros. Cette collecte record va financer la création d’un parc de centrales solaires dans le sud-est de la France pour le groupe Amarenco. Le vent est aussi porteur pour Lendosphère, une autre plate-forme française spécialisée dans le crowdfunding vert. « Durant le confinement et la crise sanitaire, les collectes n’ont pas faibli et ont été rapides. L’investissement dans les énergies renouvelables est perçu comme une valeur refuge et d’avenir, essentielle pour lutter contre le dérèglement climatique. Ce secteur connaît une croissance continue », confirme Laure Verhaeghe, cofondatrice et directrice générale de Lendosphère.

Immobilier : vis(it)er les belles pierres

Mise de départ :

Profil de risque :

Les 19 et 20 septembre aura lieu la 37e édition des Journées européennes du patrimoine. Comme chaque année, ce sera le moment idéal pour les amateurs d’architecture de découvrir le temps d’un week-end des lieux singuliers habituellement fermés au public. Pour participer activement à la préservation du patrimoine architectural, les amoureux des belles pierres pourront aller plus loin en investissant dans un bien en Malraux. Prorogé jusqu’au 31 décembre 2022, ce régime fiscal est avantageux pour les contribuables les plus imposés. Pour être éligible au Malraux, il faut qu’un bien ancien de caractère soit à rénover et se situe dans un périmètre précis (souvent le centre-ville historique). En contrepartie d’une location de neuf ans, le propriétaire peut, pendant quatre ans, déduire de son impôt sur le revenu de 22 à 33 % du prix des travaux. De son côté, le dispositif Monuments historiques permet de déduire du revenu global la totalité des travaux d’un bien ancien (en ville ou à la campagne). Pour être classé ou inscrit, l’édifice doit présenter un intérêt historique, artistique ou architectural. Spécialisé dans la restauration immobilière, le groupe Buildinvest propose aux particuliers des immeubles entiers (ancienne abbaye, ex-caserne, hôtel particulier…), vendus par appartement. En ce moment, il commercialise trois programmes Monuments historiques à Caen, Châtellerault et Pont-Audemer.

Une vie de seigneur à Uzès

Mise de départ :

Profil de risque :

Avis aux amateurs de soleil, de garrigue et de Provence. Au coeur d’un petit village à cinq minutes d’Uzès, cet hôtel particulier du XVIIe siècle développe 550 m2 de surface habitable, avec plusieurs pièces de réception, sept chambres, deux appartements et même un pigeonnier. Erigée sur trois niveaux, cette propriété de caractère compte de nombreuses pièces voûtées et d’autres avec de belles hauteurs sous plafond. Elle s’organise en deux grands corps de bâtiments (nord et sud) reliés par une coursive couverte. Les façades sont parées de pierres de taille et de calcaire. Dans l’enceinte longeant une place piétonne du village, on trouve également une cour intérieure arborée, un jardin, un puits, un bassin et une surface de terre cultivable « hors les murs ». Rénovée avec goût et dans le respect des règles de l’art, cette demeure historique est proposée par l’agence Patrice Besse au prix de 1.180.000 euros (honoraires à la charge du vendeur).

Un label ISR pour les SCPI

Mise de départ :

Profil de risque :

Il est enfin arrivé dans la torpeur de l’été. Le label Investissement socialement responsable (ISR) dédié aux SCPI a été créé en juillet dernier. Attendue depuis 2016 par les professionnels, cette distinction a finalement été officialisée par un arrêté. Elle va permettre d’y voir plus clair dans le paysage des SCPI et de distinguer plus facilement les véhicules réalisant déjà des investissements dans la pierre avec ce critère de sélection. Selon une récente enquête de Meilleurescpi.com menée auprès des sociétés de gestion, une SCPI de rendement (immobilier d’entreprise) sur quatre va engager une démarche pour obtenir ce label officiel. D’après cette plate-forme, 20 SCPI sont déjà dans une dynamique ISR et 4 sont gérées avec une politique environnementale affichée. Ces dernières représentent un tiers de la capitalisation de la catégorie SCPI immobilier d’entreprise. Il semblerait que ce profil de SCPI ISR soit plus profitable que les autres. En 2109, relève Meilleurescpi.com, elles ont servi un rendement moyen de 4,64 %, contre 4,4 % pour la totalité des SCPI de rendement.

Sortir les « articles 83 » des tiroirs !

Mise de départ :

Profil de risque :

À compter du 1er octobre prochain, les contrats d’épargne retraite collective baptisés « Article 83 » vont commencer à s’éteindre car ils ne seront plus commercialisés. C’est l’occasion de penser à faire le point pour savoir si vous disposez encore d’un tel produit alors même que vous avez quitté l’entreprise. « Le titulaire n’étant pas le signataire du contrat, il perd facilement de vue cette épargne investie et abondée par l’entreprise », commente Yves Conan, le directeur général de Linxea. Si vous n’êtes plus salarié dans la société, il serait judicieux de songer à transférer sans délai cette enveloppe en deux temps. D’abord dans un PERP, encore ouvert à la commercialisation jusqu’au 1er octobre, puis dans un Plan épargne retraite (PER). C’est le dernier-né des produits d’épargne retraite créé il y a un an par la loi PACTE. Grâce à cette stratégie conseillée par Linxea, il sera possible de bénéficier d’une sortie en capital et/ou en rente à la retraite, avec la possibilité d’un déblocage anticipé en cas d’achat d’une résidence principale.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

La longueuilloise Innergex décroche deux contrats à Hawaii – La Presse

Le soleil d’Hawaii est décidément profitable à Innergex. Après avoir remporté deux appels d’offres de…

44 minutes ago

Énergie Electricité renouvelable : la rentabilité justifie la baisse des aides, selon l’État – Enviscope

L’amélioration de la rentabilité des énergies renouvelables justifie la baisse des aides décidée ces dernières…

2 heures ago

Les opportunités prometteuses de la coopération bilatérale au centre d’entretiens à Rabat de l’ambassadeur de la Finlande – MAP Express

vendredi, 18 septembre, 2020 à 11:35 Rabat – L’ambassadeur de la Finlande à Rabat, Pekka…

2 heures ago

Les énergies renouvelables peuvent-elles répondre aux pics de consommation ? – Le Parisien

Pourquoi les énergies renouvelables posent-elles problème pour alimenter en continu le réseau électrique ?L'intermittence du solaire…

3 heures ago

TILLE-ET-VENELLE : Les habitants invités à se fournir en électricité verte et locale – infos-dijon.com

Les neuf éoliennes du parc des Sources du Mistral produisent plus que prévu. La CNR…

6 heures ago

La moitié de l’électricité danoise provient d’énergies renouvelables – Usbek & Rica

Le Danemark vient de battre un record : en 2019, la part des énergies renouvelables…

6 heures ago

This website uses cookies.