Bâtiment, énergie verte… le plan climat colossal de la banque publique d’investissement – Capital.fr

Publié le 09/09/2020 à 10h47

Pixabay

Afin de décarboner l’économie française, la banque publique Bpifrance et la Banque des Territoires se retroussent les manches. Les deux institutions lancent un plan climat de 40 milliards d’euros jusqu’en 2024. « C’est une déclinaison du plan de relance » qui consacre 30 milliards au verdissement de l’économie en 2021 et 2022, a déclaré à l’AFP Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires, qui fait partie du groupe Caisse des dépôts et portera la moitié du plan destiné aux collectivités.

De 2020 à 2024, 14,9 milliards d’euros sont fléchés sur la rénovation thermique des bâtiments, 14,5 milliards sur le développement des énergies renouvelables, 5,6 milliards sur l’innovation, 3,5 milliards sur la mobilité et 1,5 milliard sur l’industrie. Dans le détail, la Banque des Territoires financera pour 10 milliards d’euros sur cinq ans, soit 125.000 logements par an, la rénovation thermique des logements sociaux en mobilisant les encours du livret A, et pour près de 2,7 milliards l’isolation des bâtiments publics.

>> A lire aussi – Immobilier : le demi-plan de relance du gouvernement

Toujours sur le bâtiment, la banque publique Bpifrance, qui soutient le secteur privé, accordera pour sa part un milliard d’euros de crédit-bail immobilier et 600 millions de prêts pour des travaux de rénovation énergétique des entreprises. Par ailleurs, des « prêts verts » seront destinés aux industriels pour 1,5 milliard d’euros et leur octroi « sera lié à la mise en place par l’entreprise d’un programme de décarbonation » de leur production, a expliqué pour sa part à l’AFP le directeur général de Bpifrance Nicolas Dufourcq.

Concernant la production d’énergies renouvelables, Bpifrance va doubler d’ici 2023 son co-financement du secteur, pour le porter à 3,2 milliards par an. La Banque des Territoires consacrera aussi 3 milliards à la modernisation des infrastructures comme les réseaux d’eau et stations d’épuration.

>> A lire aussi – Thomas Piketty critique le plan de relance, réclame du hausse des salaires

Enfin, le soutien à l’innovation vise à assurer le financement de 9.000 projets, et passe notamment par un doublement des aides, prêts sans garantie et investissements en capital-risque de Bpifrance. Le plan est pour partie déjà lancé depuis le mois de juin, lorsque le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a élargi les conditions d’utilisation du fonds d’épargne (Livret A, Livret de développement durable…) pour permettre de financer des projets sur plusieurs décennies au taux du Livret A plus 0,6%, soit 1,1% actuellement, a précisé M. Sichel.

Les dernières actus du secteur dans votre boite mail. Recevez notre newsletter ECO.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Total reconvertit la raffinerie de Grandpuits dans les énergies vertes – Les Échos

Publié le 24 sept. 2020 à 10:03Le site de Total à Grandpuits est maintenant fixé…

30 minutes ago

Les EAU et Israël discutent de la coopération dans le secteur de l’énergie – WAM French

Thu 24-09-2020 11:07 AM ABOU DHABI, 23 septembre 2020 (WAM) -- Au cours d'une réunion…

41 minutes ago

Energies renouvelables : chargé à bloc, CVE veut poursuivre sa diversification – Nouvelles Publications

le 24 septembre 2020 - Caroline DUPUY - Economie CVE - La société basée à…

2 heures ago

Intelligence artificielle et énergies renouvelables: un couple durable ? – EURACTIV France

L’imprévisibilité, tel est le grand défi auquel sont confrontés les énergies renouvelables. L’offre et la…

2 heures ago

La nécessaire consolidation de l’économie verte – allnews.ch

Les investissements dans les énergies renouvelables devraient être de 1’000 à 2’000 milliards de dollars…

4 heures ago

« Dans l’après Covid, un modèle zéro carbone fera plus que jamais sens » – Le Petit Journal

Loreto Ordoñez est depuis 2011 à la tête de la filiale espagnole du groupe ENGIE…

5 heures ago

This website uses cookies.