Biométhane : une filière pleine d’énergie… renouvelable – Terres et Territoires

Le salon de la méthanisation Expobiogaz se tient à Lille (59) les 2 et 3 septembre. L’occasion de prendre le pouls d’un secteur en encore en développement.

Florence Mompo, directrice du salon Expobiogaz. © DR

L’emploi, la formation et le recrutement. Voilà quelques-unes des thématiques au menu de la 9e édition d’Expobiogaz. Le salon se déroule mercredi 2 et jeudi 3 septembre 2020 à Lille Grand Palais.

« Nous avons la chance d’être sur une filière relativement préservée par la crise, situe Florence Mompo, directrice du salon. La méthanisation est très porteuse, mais le secteur se développe si vite qu’il a du mal à recruter. »

Un salon né à Lyon

Historiquement, Expobiogaz est né à Lyon en 2011, à l’occasion de Be Positive, un salon des énergies renouvelables. Puis Expobiogaz remonte dans la capitale, où il se tient jusqu’à 2015, avant de s’ancrer dans les territoires en alternant ses éditions entre Strasbourg et Bordeaux.

En 2019, l’organisation pose ses valises à Lille. La capitale des Flandres se situe en effet dans le département aux plus forts gisements mobilisables pour la méthanisation, subtil ratio entre terres agricoles, stations d’épuration, industries agroalimentaires… En 2019, l’événement avait attiré 4 700 visiteurs.

« Dynamique très forte »

Mais l’emploi n’était que l’une des multiples thématiques abordées par ce salon aux horizons très vastes. Équipements, conférences sur les conséquences de la Covid-19 sur la filière, tables rondes sur le financement des projets, partage d’expériences sur la gestion des odeurs… Le panel des thèmes abordés est plutôt vaste.

C’est aussi l’occasion de constater le développement d’un secteur boosté par l’objectif gouvernemental de 100 % de gaz renouvelable d’ici 2050 : l’essor de l’injection du biométhane dans les réseaux de gaz au détriment de la cogénération (une technique qui produit de l’électricité avec le biogaz ainsi produit), les nouvelles règles du « droit à l’injection » (un décret adopté depuis six mois permettant un déploiement cohérent de la production de biométhane sur le territoire), l’essor des unités de microméthanisation dans l’Avesnois…

« L’ensemble des territoires français, à l’exception de la région Paca où la filière agricole est moins développée, voit un fort développement des projets de biométhane. On a une dynamique très forte, avec plus d’une centaine de projets en région Hauts-de-France et Grand-Est », explique Jean-Marc Legall, de GRT Gaz, avant de donner la production 2019 des installations françaises de biométhane : 1,2 TWh. Un chiffre qui devrait dépasser les 2 TWh en 2020.

Lucie De Gusseme

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Ça turbine sur l’éolien, entre élus – l’avenir.net

MAISON Apprendre à vivre avec les araignées Ces derniers temps, les araignées sont plus nombreuses…

2 heures ago

Gaz naturel renouvelable! Ben voyons donc! – Le Devoir

Cyril Dionne - Abonné 25 septembre 2020 16 h 29 Cher M. Grant, Les accumulateurs…

2 heures ago

Total franchit un nouveau pas vers la neutralité carbone en Europe en 2050 – L’Usine Energie – L’Usine Nouvelle

Total dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit. Même en matière de climat.…

3 heures ago

Énergies renouvelables : L’Agglo met en garde contre le démarchage abusif – maville.com

Dans le cadre de son plan climat air énergie, l’agglomération anime et coordonne la transition…

4 heures ago

En Vendée, Lhyfe lance la première unité française d’hydrogène vert – Quotidien des Usines – L’Usine Nouvelle

Lhyfe a posé le 25 septembre la première pierre de sa première unité d’hydrogène "vert",…

4 heures ago

This website uses cookies.