BP met le cap sur les énergies renouvelables – Les Échos

Bernard Looney, le nouveau patron de BP , commence à tracer la feuille de route du pétrolier britannique pour la décennie qui s’ouvre. Le numéro trois mondial privé des hydrocarbures passe à la vitesse supérieure dans les énergies renouvelables, comme promis en février dernier. Il investira 4 milliards de dollars par an dans l’éolien, le solaire ou encore les bornes de recharge pour véhicules électriques d’ici à 2025, et passera à 5 milliards par an avant 2030. Ces objectifs ont été dévoilés mardi, lors de la publication des résultats du deuxième trimestre.

Il s’agit d’un tournant majeur pour BP, qui était jusqu’à présent moins ambitieux que Shell et Total dans ce domaine. Ses investissements annuels dans les renouvelables atteignaient à peine un demi-milliard jusqu’à l’an dernier, contre 1,5 à 2 milliards pour le pétrolier français. BP prend maintenant une longueur d’avance… jusqu’à ce que ses concurrents, aussi ambitieux, revoient à leur tour leurs objectifs.

Chute des cours

Le poids des renouvelables dans les dépenses de BP sera d’autant plus significatif que les investissements dans le pétrole et le gaz, eux, seront moindres. Comme ses pairs, le groupe britannique réduit ses dépenses dans les hydrocarbures de plus de 20 % pour faire face à la chute des cours provoquée par la pandémie.

La transition énergétique (éolien, solaire, capture de carbone, hydrogène, biocarburants…) représentera plus du quart des investissements de la major d’ici à 2025. C’est nettement plus que la norme dans le secteur, qui consacre à peine 1 % de ses investissements aux renouvelables, selon l’Agence internationale de l’énergie.

La production de pétrole et de gaz va baisser de 40 % d’ici à 2030. BP est la première major à dévoiler un tel objectif et à le chiffrer précisément. La génération d’électricité d’origine renouvelable sera multipliée par vingt dans le même temps, atteignant 50 gigawatts à cet horizon.

« BP a dessiné les contours d’une stratégie qui va totalement remodeler son activité », commente Jason Gammel, analyste chez Jefferies, qui la voit comme « une compagnie énergétique plutôt qu’une compagnie pétrolière ». Ce que corrobore Mark van Baal de Follow This, une ONG basée aux Pays-Bas, qui voit en BP « la première major à vraiment changer de trajectoire, au lieu de se contenter d’ambitions à l’horizon de 2050 comme ses pairs. »

Cessions d’actifs

« S’il y avait un moment pour réinitialiser la stratégie, c’était celui-ci », commente, de son côté, Luke Parker, analyste du cabinet Wood Mackenzie. Plusieurs facteurs ont convergé pour rendre ce virage stratégique possible, souligne-t-il : la pandémie et ses conséquences sur la consommation de pétrole, l’accélération de la transition énergétique et l’arrivée d’un nouveau patron.

BP devra financer ce pari malgré une situation financière qui reste moins solide que celle de ses concurrents en raison du coût de la marée noire de 2010 dans le Golfe du Mexique. Afin de consolider son bilan, le groupe va réduire son dividende de moitié et céder 25 milliards de dollars d’actifs, a-t-il annoncé mardi. En juin, BP avait annoncé des dépréciations d’actifs massives pour tenir compte de la chute des cours. Elles se sont traduites par une perte nette de 16,8 milliards de dollars au deuxième trimestre.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Al-Kamour : Le gouvernement ne prêche plus dans le désert ! – African Manager

Autant que l’on puisse les juger, les nouvelles en provenance du front du pétrole et…

5 heures ago

Le Matin – Le Maroc, un pont d’énergie verte entre l’Europe et l’Afrique – LE MATiN

Le Maroc est devenu un pont d’énergie verte entre l’Europe et l’Afrique, écrit la publication…

5 heures ago

Le futur des véhicules électriques est ici – Métro Montréal

Métro étudie comment l’industrie des véhicules électriques se transforme dans l’ère post-COVID-19 et examine Stella…

6 heures ago

Le Maroc prend part à la Réunion ministérielle de l’alliance internationale « Mission Innovation » – MAP Express

vendredi, 25 septembre, 2020 à 18:49 Rabat – Le ministère de l’Energie, des Mines et…

6 heures ago

Le Maroc prend part à la Réunion ministérielle de l’alliance internationale « Mission Innovation » – MAP

vendredi, 25 septembre, 2020 à 18:49 Rabat – Le ministère de l’Energie, des Mines et…

7 heures ago

« Le secteur de l’énergie, dans lequel les investissements s’étalent sur 20 ou 30 ans, est au tournant de son histoire » – Touteleurope.eu

Actualité 25.09.2020 Propos recueillis par Noémie Galland-Beaune Lors de son discours sur l'état de l'Union,…

8 heures ago

This website uses cookies.