Cameroun : 88 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour le secteur de l’électricité – Financial Afrik

La réalisation de ce projet prioritairement destiné aux zones rurales va booster de 5%, le taux de couverture énergétique du pays.

Le prêt consenti par cette institution de Bretton Woods contribuera à l’extension du réseau électrique notamment dans les zones rurales. Il est surtout question d’accroître l’offre en énergie électrique dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est, de l’Extrême-Nord, du Nord, du Nord- Ouest et du Sud-Ouest à travers le Projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les zones sous-desservies du Cameroun (PERACE).

D’une durée de cinq ans, le projet qui concerne 417 nouvelles localités et couvre une population estimée à 1,5 million de personnes, met l’accent sur l’extension et le renforcement du réseau électrique à travers la construction de lignes et de postes de transformation électriques.

Techniquement, le programme sera piloté par l’Agence d’électrification rurale (AER) dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de développement du secteur électrique (PDER) adopté en 2017.

Malgré un potentiel énorme en hydroélectricité et en énergies renouvelables, le mix énergétique du Cameroun se situe autour de 1400 Mégawatts (MW). Ce qui d’après le Ministère de l’Eau et de l’Energie représente un taux de couverture électrique de 74% contre un taux d’accès de 50%.

« Ce projet bénéficie non seulement aux consommateurs d’électricité, mais aussi à la population mal desservie, grâce à la création d’emplois et à l’amélioration des perspectives de prospérité partagée au Cameroun. Un accès accru à l’électricité est un facteur clé pour générer des revenus et des emplois, et favoriser des utilisations productives de l’électricité dans les zones rurales. », a déclaré le Ministre de l’Economie, du Plan et de l’Aménagement du territoire Alamine Ousmane Mey

La réalisation de ce programme a indiqué le représentant de la Banque mondiale permettra un accroissement du taux d’accès à l’électricité de 4,46%, ce qui devrait le porter à 66,6% au terme du projet au cours des cinq prochaines années, puisque qu’une étude de la Banque mondiale publiée en 2019 révèle que seuls 62% de Camerounais ont accès à l’électricité.

Considéré comme l’un des principaux partenaires au développement du pays, la Banque mondiale revendique actuellement seize projets actifs au Cameroun, pour des investissements globaux de l’ordre de 1266 milliards de FCFA.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Traité sur la charte de l’énergie : le texte qui permet aux multinationales d’attaquer les Etats – Marianne

C’est dans la plus grande discrétion que se décide, une fois de plus, l’avenir de…

1 heure ago

Transition énergétique : Le CESE plaide pour une nouvelle stratégie – Médias 24

Une accélération de la transition énergétique permettrait d’ancrer sur le long terme le Maroc dans…

2 heures ago

Al Akhawayn dévoile les programmes de son plan stratégique 2020-2025 – Finances News Hebdo

L'École des sciences et de l'ingénierie dispensera, à partir de l'automne 2020, 8 nouveaux programmes…

2 heures ago

Fès : L’université Euromed reçoit de l’UE un don additionnel de 5,4 MDH – Industrie du Maroc Magazine

L’Université EuroMed de Fès (UEMF) a reçu de l’UE un don additionnel de 5,4 MDH…

2 heures ago

Centrale photovoltaïque de Kerambris au point mort, l’arrêté préfectoral annulé par une mesure de justice – France 3 Régions

Un soulagement pour les opposants Le jugement a été rendu, sur le fond, le 3…

3 heures ago

This website uses cookies.