Campagne de reforestation 2020 : l’agence des énergies renouvelables apporte 1265 plants pour reboiser Ouagadougou – LeFaso.net

C’est dans les locaux de l’Ecole supérieure polytechnique de la jeunesse (ESUP) que le directeur de l’ANEREE , Issouf Zoungrana, a procédé à la remise et la plantation symbolique des arbres fruitiers acquis. « C’est un acte qui relève non seulement de la préservation et la restauration des écosystèmes terrestres, mais aussi, qui favorise la veille pour une exploitation durable et la lutte contre l’érosion, la désertification et l’appauvrissement de la biodiversité » explique ce dernier.

Participants de la cérémonie

En effet, avec le phénomène du changement climatique qui se manifeste par des températures plus chaudes, des inondations récurrentes, la sécheresse avec la destruction du couvert végétal accentuée par les actions humaines, le reboisement se présente comme une solution pour lutter contre le réchauffement de la terre.

C’est pourquoi en conformité avec les objectifs de développement durable du gouvernement, l’ANEREE a tenu à apporter sa pierre en mettant ces plants à la disposition de certaines structures.« Quand on bascule dans l’utilisation rationnelle de l’énergie, on économise sur le plan financier. Si vous avez un arbre chez vous, vous ferez moins appel à un climatiseur ou ventilateur » confie toujours le directeur de l’ANEREE.

Issouf Zoungrana, directeur de l’ANEREE

Le ministère de l’énergie à travers l’ANEREE a choisi pour cette cérémonie, l’Ecole supérieure polytechnique de la jeunesse afin d’inculquer à la jeunesse cette habitude de contribuer à la protection de l’environnement. D’ailleurs des formations sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique y sont déjà dispensées.

Le premier responsable de l’établissement, Ladji Ismaël Touré se réjouit du choix de l’ESUP « nous sommes honorés d’avoir été choisis pour abriter cet événement et cela marque la solidité de nos relations avec le ministère de l’énergie. C’est un acte citoyen surtout dans un pays sahélien comme le nôtre où l’arbre représente une importance majeure. » dit-il.

Ladji Ismaël Touré, directeur de ESUP Jeunesse

Ces plants seront partagés entre le ministère de l’énergie qui aura 300 plants, l’ESUP jeunesse en aura 50, l’ANEREE, 300 plants, la SONABEL et la SONABHY, 250 chacune et l’Agence Burkinabè de l’électrification rurale (ABER) repartira avec 150 plants .

Adjaratou Tall (stagiaire)

Lefaso.net

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

La start-up Lhyfe veut devenir la « locomotive » de l’hydrogène en Europe – 20 Minutes

Une station de distribution d'hydrogène au Mans, le 8 juillet 2020 (illustration). — J-F.Monier/AFP Lhyfe…

26 minutes ago

Togo : bientôt une plateforme nationale pour gérer les installations solaires hors réseau – Agence Ecofin

(Agence Ecofin) - Le Togo veut mettre en place une plateforme nationale de gestion des…

1 heure ago

Economie – L’emploi dans le secteur des énergies renouvelables continue de croître dans le monde – LES PETITES AFFICHES

Les énergies renouvelables continuent d’apporter des avantages socio-économiques en créant de nombreux emplois dans le…

1 heure ago

Energies : Du biogaz dans le réseau lausannois – lematin.ch

il y a 51minDès janvier 2021, les Services industriels de Lausanne injecteront 10% de biogaz…

1 heure ago

Taxe Carbone : L’industrie Marocaine Face à Une Nouvelle Barrière Non Tarifaire – Ecoactu

Taxe Carbone : L'industrie Marocaine Face à Une Nouvelle Barrière Non Tarifaire Nous utilisons des…

1 heure ago

Énergies renouvelables : 11,5 millions d’emplois dans le monde en 2019 – Emploi-Environnement.com

Le secteur des énergies renouvelables employait 11,5 millions de personnes en 2019 à travers le…

2 heures ago

This website uses cookies.