Derrière Fessenheim, le flou sur l’avenir du nucléaire demeure – Les Échos

Avec la fermeture de la centrale de Fessenheim, l’exécutif pose une des premières pierres de sa politique de transition énergétique . Dans un monde où les énergies renouvelables sont de moins en moins coûteuses et où l’acceptabilité publique du nucléaire est de plus en plus battue en brèche – que ce soit pour des raisons environnementales ou économiques – la dépendance de la France à l’atome doit reculer.

D’ici à 2035, Emmanuel Macron veut limiter la production d’électricité d’origine nucléaire à 50 % du mixe électrique contre 70 % aujourd’hui. Mais en dépit du symbole de Fessenheim, le chemin pour y parvenir reste très flou.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le Japon s’engage à fermer de vieilles centrales à charbon – La Presse

(Tokyo) Le gouvernement japonais s’est engagé vendredi à étudier des mesures concrètes pour réduire sa…

2 heures ago

Energies renouvelables : Les investissements du Maroc cités en exemple par l’ONU – Infomédiaire

Les investissements réalisés par le Maroc dans les énergies renouvelables qui permettent au Royaume de…

2 heures ago

Energies renouvelables : Le Maroc crée une commission nationale de l’hydrogène – Infomédiaire

Une commission nationale d’hydrogène a été créée en vue de renforcer la stratégie du Maroc…

2 heures ago

50Hertz imagine un mix 100% EnR en 2032 – GreenUnivers

(c) PixabayC’est une annonce étonnante que vient de faire le gestionnaire de réseau allemand 50Hertz.…

2 heures ago

Non à une nouvelle centrale au fioul en Guyane – Libération

Tribune. Lors de son assemblée générale du 7 mai dernier, EDF votait à 99,9 % sa «raison…

2 heures ago

Energies renouvelables : la Tunisie et l’Inde veulent renforcer le partenariat – Economiste Maghrebin

Le ministre de l’Energie, des Mines et du Transfert énergétique, Mongi Marzouk a affirmé lors…

2 heures ago

This website uses cookies.