Categories: Industry News

Des autos électriques plus européennes en 2027 – maville.com

En 2027, les batteries des véhicules électriques circulant en Europe seront « les plus vertes du monde », selon de nouvelles normes formulées par la Commission européenne le 12 décembre.

Dès 2024, elles devront afficher leur empreinte carbone, loin d’être neutre : 30 % de leur coût provient de l’énergie nécessaire à leur fabrication. « La filière française espère que son faible taux d’émission de CO2 lors de la fabrication des cellules, 35 % moins élevé qu’en Chine grâce à son électricité décarbonée principalement nucléaire, jouera en sa faveur », indique Jean-Luc Brossard, de l’association Plateforme automobile. De plus, les batteries pouvant atteindre 200 à 700 kg selon les modèles, le CO2 émis pour leur transport (qui doit être sécurisé et étanche) pousse à ce qu’on les fabrique près des usines de voitures.

La Chine maîtrise actuellement les deux tiers de la production mondiale de batteries, ainsi que 80 % du raffinage de l’indispensable cobalt, extrait aux trois quarts en République démocratique du Congo, où un cinquième de la production implique des enfants dans des conditions indignes.

Bruxelles imposera des critères sociaux et environnementaux, ainsi que des normes de sécurité et de durabilité des batteries. Fort utile pour évaluer leur état de santé sur un véhicule d’occasion ou les réorienter vers une deuxième carrière dans le stockage des énergies éoliennes et solaires.

Sauver les emplois liés à la propulsion

L’Europe, qui ne produit que 3 % des batteries mondiales, veut briser l’emprise asiatique. « En France, 55 000 emplois sont liés à la production des groupes motopropulseurs des voitures », indique Jean-Luc Brossard. Les moteurs électriques comportent trois à cinq fois moins de pièces que leurs homologues thermiques. Or, d’après la Commission européenne, en 2030, les voitures purement électriques devraient atteindre les 30 millions de véhicules, tous les autres étant partiellement électrifiés, pour que soit respecté le plafond d’émissions de CO2 imposé en Europe en 2030. « L’impact sur l’emploi est énorme, même si nombre de véhicules seront des hybrides comportant aussi un moteur thermique. »

L’Europe aura besoin d’une dizaine de grosses usines pouvant produire des batteries ayant une capacité annuelle globale de 300 gigawattheures (GWh) en 2030. Ceci pour fournir un marché de quinze millions de véhicules vendus par an, fonctionnant soit entièrement sur batteries (50 kWh en moyenne par véhicule), pour un tiers d’entre eux, soit en hybride rechargeable (moteur thermique plus batteries de 15 kWh), soit en hybride léger (moteur thermique et petite batterie de 1 kWh) pour les autres.

En Suède, en Pologne, en Slovaquie, en Hongrie, en Italie, en Allemagne, fleurissent des usines portées par le Suédois Northvolt, le Japonais Panasonic, les Chinois CATL et SVolt, les Sud-Coréens LG Chem et SK Innovation ou l’Américain Tesla.

En France, ACC, filiale de PSA (Peugeot, DS, Citroën, Opel, Vauxhall) et de Saft (du groupe Total), investit dans une usine pilote en Charente, dans un centre de recherche et développement à Bordeaux et dans deux usines de 24 GWh chacune à Douvrin (Nord) et Kaiserslautern (Allemagne), pour Opel. Ces dernières coûtent 3 milliards et emploieront 2 000 salariés chacune.

« Reste qu’il manque encore l’équivalent de deux usines pour couvrir le marché de l’Europe du sud », estime Jean-Luc Brossard. Dans la partie d’échecs qui va se jouer pour les prochaines implantations, la France dispose de pièces maîtresses : PSA et son allié italo-américain Fiat-Chrysler, Renault et son allié japonais Nissan qui ont tous ont des usines entre le Portugal et l’Italie. Le chinois Envision, qui a racheté AESC, la filiale batteries de Nissan, a annoncé vouloir créer une usine dans l’Hexagone.

L’impératif du recyclage

L’Europe, qui représente un quart du marché des voitures électriques (la Chine en captant la moitié), a vu ses ventes grimper de 44 % en 2020. Record mondial. Les investissements dans les usines de batteries suivent : 60 milliards en 2019 et 25 de plus cette année. La Commission européenne estime que d’ici à cinq ans, la chaîne industrielle de la batterie pèsera 250 milliards d’euros par an. Elle devra être capable de recycler ses métaux (lithium, graphite, cobalt, nickel, plomb).

L’Europe, qui manque de presque toutes ces matières premières, exigera que 65 % des batteries soient recyclées d’ici à cinq ans, puis 70 % en 2030. Une nécessité au vu de la croissance prévue. Selon le spécialiste américain de l’information économique IHS Markit, le marché de la batterie automobile devrait passer de 250 GWh cette année à 1 700 GWh en 2030 et 5 000 GWh en 2050. Soit une multiplication par vingt en trente ans.

Cependant, la montée en puissance des volumes de batteries arrivant en fin de vie devrait permettre, en 2030, d’approvisionner la production à partir de métaux recyclés à hauteur de 15 % en lithium, 7,5 % en nickel et 49 % en cobalt. La Commission européenne assure, pour sa part, qu’en 2040, 70 % du lithium nécessaire aux batteries sera issu du recyclage. IHS Markit n’exclut pas qu’à terme la totalité des besoins soit satisfaite par les métaux recyclés.

En Europe, des partenariats se nouent déjà : le fabricant suédois de batteries Northvolt s’est allié au géant belge Umicore pour garantir à BMW à la fois les batteries et leur recyclage.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Ellipse investit pour les énergies renouvelables – Essor Loire

le 17 janvier 2021 - Laurie Joanou - Immobilier et BTP @Ellipse - Ellipse est…

5 heures ago

Le Matin – L’Irena tient sa 11e session dans un contexte contrasté – LE MATiN

La transition énergétique comme un investissement dans un avenir résilient constitue l’axe principal autour duquel…

6 heures ago

Un bivouac plus « écolo » sur le Dakar d’ici 2024 – Motorsport.com Suisse

Le Dakar veut devenir plus vert. ASO, organisateur de l'épreuve, a annoncé sa volonté d'avoir…

7 heures ago

Le solaire sera-t-il le nouveau Roi des énergies ? Solaire – Révolution Énergétique

L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a publié ce 13 octobre son traditionnel rapport annuel : le…

8 heures ago

EDF: nouvelle mobilisation des syndicats mardi pour protester contre le projet « Hercule » – BFMTV

Les syndicats organisent mardi une nouvelle journée de mobilisation contre le projet "Hercule" qui prévoit…

12 heures ago

Alerte sur les systèmes électriques en Europe – Journal La Croix

L’Europe risque-t-elle de manquer de courant en 2030 ? C’est la question posée par France…

14 heures ago

This website uses cookies.