Categories: Industry News

Dinan : un projet de centrale photovoltaïque à l’aérodrome – actu.fr

<!– –>
Le développement du site de l’aérodrome figure dans les attributions d’Olivier Bobigeat, adjoint en charge de l’attractivité économique et touristique de Dinan. (©Le Petit Bleu des Côtes d’Armor)

Impressionnant, le projet de ferme solaire qui devrait voir le jour en bordure de l’aérodrome de Trélivan, propriété de la ville de Dinan (Côtes d’Armor). Elle s’étendra sur une surface deux fois supérieure à celle de Ruca (qui compte 10 000 panneaux photovoltaïques). Sa production électrique correspondra à celle de 3 000 habitants chauffage compris (ou 10 000 sans chauffage). Soit une puissance de 10 mégawatts.

Une ancienne piste abandonnée

Cette surface de 12 hectares (près d’un tiers de l’aérodrome) était abandonnée depuis les années 70.

« La végétation d’ajoncs et de bouleaux s’est développée autour d’une ancienne piste en terre qu’utilisait l’Armée avant de revendre l’aérodrome à la Ville en 1956. C’est un peu la jungle. La dévégétalisation se fait surtout à 100m de la piste actuelle », explique Olivier Bobigeat, adjoint chargé de l’attractivité économique et touristique de Dinan.

Il y a quelques années, un couple s’y était intéressé pour un projet d’air park, baptisé Din’Air : (des maisons avec parkings pour avions). Puis plus rien. Jusqu’à il y a deux ans. La société IEL de Saint-Brieuc ((Initiatives & Énergies Locales qui porte le projet de Ruca) s’est manifestée, a fait quelques études tandis que la ville menait les siennes.

<!– –>
La centrale solaire serait aménagée de l’autre côté de la piste de l’aérodrome. (©Le Petit Bleu des Côtes d’Armor)

« Pas de nuisances »

A priori, pas de problème sur le plan environnemental :

« Il ne s’y trouve qu’une petite zone humide, une mare, qui sera préservée, si bien que l’emprise de la ferme solaire serait précisément de 11,5 hectares. ».

L’installation (1,80m de hauteur maximum) se verra « un peu » de la route D776 (celle qui relie le rond-point de l’Aublette, à Quévert, au bourg de Trélivan).

Le périmètre sera clôturé, vidéosurveillé, les pourtours végétalisés, etc. rassure l’élu. Pas de nuisance visuelle, ni sonore, selon Olivier Bobigeat qui voit beaucoup d’avantages au projet :

« Sur le plan écologique, bien sûr, puisque l’on parle d’énergie renouvelable, totalement décarbonée, avec des panneaux exposés au sud. Ce potentiel foncier représente une belle opportunité autant pour la Ville que pour l’avenir des énergies renouvelables en Bretagne qui est largement déficitaire en ce domaine. »

Mise en concurrence

Le site fera l’objet d’une mise en concurrence même si c’est la société IEL qui a manifesté la première son intérêt. « Indispensable pour des raisons éthiques. Il est normal de comparer la qualité des projets », estime l’adjoint, un autre élément, « secondaire » étant aussi le montant du loyer annuel que les concurrents voudront bien verser à la ville de Dinan. Une somme qui serait au minimum de 15 000€.

Le terrain semble très convoité puisque cinq ou six sociétés se seraient déjà manifestées. Et pour cause :

« Une centrale photovoltaïque devient rentable au-delà de trois hectares. »

À lire aussi

Ce qu’il faut savoirMis à jour il y a 3h21

Le calendrier : Mardi soir, 13 octobre, les élus de Dinan devaient étudier le projet et autoriser le maire à signer une promesse de bail entre la Ville de Dinan et la société d’économie mixte Energie 22 pour lancer la phase d’étude qui devrait durer 18 mois. Cette SEM a pour actionnaire majoritaire le Syndicat Départemental d’Électricité (SDE).
Énergie 22 devrait sous-traiter le dossier, donc la mise en concurrence (en 2021) des entreprises d’installation et d’exploitation de panneaux photovoltaïques. L’investissement est évalué à 10 millions d’euros (aménagement du site, achat et implantation des panneaux, vidéo-surveillance, etc.).
Livraison fin 2023 : Énergie 22 (présidée par Dominique Ramard, maire de Saint-Juvat et président du SDE) entrera dans le capital, tout comme elle est déjà présente dans le dossier de Ruca.
Le dossier passe également entre les mains de la commission de régulation de l’énergie qui entérine le prix de vente du kW/h à EDF. L’électricité de la ferme solaire sera en effet injectée dans le réseau Enédis via un transformateur situé à proximité.
Le chantier devrait démarrer en 2023 et s’achever à la fin de cette même année.
L’exploitation est prévue pour trente ans renouvelable une fois dix ans. Ensuite, l’exploitant est tenu de démanteler le site.

Des micros :
Mais ce projet pourrait-il rencontrer les mêmes ’surprises’ environnementales qu’ont connu les anciens terrains militaires voisins d’Aucaleuc où un golf était prévu ? « Non, je ne le pense pas, répond Olivier Bobigeat. Les premières études ont été faites. La pose de micros a par exemple permis de constater qu’il n’y a pas de chauve-souris sur le site. » Le projet comprend également un volet pédagogique puisque des visites scolaires de cette ferme solaire sont envisagées.

Un financement participatif :
Cette collaboration privé/public prévoit également un financement participatif, autrement dit, ouvert aux particuliers.
Les aménagements devraient également permettre la réalisation d’une liaison douce entre le rond-point de l’Aublette, où finit le parcours du bus Dinamo et Trélivan. Commune qui bénéficiera, avec Dinan Agglo de la taxe foncière sur les entreprises, versée par la future ferme solaire.
Côté emploi, rien de spectaculaire : de la maintenance de proximité, un probable recours à des entreprises locales pour certains aspects de l’installation.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Couplage sectoriel : un terme à la mode souvent mal compris – Magazine Décideurs

L’enjeu du couplage sectoriel est résumé par Clean Energy Wire, un site journalistique allemand spécialisé…

1 heure ago

Grand Paris Seine et Oise. Projet de plan climat : le public invité à s’exprimer – actu.fr

Par Thomas Richardson Publié le 27 Oct 20 à 9:26  <!-- --> Réduire les consommations…

2 heures ago

Ecomondo Et Key Enegy 2020 : Inauguration En Ligne Du 3 Au 15 Novembre 2020 – Ecoactu

Ecomondo Et Key Enegy 2020 : Inauguration En Ligne Du 3 Au 15 Novembre 2020…

2 heures ago

Finance climat : coup de sang des banques après de nouveaux rapports des ONG – Novethic.fr

Publié le 27 octobre 2020 FINANCE DURABLE Un rapport d’Oxfam sur les banques françaises a…

3 heures ago

Des éoliennes encore plus hautes… grâce à l’impression 3D – Technos et Innovations – L’Usine Nouvelle

La fabrication du béton s’invite au pied des éoliennes. Dans le cadre d’un partenariat annoncé…

4 heures ago

Des éoliennes enciore plus hautes… grâce à l’impression 3D – Technos et Innovations – L’Usine Nouvelle

La fabrication du béton s’invite au pied des éoliennes. Dans le cadre d’un partenariat annoncé…

4 heures ago

This website uses cookies.