EDF Renouvelables lance la construction du parc éolien de Taza au Maroc – www.econostrum.info



Le parc éolien de Taza va fournir l’électricité équivalente à la consommation annuelle de 350 000 personnes (photo : Masen)
Ne manquez pas !
MAROC. Le consortium composé du Français EDF Renouvelables et de l’entreprise japonaise de trading de matières premières Mitsui & Co. Ltd. annoncent, mercredi 9 septembre 2020, le lancement de la construction de la première phase du parc éolien de Taza au Maroc. Les deux entreprises avaient été retenues comme « soumissionnaire préféré » en avril 2012 après un appel d’offres lancé par l’Office national d’électricité marocain (ONE).

Ce chantier dans le nord du pays (à 15 km au nord-ouest de la ville de Taza) emploiera quelque 500 personnes et comprendra l’implantation de vingt-sept éoliennes à turbines Alstom pour une capacité totale de 87 MW (à terme 45 éoliennes d’une puissance de 150 MW sur un terrain de 800 hectares). Les financements ont été apportés par la Japan bank for international coopération (SMBC), MUFG Bank et la banque marocaine Bank of Africa.

Le projet bénéficie d’un contrat de vente d’électricité (PPA) conclu avec l’Office nationale de l’électricité et de l’eau potable (Onee) et la Moroccan agency for substainable energy (Masen) pour une durée de vingt ans. « Ce projet confirme notre engagement à accompagner le Royaume du Maroc dans sa politique ambitieuse de transition énergétique. Il s’inscrit également dans la stratégie CAP 2030 du groupe EDF qui a pour ambition de doubler ses capacités renouvelables dans le monde de 28 GW à 50 GW nets, entre 2015 et 2030« , commente Bruno Bensasson, directeur exécutif du groupe EDF en charge du Pôle énergies renouvelables et Pdg d’EDF Renouvelables.

Il s’agit du « premier investissement dans le secteur des énergies renouvelables en Afrique » du groupe Mutsui & Co., indique Kazumasa Nakai, chef des opération de l’unité d’affaires des projets d’infrastructure.

La mise en exploitation du parc éolien de Taza est programmée pour début 2022 avec une production équivalente à la consommation électrique annuelle de 350 000 personnes, soit 70% de la population de la province de Taza. L’investissement total sera de 2,41 milliards de dirhams (222 M€).

EDF Renouvelables représente 60% des intérêts privés sur ce dossier et Mitsui & Co. 40%. Côté public, l’Onee, Masen et le Fonds Hassan II pourront détenir jusqu’à 35% de la société de projet.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe – Construction Cayola

Avec une puissance installée de 59 MW, la centrale de Labarde sera la plus grande centrale…

26 minutes ago

Photovoltaïque et fa’a’apu : une solution d’avenir ? – La Dépêche de Tahiti

Proposer un système de double-production, avec des serres agricoles surmontées de panneaux photovoltaïques, c'est le…

1 heure ago

«Total a l’ambition d’être dans le Top 5 mondial des producteurs d’énergies renouvelables» – Le Parisien

Total a présenté ce jeudi son projet de reconversion « verte » de la raffinerie…

1 heure ago

La Chine peut-elle se passer de son addiction au charbon – Les Yeux du Monde

Réuni en session plénière à la mi-mai, le congrès du Parti communiste chinois a dévoilé…

2 heures ago

Les initiatives d’Orange pour réduire son empreinte environnementale en Afrique et au Moyen-Orient – orange.com

Les initiatives d’Orange pour réduire son empreinte environnementale en Afrique et au Moyen-Orient | Orange…

2 heures ago

Le Maroc, un pont d’énergie verte entre l’Europe et l’Afrique (The Parliament Magazine) – MAP Express

jeudi, 24 septembre, 2020 à 16:55 Bruxelles  – Le Maroc est devenu un pont d’énergie…

3 heures ago

This website uses cookies.