Electricité: L’Autorité de régulation opérationnelle – L’Économiste

C’est parti pour la nouvelle Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE). Cette instance a tenu son premier Conseil, hier à Rabat. Selon son président, Abdellatif Bardach, la nouvelle Autorité constitue «un levier essentiel dans la poursuite du processus de restructuration du secteur d’électricité au Maroc, sa modernisation et sa libéralisation progressive».

Pour lui, l’un des chantiers prioritaires concerne la mobilisation pour assurer les besoins croissants en électricité. La demande en énergies renouvelables au Maroc, par exemple, connaît une progression annuelle de près de 4%. L’ANRE va «multiplier les efforts dans ce domaine pour envoyer des signaux forts aux investisseurs, marocains ou étrangers, intéressés par les opportunités qu’offre ce secteur», a-t-il noté.

D’ailleurs, l’une des missions du nouveau régulateur concerne «le conseil auprès des opérateurs et des autorités publiques dans la définition de leurs politiques et choix de développement ou d’investissement». L’idée est de jouer un rôle de «facilitateur» dans ce domaine.

Cette première réunion de l’ANRE, dont la nomination de certains membres par les présidents des deux Chambres du Parlement avait suscité une polémique, a été dédiée à «l’examen et l’approbation d’un ensemble de documents», selon Bardach. Il s’agit essentiellement de la feuille de route stratégique 2021-2025 de cette instance.

Pour l’instant, les détails de ce document n’ont pas été rendus publics. Interpellé sur ce sujet, il a estimé que les détails seront communiqués après la finalisation de quelques réglages. Le plan d’action de l’ANRE s’inscrit dans la logique des missions qui lui ont été attribuées, est-il indiqué. Il s’agit essentiellement de «soutenir le développement économique et social».

Cette instance est dotée, selon son président, de l’indépendance lui permettant d’assurer pleinement ses missions. Elle est également «munie de compétences et de moyens adéquats pour l’exercice de ses fonctions régaliennes». Cette première réunion a été également marquée par l’approbation des référentiels qui devront régir la gestion de l’ANRE.

Concrètement, cette nouvelle Autorité est chargée de l’accompagnement des mutations que connaît le secteur des énergies renouvelables, notamment pour renforcer son attractivité. Cela est couplé à une 2e mission portant sur l’implication pour assurer un bon fonctionnement du marché d’électricité. Elle devra également se pencher sur une série de chantiers prioritaires.

C’est le cas notamment de la création des conditions pour une concurrence effective dans le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables. Ceci est d’autant plus important que le Maroc s’est fixé des objectifs ambitieux dans ce domaine, en visant 52% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030.

Idem pour l’amélioration de la qualité et de l’efficacité des réseaux, en plus de la contribution à la sûreté des systèmes et à la sécurité d’approvisionnement. Le nouveau régulateur s’engage aussi à favoriser une utilisation rationnelle de l’énergie. L’une de ses principales missions porte notamment sur «la définition de normes et de règlements régissant le secteur de l’électricité au Maroc».

Discorde

La 1ère réunion du Conseil de l’ANRE s’est tenue en présence de tous ses membres. La nomination de certains d’entre eux par les présidents des deux Chambres du Parlement avait suscité une levée de boucliers des groupes parlementaires. Le principal point de discorde est lié à l’approche adoptée par les deux présidents, ayant procédé à ces nominations sans les impliquer au préalable dans le choix des profils. Ceux-ci avaient tenu des réunions en urgence pour apaiser la situation. Les groupes parlementaires avaient fait pression pour l’organisation de ces rencontres pour se pencher sur «les circonstances de ces nominations dont les membres du bureau des Chambres n’ont pas été informés». Cette réaction avait fait suite à la publication de la liste des membres du nouveau régulateur au Bulletin officiel en août dernier.

M.A.M.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Cercle de Bla : Une centrale photovoltaïque de 93 mégaWatt pour Touna – bamada.net

La capacité énergétique de notre pays va bientôt se renforcer avec la construction d’une centrale…

36 minutes ago

Appel à candidatures : renouvellement des membres de la Commission Régionale d’Experts (CRE) – AUF

L’Agence Universitaire de la Francophonie Océan Indien lance un appel à candidatures auprès de ses…

56 minutes ago

Climat: 2 des 3 objectifs européens seront atteints – Journal de l’environnement – journaldelenvironnement.net

La France n'atteindra pas ses objectifs en matière d'énergies renouvelables. VLDT L'Europe réduira de 20%…

3 heures ago

Provinces du Sud : 70% des projets de développement exécutés – L’Opinion

Après la libération de la région d’El Guerguerat par les Forces Armées Royales et le…

4 heures ago

Les efforts du Maroc dans les énergies renouvelables récompensés – Agriculture Maroc

Le Maroc améliore sa position en matière d’attractivité des énergies renouvelables. Les efforts du Maroc…

4 heures ago

«Le Maroc dispose de l’ensemble des ingrédients pour devenir une puissance industrielle mondiale» – La Vie Éco

<!-- «Le Maroc dispose de l’ensemble des ingrédients pour devenir une puissance industrielle mondiale» -…

5 heures ago

This website uses cookies.