Categories: Industry News

Énergie : L’Algérie doit renoncer au « Projet Desertec », estime Attar – Dzair Daily

Algérie – Pour le ministre de l’Énergie, Abdelmadjid Attar, le « Projet Desertec est dépassé et il faut l’oublier ». En contrepartie, « l’Algérie devrait chercher d’autres moyens plus simples et moins coûteux afin d’économiser son énergie », a-t-il soutenu.

En effet, intervenant ce 31 août sur les ondes de la Radio Nationale, Chaîne 1; le premier responsable du secteur de l’Énergie en Algérie et ancien PDG de Sonatrach, Abdelmadjid Attar a indiqué que le méga projet avec le partenaire allemand DII, notamment « Desertec »; destiné à produire de l’électricité solaire « était dépassé et qu’il faut l’oublier ».

Attar a précisé que la proposition de ce projet à l’Algérie remonte à 2010; dans le cadre des investissements dans les énergies renouvelables. Selon lui, le projet avait d’autres objectifs. Ainsi, il a justifié l’abandon dudit projet en rappelant « qu’à l’époque, les investisseurs européens voulaient vendre à l’Algérie les équipements et la technologie pour l’exploitation et le développement de l’électricité verte, en contrepartie, du gaz algérien ».

Poursuivant son intervention, le membre du gouvernement a avancé que l’Algérie a adopté une nouvelle stratégie de diversification énergétique, tandis que ce projet ne cadre pas avec cette dernière et « nécessite un investissement énorme ». C’est pourquoi il a expliqué que l’Algérie devrait chercher d’autres moyens plus simples et moins coûteux pour économiser son énergie.

Attar soutient le programme de transition énergétique de Chitour

En parlant de trouver des dispositifs plus simples et moins coûteux, le ministre de l’Énergie a fait savoir que le secteur devrait s’initier à « l’investissement dans de petites centrales solaires de 50 mégawatts en grand nombre; au lieu des centrales de 1.000 mégawatts ». Ce qui semble correspondre au programme du ministre de la Transition Énergétique et des Énergies Renouvelables, Chems Eddine Chitour.

Ce dernier « compte en effet proposer au gouvernement un projet différent qui ne demande pas de gros investissements »; a rappelé Attar. Selon lui, le programme de Chitour « va se concentrer sur l’économie d’énergie à travers la rationalisation de la consommation de l’énergie; l’encouragement de l’utilisation des équipements à basse consommation d’énergie et l’utilisation des carburants propres (Sirghaz GPL/C) dans le secteur du transport ».

Pour rappel, en avril dernier, la Sonelgaz avait signé avec les partenaires Allemands; un accord initial, relatif au lancement du projet de production d’électricité solaire « Desertec ». De son côté, le prédécesseur de Abdelmadjid Attar, Mohamed Arkab, ex-ministre de l’Énergie avait annoncé en juin dernier; que la Sonelgaz était en cours de discussion avec la partie allemande en charge du projet « Desertec »; pour le lancement des projets de centrales solaires; y compris les aspects opérationnel et juridique.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Energie solaire: une surface de plus de 300 terrains… – Le Nouvelliste

Une surface d’environ 310 terrains de football a été recouverte par les nouvelles installations photovoltaïques…

33 minutes ago

Neoen risque de se replier de 13% en Bourse – Le Revenu

L'action du spécialiste des énergies renouvelables est orientée à la baisse, pénalisée par une configuration…

33 minutes ago

Des placements pour épargner « responsable » – L’Union

Mis en ligne le 28/09/2020 à 10:16 La finance durable revêt différentes formes. Mais l’objectif…

1 heure ago

Pétrole : Total tire un trait sur des blocs d’exploration controversés au Brésil – Capital.fr

Publié le 28/09/2020 à 8h30 Mis à jour le 28/09/2020 à 8h55 Pixabay Total quitte…

2 heures ago

170 millions de DH pour des projets de R&D – L’Économiste

Le département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (DESRS), la Fondation OCP (FOCP),…

2 heures ago

Yvelines : dans sa maison passive, Nicolas consomme «dix fois moins d’énergie» qu’avant – Le Parisien

Lorsqu'il a emménagé en 2012 dans sa nouvelle maison à Villennes-sur-Seine (Yvelines), Nicolas Huillard avait…

3 heures ago

This website uses cookies.