Entre Fougères et Rennes, un projet d’énergies vertes par des citoyens – actu.fr

<!– –>
A Saint-Aubin-du-Cormier, la réunion abordera notamment les installations photovoltaïques (©Photo d’illustration Pxhere.com)

Les énergies renouvelables citoyennes ? Il s’agit de projets environnementaux portés par et pour les acteurs des territoires. L’association Énergie Partagée définit :

« On appelle « citoyen » un projet de production d’énergie renouvelable (EnR) qui ouvre majoritairement son capital au financement collectif et son pilotage aux acteurs locaux, dans l’intérêt du territoire et de ses habitants »

Sur le territoire de Liffré-Cormier communauté, l’association Ragoles et Beruchets initie une réflexion sur la mise en œuvre de ce type de projets. Les responsables interrogent :

« Nos voisins allemands produisent déjà 15 % de leur énergie suivant ce modèle :  »pourquoi pas nous ? » »

« Du concret »

Une journée de formation/sensibilisation interviendra samedi 17 octobre, de 10h à 17h à Saint-Aubin-du-Cormier.

Elle est proposée par le réseau Taranis, qui regroupe et accompagne une trentaine de structures citoyennes porteuses de projets photovoltaïque, éolien, bois énergie, micro-hydroélectricité et de maîtrise de l’énergie.

Différents thèmes seront abordés : enjeux, vue d’ensemble d’une installation photovoltaïque, modèle économique, étapes d’un projet photovoltaïque, témoignage de porteurs de projets…)

Cette démarche constitue une première étape dans la construction de ce dossier.

« Nous sommes dans une phase de définition du projet, on souhaite que cela s’élargisse sur l’ensemble de la communauté de communes. On n’est pas arrêté sur la structure porteuse du projet. On aimerait déboucher sur du concret ».

Hervé Mélennecmembre du bureau de Ragoles et Béruchets

En Bretagne, il existe une vingtaine de projets du même type. L’Ademe, l’agence de la transition écologique, comptabilise :

« C’est plus de 300 projets en France, dont 100 en fonctionnement, 122 MW installées, 243 MW en développement sur l’ensemble des filières électriques et thermiques (éolien, photovoltaïque, micro-hydraulique, chaufferie-bois, méthanisation) »

Samedi, un focus sera fait sur la technologie du photovoltaïque.

« C’est la plus simple à mettre en œuvre, mais on n’a pas arrêté si ce sera du photovoltaïque ou pas. On ne veut pas imposer quoi que ce soit »

Hervé Mélennec

Samedi 17 octobre, la matinée (10h / 12h30) se déroulera à la salle des halles et l’après midi (12h30 / 17h00) à la Fabrik (à 100 m). Repas partagé sur place sous réserve de places disponibles. Inscriptions en ligne https ://form.dragnsurvey.com/survey/r/d8ed618b ou par téléphone ou 06 35 13 61 89.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Photovoltaïque : le groupe lyonnais Terre et Lac mise sur les projets de territoires – Tout Lyon

Publié le 22 octobre 2020 - Julien THIBERT - Dossiers © Terre et Lac -…

59 minutes ago

Barid Al-Maghrib et Masen émettent un timbre-poste spécial – Finances News Hebdo

Groupe Barid Al-Maghrib et l'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) ont émis, jeudi à Rabat,…

59 minutes ago

Le complexe solaire Noor Ouarzazate tient son timbre – Infomédiaire

Groupe Barid Al-Maghrib et Masen s’associent pour l’émission d’un timbre-poste spécial illustrant le complexe solaire…

2 heures ago

Maroc: 5,65 milliards $ ont été investis dans le renouvelable en 10 ans – Algérie Eco

Le royaume chérifien a investi 5,65 milliards $ dans les énergies renouvelables au cours de la décennie écoulée…

2 heures ago

Lien Révolution énergétique – Un exode des flux financiers hors des énergies fossiles a commencé – LinuxFr

Lien Révolution énergétique - Un exode des flux financiers hors des énergies fossiles a commencé  LinuxFr

3 heures ago

Changer les couleurs de… l’hydrogène – Journal de l’Automobile

Zoom de l’Arval Mobility Observatory - La filière française de l'hydrogène accélère le mouvement pour…

3 heures ago

This website uses cookies.