Entretien avec Juan Garcia Muñoz, président de la Chambre espagnole de commerce, d’industrie et de navigation de Casablanca – LE MATiN

L’Espagne continue à caracoler en tête des principaux partenaires commerciaux du Maroc. Une position due à l’accroissement constant des échanges commerciaux entre les deux pays au fil des années. Une dynamique que la pandémie Covid-19 a, toutefois, freinée, au même titre que l’ensemble des échanges extérieurs du Maroc. Pour les flux d’investissements étrangers, l’Espagne est troisième avec 1,5 milliard de DH en 2019.

L’Espagne consolide sa place de premier partenaire commercial du Maroc. Et ce à la faveur de la progression constante des échanges commerciaux entre les deux pays au fil des années. Une dynamique que la crise actuelle liée à la pandémie a, toutefois,  freinée, au même titre que l’ensemble des échanges extérieurs du Maroc. Ainsi, le pays ibérique reste le premier client du Royaume, depuis 2014, absorbant en 2019 près d’un quart (24,1% contre 23,6% en 2018 et 20,9% en 2009) de ses exportations. Mais aussi son premier fournisseur, depuis 2012, avec une part de 15,6% contre 15,8% en 2018 et 12,2% en 2009, selon les données que nous a fournies l’Office des changes.
En fait, l’accroissement des échanges bilatéraux l’année dernière a concerné plus les exportations marocaines à destination de l’Espagne que ses importations en provenance de son voisin du Nord. Ainsi, les exportations se sont accrues de 4,4% par rapport à 2018, s’élevant à 67,95 milliards de DH, soit moins du triple de leur niveau d’il y a dix ans (23,57 milliards en 2009). Les importations ont, quant à elles, connu une légère hausse de 0,4% à 76,41 milliards en 2019 (contre 32,14 milliards il y a dix ans).
À noter que ces échanges connaissent ces dernières années des évolutions très fortes qui frôlent parfois 30%. Toutefois, le Maroc accuse un déficit commercial de 8,45 milliards de DH avec l’Espagne en 2019, soit 4% (contre 5,7% en 2009) de son déficit commercial global. De même, ses exportations vers l’Espagne ne couvrent que 88,9% de ses importations en provenance de ce pays. Ce taux est, toutefois, en amélioration ces dernières années, puisqu’il était à seulement 73,3%, il y a dix ans. Le déficit commercial avec l’Espagne se caractérise par une évolution en dents de scie au cours de la dernière décennie, enregistrant un pic de 20,57 milliards en 2012 et un plus bas de 4,56 milliards en 2015.
Les données de l’Office des changes montrent que les vêtements confectionnés viennent en tête des dix principaux produits marocains exportés vers l’Espagne, avec 13,99 milliards de DH l’année dernière, suivis de près par les fils, câbles et autres conducteurs isolés pour l’électricité (12,67 milliards). Soit loin devant les autres principaux produits à l’export, notamment les crustacés, mollusques et coquillages (5,05 milliards), les voitures de tourisme (3,85 milliards), les appareils pour la coupure ou la connexion des circuits électriques et résistances (3,47 milliards), les légumes frais, congelés ou en saumure (2,67 milliards), les articles de bonneterie (2,67 milliards), les couvertures, linge  et autres articles textiles confectionnés (2,05 milliards), les fraises et framboises (2,04 milliards), et les sièges, meubles, matelas et articles d’éclairage (1,62 milliard).
S’agissant des principaux produits importés d’Espagne, le top 10 est dominé par les gasoils et fuel-oils (7,71 milliards) et les moteurs à pistons, autres moteurs et leurs parties (équipement industriel) qui représentent 6,05 milliards. Ils sont suivis par les appareils pour la coupure ou la connexion des circuits électriques et résistances (4,02 milliards), les fils, barres et profilés en cuivre (3 milliards), les parties et pièces pour voitures et véhicules de tourisme (près de 3 milliards), les  matières plastiques et ouvrages divers en plastique (2,08 milliards), les machines et appareils divers (1,82 milliard), les tissus et fils de fibres synthétiques et artificielle (1,76 milliard), les fils et câbles électriques (1,76 milliard), et les voitures de tourisme (1,74 milliard).
Quel impact a donc exercé la crise Covid-19 sur les échanges bilatéraux ? Les exportations marocaines à destination de l’Espagne ont régressé de 36,61% à 1,58 milliard d’euros entre mars et juin 2020 par rapport à la même période de l’année précédente (-5,91% en mars, -67,08% en avril, -57,79% en mai et -9,70% en juin), selon les données fournies par l’ambassade de d’Espagne au Maroc. Idem pour les importations marocaines en provenance de notre voisin du Nord. Elles se sont, en effet, contractées de 36,6% entre mars et juin derniers, s’élevant à 1,87 milliard d’euros (-9,14% en mars -67,77% en avril, -52,31% en mai et -12,96% en juin 2020).
Le Maroc, première destination des investissements espagnols en Afrique
L’Espagne a été le troisième émetteur d’investissements étrangers au Maroc en 2019, avec 1,5 milliard de DH, en repli de 6% par rapport à l’année précédente. En termes de flux cumulé, le Maroc représente la première destination des investissements espagnols en Afrique. Ces investissements sont réalisés par plus de 600 entreprises espagnoles présentes dans le pays et qui génèrent plus de 20.000 emplois directs, selon l’ambassade d’Espagne au Maroc. Ces investissements sont destinés à plusieurs secteurs, notamment l’automobile, l’infrastructure, la logistique, le textile et le tourisme. Ils profitent également à des secteurs tels que les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, la gestion de l’eau, l’agriculture, la santé et l’éducation et le transport urbain.
admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

L’Etat s’attaque à la rente du solaire – Les Échos

Publié le 29 oct. 2020 à 17:06Mis à jour le 29 oct. 2020 à 17:07Le…

2 heures ago

Révision des tarifs solaires : le Gouvernement dépose un amendement, la filière réagit – Batiactu

Pour les professionnels de l'énergie solaire, c'est un signe que le Gouvernement clôt toutes discussions :…

3 heures ago

La Cinor inaugure une centrale photovoltaique sur les toits du Parc des Expositions – ZINFOS974

Cette inauguration s'est déroulée en présence d'Ericka Bareigts, Maire de Saint-Denis, d'Olivier Meyrueis, Directeur Régional…

4 heures ago

Energie : Tenue en ligne de la 8è Conférence internationale sur les énergies renouvelables du 25 au 28 novembre – 2M Maroc

La 8ème édition de la Conférence internationale sur les énergies renouvelables et durables (IRSEC'2020) se…

5 heures ago

L’épargne au service de la transition écologique – 20 Minutes

Les fonds des livrets d'épargne réglementés vont davantage être utilisés pour financer la transition écologique.…

7 heures ago

This website uses cookies.