Fessenheim: le nucléaire ‘garde toute sa pertinence’ en France, affirme Le Maire – Médias 24

Fessenheim: le nucléaire « garde toute sa pertinence » en France, affirme Le Maire

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a assuré mardi que le nucléaire gardait « toute sa pertinence » en France après la fermeture de la centrale de Fessenheim, appelant à ne pas « fragiliser cet atout stratégique ».

« Si on réfléchit sur le long terme, le nucléaire garde toute sa pertinence », a affirmé le ministre sur BFMTV et RMC, interrogé sur le débranchement de la centrale de Fessenheim.

Se présentant comme un « défenseur du nucléaire », il a cité deux avantages pour cette énergie: « Elle nous permet d’être l’un des pays qui émet moins de CO2 pour sa production d’électricité et cela nous garantit notre indépendance », a-t-il souligné.

« A force de critiquer la filière nucléaire, on perd des compétences », a affirmé M. Le Maire. « Je veux bien qu’on me dise qu’il faut réindustrialiser le pays (…), mais il ne faut pas fragiliser nos atouts stratégiques, dont le nucléaire », a-t-il prévenu.

La secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher s’est pour sa part montrée plus nuancée.

« Le nucléaire aujourd’hui a un bilan contrasté pour le moins en terme économique », a-t-elle déclaré sur BFM Business.

Le nucléaire, qui compte pour plus de 70% de la production d’électricité en France, « on ne l’exclut pas de notre mix énergétique. Ce qu’on essaye de faire, c’est de pondérer la part des énergies renouvelables et la part du nucléaire », a-t-elle détaillé.

« En terme technologique, ce qu’on regarde c’est pas nécessairement des EPR, c’est des centrales qui peuvent être de taille plus modeste, qui répondent à nos besoins d’avoir une base installée (…) et d’avoir des technologies qui soient plus efficientes », a précisé la secrétaire d’Etat.

La facture du premier réacteur de troisième génération de type EPR construit sur le sol français, à Flamanville, dans la Manche, a triplé à 12,4 milliards d’euros et le chantier a accumulé les retards.

L’arrêt définitif de la plus vieille centrale nucléaire encore en service à Fessenheim (Haut-Rhin) dans la nuit de lundi à mardi, n’aura finalement pas attendu le raccordement de cet EPR, contrairement à ce qui était un temps envisagé.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Longwy. Quentin Weiler, section Tisec, du lycée Mézières – Le Républicain Lorrain

Constant dans ses résultats, Quentin Weiler, 17 ans, d’Haucourt-Moulaine élève de terminale professionnelle TISEC (technicien…

24 minutes ago

WWF plaide pour une relance verte, créatrice d’emplois – Journal La Croix

Après les annonces d’Emmanuel Macron relatives à une « reconstruction économique, écologique et solidaire »…

24 minutes ago

Un plan « hydrogène propre » pour l’Europe : cinq questions pour mieux comprendre – RTBF

La Commission européenne a annoncé mercredi un plan de développement de l'hydrogène propre dans l'UE avec…

43 minutes ago

Martigues : cinq hectares de pinède défrichés pour une centrale solaire – La Provence

Un parc photovoltaïque de 8 660 panneaux solairesC'est un projet pharaonique mais que presque personne…

44 minutes ago

Electricité verte : est-ce vraiment plus écologique ? – Selectra

Les offres vertes sont très nombreuses sur le marché de l'électricité dans l'Hexagone. Selon le…

1 heure ago

14’000 emplois pourraient être créés grâce à l’énergie solaire – RTN

Selon la Fondation suisse pour l'énergie (SES), une 'offensive solaire courageuse' pourrait déboucher sur la…

2 heures ago

This website uses cookies.