«Forêts du Maroc 2020-2030» : Une stratégie consacrant la Vision Royale du DD – Le Vert – www.levert.ma

Sa Majesté le Roi Mohammed VI

La nouvelle stratégie nationale de développement du domaine forestier «Forêts du Maroc 2020-2030», lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 13 février dernier, ambitionne d’infléchir la problématique de dégradation et d’établir un équilibre entre conservation et développement de la forêt et de ses ressources.

La célébration du 21ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses Glorieux Ancêtres est une occasion privilégiée pour revenir sur cette ambitieuse stratégie qui vient compléter un ensemble de plans et de programmes initiés par SM le Roi et consacrant la Vision Royale d’un développement durable et intégré, notamment les plans de développement des énergies renouvelables, le Programme prioritaire national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, et la stratégie agricole «Génération Green 2020-2030».

Cette nouvelle stratégie vise à rattraper 30 ans de dégradations des espaces forestiers nationaux, dont la superficie est estimée à neuf millions d’hectares, à renforcer la compétitivité du secteur et assurer sa modernisation, à réconcilier les Marocains avec la forêt et à développer un patrimoine forestier pour toutes les générations et les tranches sociales, selon un modèle de gestion durable, inclusif et générateur de richesse.

Elle s’assigne également pour objectifs le repeuplement, à l’horizon de 2030, de 133.000 Ha de forêts – en commençant par le reboisement de 50.000 Ha chaque année en vue d’atteindre 100.000 Ha reboisés chaque année à la fin de la stratégie – la création de 27.500 postes d’emploi directs supplémentaires, outre l’amélioration des revenus des filières de production et de l’éco-tourisme pour atteindre une valeur marchande annuelle de cinq milliards de DH.

Pour ce faire, «Forêts du Maroc 2020-2030» repose sur cinq orientations principales, à savoir la conversion du domaine forestier en un territoire de développement, l’adoption d’une approche participative associant tous les intervenants, le renforcement des capacités productives des forêts, la protection de leur biodiversité et l’amélioration de leur durabilité.

Afin de relever ces défis, la nouvelle stratégie s’articule autour de quatre axes d’intervention, à savoir la création d’un nouveau modèle basé sur une approche participative associant les populations à la gestion, le développement des espaces forestiers selon leur vocation et richesses, la promotion et la modernisation des métiers forestiers à travers la création de pépinières forestières modernes et l’introduction de l’outil numérique dans la gestion du secteur, et enfin la réforme institutionnelle du secteur via la qualification des ressources humaines, la mise en place d’un pôle de formation et de recherche, et la création d’une Agence des eaux et Forêts et d’une Agence de conservation de la nature.

Il sera question, dans le cadre du premier axe, de créer plus de 200 organismes forestiers locaux de développement, de contractualiser la protection participative (avec la population) des espaces reboisés, de créer un nouveau corps de plus de 500 animateurs territoriaux pour jouer un rôle de médiation auprès de la population locale, en plus de la promotion d’amodiations de chasse auprès des associations et sociétés suivant le cahier de charges.

Le deuxième axe concerne la gestion et le développement des espaces forestiers selon leur vocation en encourageant l’investissement privé sur une superficie de 120.000 hectares d’eucalyptus et de pin, avec une identification stricte des obligations sociales des acteurs privés, ainsi que l’aménagement et la valorisation de dix parcs nationaux pour amorcer l’essor d’une filière éco-touristique prospère.

Le troisième axe porte sur le développement et la modernisation des professions forestières en créant, en partenariat avec le secteur privé, des pépinières forestières modernes, tout en veillant à préserver la spécificité génétique des forêts nationales. Il s’agit aussi, à ce titre, de la digitalisation des métiers forestiers et de la modernisation des techniques sylvicoles.

Quant au quatrième axe, il a trait à la réforme institutionnelle du secteur à travers la création de l’Agence des Eaux et Forêts, qui sera chargée de la gestion régalienne du domaine forestier privé de l’Etat en dehors des parcs nationaux, et de l’Agence de la conservation de la nature, chargée de la gestion des différentes zones des parcs nationaux. L’accent sera mis également sur l’adéquation du cadre juridique et la qualification des ressources humaines en distinguant les métiers et la création d’un pôle de formation et recherche.

Véritable levier de développement des espaces forestières, «Forêts du Maroc 2020-2030» sera mise en œuvre au niveau territorial selon les spécificités et les atouts de chaque région et ce, en coordination avec tous les intervenants, selon les principes de la bonne gouvernance en termes de suivi et d’évaluation des investisseurs ainsi que des indicateurs d’efficacité et de rendement.

Cette ambitieuse stratégie témoigne de la Volonté permanente du Souverain de préserver l’environnement et de léguer aux générations montantes un futur plus sûr, plus prospère et plus stable.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Production d’énergies renouvelables : 22 matériels exonérés de TVA – AP Sénégalaise

Dakar, 3 juil (APS) – Le gouvernement a décidé d’exonérer de la taxe sur la…

2 heures ago

Analyse: la difficile relance verte – Le Devoir

Elles sont nombreuses, les grandes institutions, à voir dans cette pandémie l’occasion d’une relance économique…

3 heures ago

Le Maroc, un modèle de démocratie, de développement et de multiculturalisme Maroc Diplomatique – Maroc diplomatique

Par Karim Medrek, Ambassadeur du Maroc en Australie Le 30 juillet, les Marocains ont célébré…

6 heures ago

L’École Mohammadia d’Ingénieurs élue championne lors de la 1ere édition du  » Sustainable Innovation Fest » – 2M Maroc

L’École Mohammadia d’Ingénieurs (l’EMI) a été sacrée championne lors de la 1ere édition du ‘’…

10 heures ago

Chauffages au fioul : comment continuer à les utiliser après 2022 ? – actu.fr

Le chauffage au fioul va évoluer dès 2022, a confirmé le gouvernement jeudi dernier. Une…

12 heures ago

Baisse record de la part du charbon – LE MATiN

Le ralentissement de la mise en service de certaines centrales en raison de la pandémie…

13 heures ago

This website uses cookies.