Générale du solaire multiplie les chantiers en Occitanie – Quotidien des Usines – L’Usine Nouvelle

Le groupe Générale du solaire, producteur français indépendant d’énergies renouvelables, dont le siège est à Paris, conduit de front quatre nouveaux chantiers de centrales photovoltaïques au sol en Occitanie, dont les raccordements au réseau sont tous prévus pour fin 2020. Au programme : deux chantiers dans le Tarn, à Réalmont (2,5 millions d’euros pour 2,8 MWc prévus), où le raccordement devrait intervenir dans le courant du mois d’août et à Combefa (2,6 millions d’euros pour 3,3 MWc) et deux chantiers dans la Haute-Garonne, à Blajan (12 millions d’euros pour 13 MWc) et à Boulogne-sur-Gesse (2,6 millions d’euros pour 3,3 MWc). Soit une enveloppe globale de 19,7 millions d’euros pour une puissance installée totale de 21 MWc.

Retardés de quelques semaines pour cause de confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19, tous ces chantiers ont repris.

Un chantier de 13 millions d’euros dans le Lot

Dans la foulée, un autre projet majeur a été engagé à Loubressac, dans le Lot, dont le raccordement est prévu dans le courant de l’année 2021. Cette opération est évaluée à elle seule à 13 millions d’euros d’investissement pour une centrale au sol d’une puissance de 18,5 MWc. « Les travaux de terrassements sont finis et les structures porteuses installées. Le chantier de la centrale proprement dite sera bouclé au dernier trimestre 2020, mais l’opération nécessite aussi l’aménagement d’une infrastructure dédiée de plus de 10 km pour assurer un raccordement au réseau électrique, avec des travaux échelonnés jusqu’au début de l’année prochaine« , précise Régis Deberle, directeur des activités françaises du groupe. L’électricité produite par cette nouvelle centrale lotoise sera réservée aux entreprises et aux collectivités du territoire, dans le cadre d’un nouveau partenariat signé avec la société Volterres (filiale du groupe lyonnais Sun’R), dont les services permettent une traçabilité de l’électricité, via un outil innovant basé sur la technologie blockchain.

Une accélération sur les parcs au sol

Initialement positionnée dans l’intégration de projets en toiture, la société a pris le virage des projets au sol, avec une accélération de ses réalisations en France, principalement dans la moitié Sud de la France, mais aussi à l’international. « En France, pour le développement de nos centrales au sol, nous privilégions les terrains déjà « artificialisés » et sans conflit d’usage avec les activités agricoles. Ce sont pour l’essentiel d’anciennes décharges, d’anciens sites militaires, d’anciennes carrières ou friches industrielles« , souligne Régis Deberle. Pour accompagner sa stratégie de développement, la société vient de concrétiser une levée de fonds avec l’entrée à son capital, en mai 2020, de Bpifrance (via France Investissement Energie Environnement) et de la société d’investissement Irdi Soridec Gestion, un acteur financier important en Occitanie, où le groupe parisien compte l’essentiel de ses équipes opérationnelles, dans ses bureaux de Vendargues, près de Montpellier, dans l’Hérault.

Créé en 2008, le groupe Générale du Solaire a développé depuis sa création plus de 250 centrales solaires représentant une puissance totale de plus de 200 MWc, dont la moitié est aujourd’hui exploitée en propre. La société emploie 65 salariés, répartis entre Paris, Vendargues et un pôle de maintenance à Bordeaux (Gironde) et a réalisé un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros en 2019, contre 40 millions d’euros en 2018. Pour 2020, compte tenu du décalage de plusieurs semaines dans la conduite des chantiers, le groupe prévoit de réaliser un chiffre d’affaires à peine au-dessus de celui de 2019, au lieu des + 25 % initialement prévus.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Engie : promesse de changement – Le Revenu

Les dirigeants veulent accélérer la mutation du groupe pour en faire un champion de la…

41 minutes ago

L’IFC, la BERD et l’UE s’associent à Fotowatio Renewable Ventures pour soutenir la première centrale solaire en Arménie – Nouvelles d’Arménie

La Société financière internationale (anciennement SFI, désormais IFC par son abréviation en anglais) la plus…

41 minutes ago

Production d’énergies renouvelables : 22 matériels exonérés de TVA – AP Sénégalaise

Dakar, 3 juil (APS) – Le gouvernement a décidé d’exonérer de la taxe sur la…

2 heures ago

Analyse: la difficile relance verte – Le Devoir

Elles sont nombreuses, les grandes institutions, à voir dans cette pandémie l’occasion d’une relance économique…

3 heures ago

Le Maroc, un modèle de démocratie, de développement et de multiculturalisme Maroc Diplomatique – Maroc diplomatique

Par Karim Medrek, Ambassadeur du Maroc en Australie Le 30 juillet, les Marocains ont célébré…

7 heures ago

L’École Mohammadia d’Ingénieurs élue championne lors de la 1ere édition du  » Sustainable Innovation Fest » – 2M Maroc

L’École Mohammadia d’Ingénieurs (l’EMI) a été sacrée championne lors de la 1ere édition du ‘’…

11 heures ago

This website uses cookies.