#GMIS2020/Suhail Al Mazrouei: Les EAU adoptent une approche à long terme de la planification énergétique et de la lutte contre le changement climatique – WAM French

HANNOVER, Allemagne, 4 septembre 2020 (WAM) — Les ministres des Emirats arabes unis, de la Fédération de Russie et de l’Indonésie, trois des principaux exportateurs mondiaux de combustibles fossiles, ont discuté des efforts déployés pour diversifier leurs économies et passer à une économie verte lors du troisième sommet virtuel mondial de la fabrication et de l’industrialisation, #GMIS2020, qui se tient les 4 et 5 septembre.

Le ministre de l’énergie et des infrastructures des Emirats arabes unis, Suhail ben Mohamed Al Mazrouei, a déclaré que les Emirats arabes unis ont adopté une approche à long terme pour la planification énergétique et la lutte contre le changement climatique, l’énergie verte devant fournir la moitié de l’énergie du pays d’ici 2050.

« En 2017, nous avons examiné nos options en matière de sources d’énergie et nous avons étudié les objectifs et la manière dont nous pouvons faire en sorte que nos villes soient parmi les plus agréables à y vivre au monde à l’avenir », a-t-il déclaré. « Et d’ici 2050, nous prévoyons de passer d’une dépendance à 100 % au gaz naturel en 2017 à une production de 50 % à partir de formes d’énergie vertes ».

Le solaire deviendra le principal contributeur dans le mix énergétique des EAU avec une part de 44 %, ce qui permettra de réduire les émissions de CO2 de 70 % et de réaliser des économies de 190 milliards de dollars par rapport au gaz naturel.

Les EAU sont également le premier pays du Moyen-Orient à développer l’énergie nucléaire, avec le premier des quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Barakah désormais en service.

Le nucléaire fournira 24 % de l’énergie du pays lorsque les quatre réacteurs seront finalement mis en service.

M. Al Mazrouei a déclaré que la lutte contre le changement climatique était devenue encore plus importante à la lumière de la pandémie COVID-19 car les facteurs environnementaux contribuent à une meilleure santé et les EAU visent des villes plus propres en termes d’émissions de CO2.

L’amélioration de la gestion de la demande grâce à de nouveaux codes de construction et à des technologies urbaines intelligentes permettra d’optimiser l’efficacité énergétique, les technologies de la quatrième révolution industrielle jouant un rôle essentiel dans ce processus. « Si vous voulez consommer moins d’énergie, cela signifie que vous devez optimiser votre efficacité », a-t-il déclaré. « Comment feriez-vous cela sans l’aide de l’intelligence artificielle ou de l’Internet des objets, ou de la robotique ? L’investissement et le déploiement de ces technologies sont donc très importants et font partie de notre parcours ».

Le ministre de l’énergie de la Fédération de Russie, Alexander Valentinovich Novak, a parlé de la nécessité de réduire la dépendance aux énergies à base de carbone. Il a déclaré : « L’heure est venue. La structure de notre bilan énergétique est en train de changer. La pandémie a influencé le comportement des consommateurs, mais elle était déjà en train de changer. La demande de pétrole est en baisse en ce moment et il y a une plus grande part de sources d’énergie non carbonées dans le mix énergétique. Les hydrocarbures représentent aujourd’hui 85 % de ce mélange, mais cette part doit être ramenée à 74 % d’ici 2040 et nous constatons une augmentation de 5 % des investissements dans les sources d’énergie vertes et renouvelables par rapport à l’année dernière.

M. Novak a déclaré que la Russie fait des progrès réguliers vers le développement des énergies renouvelables, ayant lancé un programme en 2014 avec l’objectif d’ajouter 6 000 MW sur une période de 10 ans jusqu’en 2024, soutenu par des subventions gouvernementales. Actuellement, le gaz naturel fournit un peu moins de la moitié de la production énergétique de la Russie, l’énergie nucléaire et l’énergie hydroélectrique fournissant chacune près de vingt pour cent (20 %).

Le général (retraité) Luhut Binsar Pandjaitan, ministre indonésien de la coordination des affaires maritimes et des investissements, a déclaré que la chute des prix des ressources naturelles pendant la pandémie avait mis en évidence le fait que la dépendance du pays à l’égard des exportations d’hydrocarbures n’était pas durable. L’Indonésie s’est engagée à diversifier son économie.

« Nous nous efforçons d’améliorer notre capital humain, en invitant les investisseurs à coopérer avec notre ministère de l’industrie pour faire des écoles technologiques professionnelles et utiliser une main-d’œuvre locale plus compétitive. J’invite des partenaires et j’investis en Indonésie pour développer nos industries des métaux et des énergies renouvelables en aval, qui ont un potentiel naissant ».

Traduit par : Gihane Fawzi.

http://wam.ae/en/details/1395302867458

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

L’Espagne envisage de passer à une électricité 100% renouvelable d’ici 2050 – Médiaterre

L'Espagne s'est lancé un défi ambitieux visant à faire basculer entièrement son système électrique vers…

28 minutes ago

Energie renouvelable: Total Eren, Eren Industries et Aden créent une coentreprise en Chine – Le Monde de l’Energie

Le groupe Aden, gestionnaire d’installations énergétiques, et deux filiales du groupe Eren, dont l’une détenue…

28 minutes ago

Electricité : le système français montre ses faiblesses – Le Monde

A l’intérieur de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne, en décembre 2017. IDRISS…

2 heures ago

Ecomondo Et Key Energy 2020 : Un Engouement Qui Défie Le Contexte De Pandémie – Ecoactu

Ecomondo Et Key Energy 2020 : Un Engouement Qui Défie Le Contexte De Pandémie Nous…

3 heures ago

Total invente la raffinerie zéro pétrole – Journal de l’environnement – Journal de l’environnement

La raffinerie traitait près de 5 Mt de pétrole par an.Total La raffinerie de pétrole…

4 heures ago

CGEM Plan de relance industrielle 2021-2023: Elalamy annonce 3 chantiers – Le Desk

Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie. CGEM Le ministre de l’Industrie, du commerce et de…

5 heures ago

This website uses cookies.