Grèce-Maroc: Une relation solide faite pour durer | MAP Express MAP Express – MAP Express

lundi, 20 juillet, 2020 à 15:20

Mohamed Nassiri
Athènes –  Les relations entre le Maroc et la Grèce sont en évolution constante, les deux pays capitalisent sur l’histoire féconde, les liens séculaires forts et très vivaces, les flux commerciaux bilatéraux en perpétuelle croissance et l’échange régulier de visites diplomatiques.

Les relations bilatérales surtout dans leur dimension économique, culturelle et diplomatique se consolident positivement d’année en année à la faveur de cette proximité entre les deux pays, du rapprochement des positions et de la convergence de vues sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Considérés comme deux pôles de paix et de stabilité par excellence dans le pourtour méditerranéen, le Maroc et la Grèce sont conscients de l’enjeu et de la nécessité de revigorer davantage cette coopération mutuellement avantageuse et de promouvoir cette relation faite pour durer dans le temps surtout sur le plan diplomatique en vue de se concerter et de rapprocher les positions notamment sur les questions régionales.

Depuis leur instauration dans les années soixante, les relations maroco-helléniques ont connu une dynamique constante tous azimuts, due non seulement à la nature des liens politiques entre les deux pays, ancrés dans l’histoire et imprégnés des valeurs universelles de paix et de coopération interétatique, mais également à la concordance des points de vue sur nombre de dossiers.

A cet effet, les deux pays ne ménagent aucun effort pour promouvoir un climat propice à l’entente et au développement régional.

Après une période de léthargie, liée à la crise économique qui a affecté la Grèce pendant plus d’une décennie, les relations bilatérales ont repris leur cours normal grâce notamment à un échange de visites des responsables des deux pays.

Cet échange de visites a permis notamment la relance du processus des consultations politiques de haut niveau, comme en témoigne le déplacement à Rabat, en janvier dernier, du chef de la diplomatie hellénique, Nikos Dendias, qui a exprimé le soutien de la Grèce au plan de règlement onusien pour la question du Sahara marocain et salué l’initiative d’autonomie pour les provinces du sud, la qualifiant de crédible et réaliste dans la perspective de parvenir à une solution politique, durable et mutuellement acceptable.

Sans nul doute, l’année 2020 marquera une date importante et symbolique pour l’histoire diplomatique des deux pays, les déclarations de M. Dendias lors de sa visite à Rabat ont été très appréciées, le ministre grec a clairement exprimé le soutien de la République hellénique à la proposition marocaine d’autonomie.

Certes, la célébration de la Fête du Trône par le peuple marocain offre l’opportunité de mettre en exergue la densité des échanges diplomatiques sans toutefois occulter la croissance des flux économiques.

Sur le plan des opportunités d’affaires, le renforcement des liens économiques entre le Maroc et la Grèce est un travail de fond dans lequel les deux pays se sont investis tout au long de l’année avec l’implication de l’ambassade du Royaume à Athènes, la création récemment de la chambre de commerce gréco-marocaine constitue la meilleure preuve de cette évolution vertueuse, cette initiative de coopération entreuprenariale permettra à coup sûr de booster les échanges bilatéraux dans des secteurs porteurs comme l’agroalimentaire, le textile et le tourisme.

Aussi, l’accord maritime entre les deux pays est de nature à consolider la coopération, une manière de dire que les échanges entre les deux pays n’ont jamais cessé, même au plus fort de la crise économique qui a touché la Grèce.

Si les deux parties ont enregistré une légère baisse d’activité ces dernières années, il n’en demeure pas moins qu’à travers les différentes rencontres entre les responsables des deux pays, il s’avère nécessaire de relancer les relations économiques, la Commission mixte, le Conseil d’affaires Maroc-Grèce et d’identifier les domaines porteurs à prospecter conjointement tels l’industrie, le BTP, les énergies renouvelables et la marine marchande.

Sur un autre plan, les différentes éditions du Sommet Union européenne-Monde arabe, qu’abrite Athènes en octobre de chaque année, constituent une occasion à mettre à profit afin de booster la coopération économique bilatérale et multiplier les contacts avec les acteurs économiques.

Il convient de rappeler également que dès les années soixante, les deux pays ont décidé de se doter d’un cadre juridique bilatéral qui, au fil des années, ne cesse de s’étoffer pour couvrir divers domaines de coopération comme l’industrie, les énergies renouvelables, l’incitation des investissements, le transport, l’artisanat et le sport.

Incontestablement, une ferme volonté de développement des relations bilatérales maroco-helléniques anime les responsables des deux pays, les années à venir sont prometteuses, pour peu que les opérateurs des deux rives de la Méditerranée prennent les devants en s’investissant davantage dans les domaines porteurs.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

KINGERSHEIM. Le point sur les chantiers de l’été – L’Alsace.fr

Rue de Pfastatt Depuis la mi-juin, la rue de Pfastatt, un des axes de circulation…

35 minutes ago

Marathon Capital conseille Tokyo Gas dans le cadre de son acquisition du projet solaire de 500 MWca de Hecate Energy – LeLézard.com

Classé dans :Les affaires, L'environnement, Exploitation pétrolièreSujet : Acquisitions et fusions d'entreprises CHICAGO, 13 août 2020 /PRNewswire/…

2 heures ago

Les cryptomonnaies seraient moins nocives que l’on croit pour l’environnement – Les Échos

Les cryptomonnaies sont-elles aussi énergivores qu'on le prétend ? Ce qui est certain, c'est que ces…

3 heures ago

Apple peut compter sur ses partenaires taïwanais pour prendre un virage écolo – Siècle Digital

Depuis plusieurs années, l’entreprise de Tim Cook cherche à amorcer un virage écolo pour atteindre…

3 heures ago

En 2020, le soutien aux énergies renouvelables va frôler les 6 milliards d’euros – RSE Magazine

Creative Commons - Pixabay La rationalité économique du renouvelable est plus que jamais un défi.…

4 heures ago

AIRBUS : Washington maintient ses taxes sur les importations d’avions à 15% – Capital.fr

(AOF) - Les Etats-Unis ont décidé mercredi de maintenir les tarifs douaniers imposés aux avions…

4 heures ago

This website uses cookies.