Haute-Savoie. L’eau, l’autre projet d’ascenseur de Saint-Gervais – Le Dauphiné Libéré

L’idée est de relier le bourg aux Thermes pour réduire l’usage de la voiture. La commune voudrait en faire un transport complémentaire de son futur ascenseur valléen , qui sera créé à la gare SNCF, non loin du parc. L’ascenseur à eau est bien moins avancé que son grand frère puisqu’il n’en est qu’à la phase préliminaire.

Trois tracés sont à l’étude. Le premier, le plus simple à réaliser, arriverait à l’entrée du bourg, avenue du Mont-Paccard, près des conteneurs semi-enterrés. Il aurait l’avantage d’être plus court, mais présenterait l’inconvénient de déposer les usagers à 500 mètres du centre du village.

La deuxième option prévoit de relier les Thermes au rond-point du viaduc, à deux pas du centre-ville. Dans ce cas, le tracé serait plus de deux fois plus long (412 mètres).

Enfin, une dernière possibilité, longue de 554 mètres, acheminerait les usagers vers la gare de départ de la télécabine du Bettex, qui deviendra en plus dans quelques années la gare d’arrivée de l’ascenseur valléen.

Le choix dépendra des possibilités financières des acteurs qui pourraient s’engager, les collectivités et L’Oréal en tant que gestionnaire délégué des Thermes. Il faudra aussi déterminer la technologie utilisée pour monter et descendre aux Thermes. Si un funiculaire peut être adapté à la raideur du premier tracé, avec 176 mètres de dénivelé pour 205 mètres de long, un câble paraît plus adéquat pour les deux autres projets.

« Nous sommes en réflexion avec EDF Hydro, indique le maire, Jean-Marc Peillex. Il y a un double projet utilisant les réseaux d’eaux usées. »

D’un côté, la force motrice de l’eau permettrait de monter et descendre les usagers. De l’autre, les eaux usées descendant du bourg vers le Fayet seraient turbinées pour produire de l’énergie et alimenter un moteur.

« Il va falloir accélérer »

Une possibilité qui plaît beaucoup au président de la Région. « Utiliser les eaux usées et le dénivelé pour produire de l’énergie, c’est une solution d’avenir, affirme Laurent Wauquiez. Et c’est un des seuls projets aussi abouti dans la région. »

La Région envisage deux leviers pour participer au financement : via son budget énergies renouvelables ou grâce aux crédits européens accordés dans le contexte post-Covid. Ces derniers seront discutés durant la première moitié de l’année 2021. Le temps pour la commune d’affiner son projet. « Il va falloir accélérer », prévient déjà Laurent Wauquiez.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

EDF: nouvelle mobilisation des syndicats mardi pour protester contre le projet « Hercule » – BFMTV

Les syndicats organisent mardi une nouvelle journée de mobilisation contre le projet "Hercule" qui prévoit…

3 heures ago

Alerte sur les systèmes électriques en Europe – Journal La Croix

L’Europe risque-t-elle de manquer de courant en 2030 ? C’est la question posée par France…

5 heures ago

Alerte sur les systèmes électriques en Europe – La Croix

L’Europe risque-t-elle de manquer de courant en 2030 ? C’est la question posée par France…

6 heures ago

Et si vous placiez votre épargne au profit des énergies renouvelables ? – Révolution Énergétique

En France, les taux d’intérêts des livrets d’épargne réglementés sont si bas qu’ils ne rapportent…

7 heures ago

La Russie s’élance dans le développement éolien – Révolution Énergétique

Jusqu'il y a peu, la Russie n'avait accordé que peu d'intérêt au développement de l'éolien3e…

7 heures ago

Gironde : Un projet de parc solaire géant prévoit d’abattre 1.000 hectares de forêt – 20 Minutes

La centrale photovoltaïque serait située sur la commune de Saucats en Gironde. — POCHARD PASCAL/SIPA…

8 heures ago

This website uses cookies.