Hydrogène « vert »: le principal fabricant français d’électrolyseurs change de main – BFMTV

GTT, spécialiste des systèmes de cuves pour le transport maritime et le stockage de gaz liquéfié, a acquis Areva H2Gen, fabricant français d’électrolyseurs produisant de l’hydrogène décarboné.

Le milieu des acteurs français de l’hydrogène est en ébullition depuis que le gouvernement soutient l’émergence d’une filière tricolore de l’électrolyse comme la première priorité du volet hydrogène du plan de relance.

Alors que la société française de production et de stockage d’hydrogène décarboné McPhy a levé 180 millions d’euros la semaine dernière, GTT (GazTransport et Technigaz) a acquis la PME française Areva H2Gen, spécialisée dans la conception et l’assemblage d’électrolyseurs, générateurs d’hydrogène décarboné.

95% des 900.000 t d’hydrogène issues d’énergies fossiles

Pour ce faire, celle-ci utilise la technologie à membrane « conductrice » et échangeuse de protons (dite PEM pour Proton Exchange Membrane), se présentant comme la seule entreprise qui fabrique des électrolyseurs en France.

Sa technologie permet de diviser l’eau pure en hydrogène et en oxygène par l’application d’une tension électrique continue, alors qu’aujourd’hui, 95% des 900.000 tonnes annuelles d’hydrogène consommées par l’industrie sont issus des énergies fossiles, causant 7,5% des émissions de CO2 du secteur.

Des débouchés dans l’industrie et le transport

Cette acsquisition permet à GTT d’enrichir son portefeuille technologique par une expertise dans l’hydrogène « vert ». Produit à partir d’énergies renouvelables (au lieu d’hydrocarbures fossiles), celui-ci est un des piliers du plan Hydrogène dévoilé par le gouvernement à la rentrée, d’un montant de 7 milliards d’euros sur 10 ans.

Ses débouchés concernent des applications industrielles (raffinerie, agro-alimentaire, électronique, etc.), mais aussi le transport et la mobilité (alimentation de véhicules à hydrogène) et le stockage d’énergie en particulier pour les énergies renouvelables.

Financée sur la trésorerie de GTT, cette acquisition, dont le montant n’a pas été dévoilé, « n’aura pas d’incidence significative sur les grands équilibres financiers de l’entreprise » précise ce spécialiste des système de confinement (cuve de stockage).

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Energie et mines: Un budget d’investissement de plus de 63 MDH en 2021 – MAP

jeudi, 26 novembre, 2020 à 20:07 Rabat – Le budget d’investissement du ministère de l’énergie…

2 heures ago

La fusion nucléaire, avenir de l’humanité ? – Le Figaro

Réservé aux abonnés INFOGRAPHIE - Iter doit démontrer la possibilité de produire d'énormes quantités d'une…

3 heures ago

Mersen : Installation de deux centrales solaires chez Mersen – Zonebourse.com

Le groupe MERSEN, expert mondial dans le domaine des spécialités électriques et des matériaux avancés,…

3 heures ago

Energies renouvelables : le Cluster solaire organise la première caravane solaire régionale au départ d’Agadir – VivAfrik – Actualité

Par Mohammed DrihemConscient de l’importance des enjeux énergétiques pour le développement durable de l’économie nationale…

6 heures ago

Une borne de recharge autonome et portative – Gros Tracteurs Passion

Naïo technologies, expert dans les solutions de robotique agricole, et Varta, leader en innovation sur…

6 heures ago

Autoproduction d’électricité: Détails du nouveau dispositif – L’Économiste

La mise à niveau de la gouvernance du secteur d’électricité au Maroc se poursuit. Après…

6 heures ago

This website uses cookies.