Jean-Marc SYLVESTRE (l’analyse) : La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines ! – PACA Informations Économiques

ABONNEMENT GRATUIT : pour recevoir (encore gratuitement) nos informations

inscrivez-votre email ci-dessous

Jeudi 13 Août 2020 – (Provence Informations Economiques + PROVENCE SOIR) 08h00 Le coronavirus et le confinement quasi-mondial a mis à genoux toutes les grandes compagnies pétrolières qui accusent des pertes financières considérables. A un moment où elles doivent financer la transition vers les énergies naturelles.

PARADOXE : la lute pour le climat incite le consommateur à abandonner le pétrole / la baisse des prix rend le pétrole de plus en plus attractif

Un paradoxe de plus à l’actif du coronavirus. Alors que la pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines et asphyxié l’ensemble du secteur pétrolier, le virus a aussi révélé la nécessité d’accélérer la mutation technologique vers des énergies renouvelables ou moins polluantes. Mais le virus a du coup raréfié les ressources financières nécessaires au changement.

D un côté, la lutte pour le climat incite le consommateur à abandonner le pétrole, mais de lautre, la baisse des prix rend le pétrole de plus en plus attractif. Cherchez lerreur !

Les cinq plus grandes compagnies pétrolières du monde n‘ont sans doute jamais vécu une situation aussi dégradée financièrement dans leur histoire déjà longue. Mais pendant le seul 2e trimestre de l’année, alors que les 2/3 de la planète se sont arrêtés de circuler et même de travailler, les big four ont enregistré plus de 45 milliards d’euros en pertes. Alors qu’en temps normal, elles accumulaient des profits considérables : la BP, Chevron et Exxon Mobil sont désormais étranglées, mais la Shell et Total ne sont pas dans un meilleur état. Total, par exemple, a perdu plus d’un milliard d’euros en exploitation mais a dû passer pour plus de 8 milliards d’euros en dépréciations d’actifs. Ça signifie que ses actifs de production, ses champs pétroliers acquis a prix d’or, ses équipements de transports ont perdu une grande partie de leur valeur. Ça signifie aussi que l’entreprise anticipe que le prix du pétrole ne remontera pas significativement

  • – Dabord, larrêt brutal de la consommation de pétrole pendant la période de confinement a plombé les prix et le business pétrolier : plus d’avion, plus de déplacement, presque plus d’usines. La demande s’est effondrée et par conséquent, l’offre a débordé de partout et les prix sont tombés.
  • – Ensuite, se sont ajoutés les effets de la concurrence violente entre la Russie et l’Arabie Saoudite qui ont cherché à augmenter leur production et contribué à la baisse des prix alors qu‘ils cherchaient des compléments de recettes.

Les prix sont tombés en dessous des 16 dollars le baril. Aux États Unis qui, ont eux aussi une énorme capacité de production avec notamment les gaz de schiste, on a même vu des prix de pétrole négatifs. Des producteurs noyés sous les stocks étaient prêts à payer leurs clients pour qu’ils les débarrassent de leur pétrole invendu parce qu’invendable dans la conjoncture du moment. Depuis le début du mois de juin, les cours du pétrole sont remontés à 40 dollars le baril mais le dollar a beaucoup baissé. Donc l’industrie est loin d’avoir retrouvé ses seuils de rentabilité.

Il y a encore un an ou deux, on avait des prix de pétrole à 70 dollars le baril avec un dollar plus cher qu‘aujourd’hui. Donc on est loin de l’équilibre.

  • – Dautant et cest la troisième raison de ce désastre. Des pans entiers du secteur sont sans doute définitivement dévalorisés parce que la crise a accéléré la mutation énergétique.

Les consommateurs vont sans doute vivre autrement et consommer de moins en moins de pétrole. Les systèmes de production vont généraliser des process plus propres et moins gourmands en énergie fossile.

(c) MHP

Les grandes compagnies s’y préparent : Total est devenu un gros producteur d’électricité d’origine naturelle, éoliennes notamment. Les pays producteurs sont eux aussi très perturbés.

Leurs revenus pétroliers se sont écroulés et ils ne sont pas préparés au changement. Ils ont tellement bien vécu sur la rente pétrolière qu’ils la croyaient perpétuelle. Du coup, les pays du Golfe, les Emirats, l’Arabie Saoudite ont du mal à négocier ce virage. D’où les risques de bouleversements politiques et sociaux.

D’autres pays sont plus avancés, la Russie gros producteur de gaz est un peu à l’abri, le Canada aussi, mais l‘Algérie ne s’est pas beaucoup préparée au changement.

Le seul pays qui ne semble pas prendre la mutation au sérieux, c’est l’Amérique de Trump qui ne croît pas au réchauffement climatique et qui a tout fait pour relancer la production des gaz de schiste. L’Amérique de Trump a donc acquis et conforté son indépendance en énergie pétrolière, d’où la colère de l’Arabie Saoudite, mais à quel prix ? Les acteurs du système savent bien que cette ambition de Trump n’est pas tenable. Trump ne veut pas entendre parler des énergies renouvelables alors que la plupart des industriels savent qu‘elles vont devenir compétitives.

En attendant, pour l’automobiliste occidental qui roule tous les jours, c’est une bonne nouvelle. Il n’a jamais payé l’essence ou le diesel aussi peu cher. Il ne se plaint évidemment pas.

Mais pour celui qui s’inquiète de l’environnement, du réchauffement climatique, c’est une très mauvaise nouvelle. Comment convaincre les agents économiques, les entreprises comme les ménages qu’il faut passer à autre chose au moment où le pétrole ne vaut plus rien ou presque.

<img data-attachment-id="65119" data-permalink="http://www.pacainfoeco.com/index.php/2020/08/13/jean-marc-sylvestre-lanalyse-la-pandemie-a-transforme-les-champs-de-petrole-en-champs-de-ruines/voiture_ecolos/" data-orig-file="http://pacainfoeco.com/wp-content/uploads/2020/08/voiture_ecolos.jpg" data-orig-size="600,300" data-comments-opened="0" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":"","orientation":"1"}" data-image-title="voiture_écolos" data-image-description="

au plus on avance, au plus mes scientitiques démontrent que les voitures électriques, finalement sont autant polluantes que les précédentes mais çà ne se voit pas à l’œil du français moyen

» data-medium-file= »http://pacainfoeco.com/wp-content/uploads/2020/08/voiture_ecolos-300×150.jpg » data-large-file= »http://pacainfoeco.com/wp-content/uploads/2020/08/voiture_ecolos.jpg » loading= »lazy » class= »wp-image-65119 size-full » src= »http://pacainfoeco.com/wp-content/uploads/2020/08/voiture_ecolos.jpg » alt= »au plus on avance, au plus mes scientitiques démontrent que les voitures électriques, finalement sont autant polluantes que les précédentes mais çà ne se voit pas à l’œil du français moyen » width= »600″ height= »300″ srcset= »http://pacainfoeco.com/wp-content/uploads/2020/08/voiture_ecolos.jpg 600w, http://pacainfoeco.com/wp-content/uploads/2020/08/voiture_ecolos-300×150.jpg 300w » sizes= »(max-width: 600px) 100vw, 600px »>

Au plus on avance, au plus les scientifiques démontrent que les voitures électriques, finalement, sont autant polluantes que les précédentes, mais sur d’autres axes pour l’environnement. çà ne se voit toujours pas directement à l’œil nu du français-urbain moyen qui,  finalement paye très cher pour n’être actuellement plus qu’un très cher « cobaye testeur » des constructeurs, mais avec son seul porte-monnaie.

Les militants écologistes rêvent de voiture électrique, mais ils n’en achètent pas beaucoup parce que c’est encore compliqué pour voyager. Et c’est aussi très cher. La multiplication des incitations sous forme de primes baisse le prix public des véhicules mais alourdit la facture des impôts.

Paradoxalement, ceux qui sont le plus en avance dans la transition énergétique, ce sont les industriels du pétrole. Pressentant un épuisement des ressources et un changement des modes de consommation, ils ont utilisé les profits du pétrole pour investir dans les énergies alternatives. Les constructeurs automobiles aussi. Sauf qu‘on en est qu‘au début de la mutation.
La chute durable des prix du pétrole risque de tarir leurs financements et ralentir l’évolution.
Jean-Marc SYLVESTRE

Jean-Marc SYLVESTRE (l’analyse) : La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines !

Provence Informations Economiques : « Toujours  Réfléchir sur l’information, dans un monde en mutation ! »

SOURCES :  JMS

photos : D.R., MHP

COPYRIGHT :  JMS + Provence informations économiques  2020


la rédaction vous conseille aussi :

ADMINISTRATIONS: une gestion « douteuse » des comptes publics de la ville de Forcalquier (04) par Christophe Castaner, et son successeur, Gérard Avril. ?

ADMINISTRATIONS : La chambre régionale des comptes Provence-Alpes-Côte d’Azur « épingle » la gestion de la société d’économie mixte d’équipement du pays d’Aix (SEMEPA)

Jean-Marc SYLVESTRE (l’analyse) Bilan du tourisme français : bienvenue à CORONA-BEACH, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

Jean-Marc SYLVESTRE (Histoire & Economie) Série de l’été : les femmes qui ont changé l’Histoire : Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

Provence Informations Economiques : « Toujours  Réfléchir sur l’information, dans un monde en mutation ! »


admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Transition énergétique : investissons dans l’humain – Gazette des communes

Par les représentants du réseau des Territoires à énergie positive (Tepos) Face à la crise…

23 minutes ago

DIKWE : une digue pour protéger les ports et produire de l’énergie grâce aux vagues – Meretmarine.com

Lauréat du Blue Challenge 2020 du Pôle Mer Bretagne Atlantique, DIKWE est un ingénieux projet…

1 heure ago

Le Burkina Faso a désormais sa propre usine de fabrication de panneaux solaires – afriqueactudaily

Faso Energie, c’est le nom de la première usine de fabrication de panneaux solaires au…

4 heures ago

Produits solaires électriques Marché Rapport de recherche, segment par acteur, type, application, canal marketing et région 2015-2027 – Instant Interview

Marché mondial Produits solaires électriques Le rapport présente une estimation qualitative et des détails détaillés…

5 heures ago

Salon international des énergies renouvelables : Report de la 11e édition – El Moudjahid

La 11e édition Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable…

5 heures ago

This website uses cookies.