La capacité mondiale des éoliennes offshore multiplié par 8, d’ici 2030 – GoodPlanet mag’ – Magazine GoodPlanet

La capacité mondiale de parcs éoliens en mer pourrait être multipliée par huit d’ici 2030, selon un nouveau rapport du Conseil mondial de l’énergie éolienne (Global Wind Energy Council, GWEC).

Ce nouveau rapport met en avant d’importantes perspectives de croissance dans le secteur de l’éolien en mer pour les dix prochaines années. La capacité des parcs éoliens marins passerait ainsi de 29,1 GW en 2019 à près de 234 GW, en 2030.

Ces perspectives de croissance s’avèrent plus fortes que prévu précédemment, selon un article du Guardian. Le précédent rapport du GWEC l’estimait la puissance installée en 2030 à 15 GW de moins que les nouvelles projections. Cette perspective de croissance revue à la hausse s’inscrit dans la suite de l’année record connue en 2019, avec 6,1 GW de capacité supplémentaire d’éoliennes off-shore dans le monde.

Pour la seconde année consécutive, la Chine occupe la première en termes d’installations d’éoliennes offshore. Alors qu’aujourd’hui, 75 % des parcs éoliens en mer sont situés dans les eaux européennes, les nouveaux déploiements d’éoliennes en mer devraient provenir majoritairement de la région Asie-Pacifique, annonce ainsi le rapport.

Et la France dans tout ça ?

« Cela confirme que c’est une technologie qui se développe partout dans le monde, et cela doit nous encourager en France à être ambitieux », commente Alexandre Roesch, délégué général du Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Au large des côtes françaises, à Saint Nazaire, le premier des six parcs éoliens offshore dont les appels d’offre ont été attribués entre 2012 et 2014 commencera à produire en 2022. À ces six parcs en développement s’ajoute celui de Dunkerque, dont l’appel d’offre a été attribué en 2019. Ce sera alors, selon Alexandre Roesch, « le début de la concrétisation de cette filière », car d’autres projets suivront. « Mais la France est en retard par rapport à d’autres pays, notamment du fait des nombreux recours juridiques », précise-t-il.

Cependant, la Programmation plurianuelle de l’énergie à horizon 2028, adoptée par décret en avril, prévoit une augmentation de la capacité attribuée de 1 GW par an, d’ici 2023, avec plusieurs débats publics prévus dans différents sites français. Des ambitions qui « doivent encore être précisées », pour la période 2023-2028, selon Alexandre Roesch.

Avec une usine à Cherbourg et une nouvelle en construction au Havre, « on a réussi à créer sur le territoire français une filière de production d’éoliennes offshore. Elles sont exportées mais, je l’espère, elles serviront aussi à développer le parc français ».

Un vivier d’emplois pour la décennie

Et, de plus, le président du SER souligne les perspectives d’emploi qu’offrent le développement du secteur, puisque les 6 parcs éoliens offshore en développement devraient être à l’origine de « 15 000 emplois, tous types confondus ».

À l’échelle mondiale, en comparaison, le GWEC Market Intelligence estime que la croissance du secteur sera à l’origine d’environ 900 000 nouveaux emplois, au cours des dix prochaines années. Ben Backwell, le directeur général du GWEC cité par The Guardian, a ainsi déclaré que les gouvernements du monde entier « reconnaissent le rôle que cette technologie peut jouer dans le démarrage de la reprise économique post-Covid ». Le GWEC estime même que le développement de l’éolien en mer continuera « malgré les effets de COVID-19 et sera la clé de la relance verte ».

Adèle Tanguy

À lire également : L’AIE souligne le potentiel « quasi illimité » de l’éolien offshore

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le Togo va doter ses centres de santé de 314 systèmes photovoltaïques – Agence Ecofin

(Agence Ecofin) - Au Togo, l’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER) veut…

23 minutes ago

Le Maroc appelle à la création d’un fonds spécial pour la mise en œuvre des ODD en Afrique – Infomédiaire

Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a appelé, vendredi, les Nations-Unies à créer…

1 heure ago

Le commerce extérieur français pénalisé par le Covid-19 et le plan de relance – Le Monde

Des conteneurs sur les quais du terminal EuroFos, au port de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), le 23…

1 heure ago

ENGIE : BUSINESS 4 GOOD with ENGIE – Et si impact positif rimait avec performance? – Zonebourse.com

BUSINESS 4 GOOD with Engie Et si impact positif rimait avec performance ? L'édito Par Navi…

2 heures ago

Investissement/Covid-19: Entretien avec Hicham Boudraa, DG de l’AMDIE – Maroc diplomatique

Le directeur général par intérim de l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations…

3 heures ago

Le groupe Butagaz lance sa fondation – Carenews

Titre de votre alerte : Vos critères : Les critères de votre recherche seront utilisés…

4 heures ago

This website uses cookies.