La crise favorise le déclin du charbon en Europe et aux Etats-Unis – Les Échos

C’est un nouveau signal qui atteste que la crise sanitaire pourrait bien accélérer la transition énergétique . Ces dernières semaines aux Etats-Unis comme en Europe, la consommation de charbon pour produire de l’électricité a chuté à des niveaux historiques.

Début juin, le Royaume-Uni a réussi pendant deux mois à ne pas avoir recours à l’une ou l’autre de ses centrales à charbon pour produire de l’électricité. Du jamais vu depuis les années 1880, a fait savoir le gestionnaire de réseau National Grid. Au niveau mondial, l’Agence internationale de l’énergie anticipe pour le moment une chute de la consommation de charbon pour produire de l’électricité de 22 % en Europe et de 26,5 % aux Etats-Unis en 2020. En cause bien sûr la chute de la demande d’électricité liée aux mesures de confinement.

Déclin structurel

Ce contexte a profité à plein aux énergies renouvelables dont les électrons sont injectés en priorité sur les réseaux mais aussi aux centrales à gaz. Au sortir d’un hiver doux, avec des réserves de gaz élevées, les mesures de confinement ont fait encore chuter les prix du gaz en Europe, décourageant ainsi d’allumer des centrales à charbon moins compétitives.

La bascule des centrales à charbon vers celle à gaz s’est amorcée en Europe en 2019, mais le mouvement est encore plus marqué aux Etats-Unis, où la révolution du schiste a provoqué un afflux de gaz bon marché . En 2019, outre-Atlantique, la production d’électricité à base de charbon est ainsi tombée à son plus faible niveau depuis 1976.

« Il y a un déclin structurel de la consommation de charbon pour produire de l’électricité en Europe et aux Etats-Unis. Et le Covid-19 pourrait accélérer ce phénomène », estime Carlos Fernandez Alvares, analyste senior pour l’Agence internationale de l’énergie. Il faut dire que les capacités de production sont limitées sous la pression des ONG. « Les groupes énergétiques trouvent de moins en moins de banques pour les financer. Ce qui limite les capacités d’extension de durée de vie de ces centrales », pointe Pierre Georges, directeur senior chez S & P Global Ratings.

Des centrales indispensables à la sécurité d’approvisionnement

Est-ce à dire que les centrales à charbon pourront fermer plus tôt que prévu sur le sol européen ? Pas forcément. « En Europe, on maintient des centrales à charbon pour organiser une sortie ordonnée. En Allemagne , en Espagne ou Italie, on a des centrales qui ne sont plus rentables et qui pourraient fermer mais elles restent disponibles à la demande des opérateurs de réseaux et des gouvernements pour éviter un stress sur l’approvisionnement électrique », atteste Pierre Georges. Par ailleurs, dans certains pays comme la Pologne, les capacités de production alternatives restent pour le moment limitées.

Pas de déclin de la consommation mondiale avant 2025

Le recul du charbon en Europe et aux Etats-Unis ne signifie pas non plus que la consommation mondiale de charbon doit amorcer sa décrue. Ensemble, l’Europe et les Etats-Unis ne pèsent que pour près de 10 % de la consommation mondiale de charbon utilisée pour produire de l’électricité. Or, en Chine comme en Inde, la consommation pourrait repartir de plus belle. « La Chine est en bonne voie pour autoriser 130 gigawatts de nouvelles capacités de production d’électricité au charbon au cours des cinq prochaines années, elle atteindrait ainsi un pic de 1.200 GW », souligne Dale Hazelton, responsable de la recherche sur le charbon chez Wood Mckenzie.

Dans ce décor, les spécialistes s’accordent à dire qu’il n’y aura pas de pic dans la consommation mondiale de charbon pour produire de l’électricité mais plutôt un plateau qui va durer. « Si les tendances se maintiennent, la demande va fluctuer au cours des cinq prochaines années et commencer son déclin à partir de 2025 », estime Dale Hazelton.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le Japon s’engage à fermer de vieilles centrales à charbon – La Presse

(Tokyo) Le gouvernement japonais s’est engagé vendredi à étudier des mesures concrètes pour réduire sa…

1 heure ago

Energies renouvelables : Les investissements du Maroc cités en exemple par l’ONU – Infomédiaire

Les investissements réalisés par le Maroc dans les énergies renouvelables qui permettent au Royaume de…

1 heure ago

Energies renouvelables : Le Maroc crée une commission nationale de l’hydrogène – Infomédiaire

Une commission nationale d’hydrogène a été créée en vue de renforcer la stratégie du Maroc…

1 heure ago

50Hertz imagine un mix 100% EnR en 2032 – GreenUnivers

(c) PixabayC’est une annonce étonnante que vient de faire le gestionnaire de réseau allemand 50Hertz.…

2 heures ago

Non à une nouvelle centrale au fioul en Guyane – Libération

Tribune. Lors de son assemblée générale du 7 mai dernier, EDF votait à 99,9 % sa «raison…

2 heures ago

Energies renouvelables : la Tunisie et l’Inde veulent renforcer le partenariat – Economiste Maghrebin

Le ministre de l’Energie, des Mines et du Transfert énergétique, Mongi Marzouk a affirmé lors…

2 heures ago

This website uses cookies.