La pandémie de Covid-19 affectera durablement la demande mondiale d’énergie – Les Échos

Publié le 13 oct. 2020 à 6:00

On savait que la pandémie affectait la consommation mondiale d’énergie de façon inédite. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) ajoute ce mardi que la demande de pétrole , de gaz ou de charbon sera durablement affectée. Avant la crise, l’AIE prévoyait une consommation d’énergie en hausse de 12 % entre 2019 et 2030. Elle prévoit maintenant une croissance limitée à 9 %, annonce-t-elle dans son « World Energy Outlook » : « La pandémie a provoqué plus de bouleversements pour le secteur de l’énergie que tout autre événement dans l’histoire récente, laissant des impacts qui se feront sentir pendant des années ». Il faudrait attendre 2023 pour retrouver le niveau de consommation d’avant la crise.

L’année 2020 est sans précédent depuis la Seconde guerre mondiale : la consommation d’énergie aura chuté de 5 % par rapport à l’an dernier. Les énergies fossiles sont les plus touchées : -3 % pour le gaz, -7 % pour le charbon, -8 % pour le pétrole. L’électricité est moins affectée (-2 %), tandis que les énergies renouvelables affichent une très légère croissance.

Pétrole : le pic dans dix ans

Au cours de la prochaine décennie, la consommation de charbon ne retrouverait jamais son niveau d’avant-crise, prévoit l’Agence dans son scénario central. Quant à la demande de pétrole, sa croissance arriverait à son terme « d’ici dix ans », selon l’AIE, mais il est « trop tôt pour prédire un déclin rapide » au-delà de cette date. Autrement dit, la consommation d’or noir resterait stable ou en léger déclin après avoir atteint son pic. La hausse des revenus dans les pays émergents continuera à soutenir les besoins de déplacements, de même que la consommation de plastiques issus de la pétrochimie, ce qui compensera le déclin dans les pays riches.

Toute la croissance de la demande d’énergie viendra des pays émergents, Inde en tête, car la consommation était déjà « sur une tendance au déclin » dans les économies les plus avancées. L’impact sur les prix des matières premières n’est pas évident. D’un côté, la demande atone pourrait les tirer vers le bas. De l’autre, la crise fait également chuter les investissements dans les projets pétroliers et gaziers : -18 % en 2020. A terme, cela signifie une production moindre, et donc, au contraire, une pression à la hausse sur les prix.

CO2 et méthane

Cette année de décroissance énergétique se traduit, logiquement, par un recul des émissions de CO2. Elles baisseraient de 7 % cette année, retombant à leur niveau d’il y a dix ans. Pour les émissions de méthane, un gaz à effet de serre bien plus puissant que le CO2, les premières estimations laissent entendre que le recul ne serait pas aussi important, selon l’AIE. L’agence prévoit une reprise de la hausse des émissions de CO2 dès 2021. L’impact de la crise ne sera pas suffisant pour mettre la planète en phase avec les objectifs de l’Accord de Paris, souligne le rapport.

Le ralentissement aura en tout cas un impact important en Afrique subsaharienne. Pour la première fois depuis sept ans, le nombre d’Africains qui n’ont pas accès à l’électricité -quelque 580 millions de personnes -va augmenter. Les Etats africains ont focalisé leurs ressources sur la lutte contre la pandémie cette année, au détriment d’autres priorités comme l’énergie. L’appauvrissement de la population provoqué par la crise risque aussi de contraindre certains ménages à résilier leur abonnement à l’électricité.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

L’Etat s’attaque à la rente du solaire – Les Échos

Publié le 29 oct. 2020 à 17:06Mis à jour le 29 oct. 2020 à 17:07Le…

2 heures ago

Révision des tarifs solaires : le Gouvernement dépose un amendement, la filière réagit – Batiactu

Pour les professionnels de l'énergie solaire, c'est un signe que le Gouvernement clôt toutes discussions :…

3 heures ago

La Cinor inaugure une centrale photovoltaique sur les toits du Parc des Expositions – ZINFOS974

Cette inauguration s'est déroulée en présence d'Ericka Bareigts, Maire de Saint-Denis, d'Olivier Meyrueis, Directeur Régional…

4 heures ago

Energie : Tenue en ligne de la 8è Conférence internationale sur les énergies renouvelables du 25 au 28 novembre – 2M Maroc

La 8ème édition de la Conférence internationale sur les énergies renouvelables et durables (IRSEC'2020) se…

5 heures ago

L’épargne au service de la transition écologique – 20 Minutes

Les fonds des livrets d'épargne réglementés vont davantage être utilisés pour financer la transition écologique.…

7 heures ago

This website uses cookies.