La porte-parole d’Extinction Rebellion se convertit en… lobbyiste pro-nucléaire – Valeurs Actuelles

L’Anglaise Zion Lights a expliqué avoir été « dupée » par les militants anti-nucléaires. A 36 ans, elle a avoué s’être engagée auprès d’Environmental Progress (EP).

Du tout au tout. Un changement de vie, de conscience professionnelle… appelez-le comme vous voulez, mais c’est en tout le choix qu’a fait la porte-parole britannique du mouvement social environnemental Extinction Rebellion, Zion Lights. Dans une tribune pour le journal économique City A.M., la femme de 36 ans explique sa conversion et son choix d’abandonner l’écologie. « Maintenant, j’ai quitté l’organisation pour prendre un poste de militante pour l’énergie nucléaire […] Entourée d’activistes antinucléaires, j’avais laissé la peur des radiations, des déchets nucléaires et des armes de destruction massive s’infiltrer dans mon subconscient. J’ai réalisé que j’avais été dupée dans le sentiment anti-science depuis tout ce temps », dit-elle.

Selon Zion Lights, il existerait de solutions « scientifiquement évaluées pour lutter contre le changement climatique » et dans ce domaine, c’est dans le nucléaire qu’elle les aurait trouvées. Dans le City A.M., elle avance même que c’est « une source d’énergie fiable à faible émission de carbone dans laquelle nous pouvons investir dès maintenant. »

Le nucléaire plus écologique ?

Longtemps sceptique vis-à-vis de l’énergie nucléaire elle se serait tout simplement trompée. « Les faits n’ont pas vraiment changé, mais une fois que je les ai compris, j’ai changé d’avis », explique-t-elle. Et pour la Britannique, en quelque sorte, défendre le nucléaire est synonyme de défense de l’environnement. « Plus je lis de recherches, plus j’en apprends sur la façon dont l’énergie nucléaire est un outil essentiel dans la lutte contre le changement climatique ». Les récents accidents nucléaires ne seraient que « des erreurs humaines ».

Dans sa tribune, elle termine enfin par un plaidoyer anti-écologie. : « Qu’en est-il des alternatives renouvelables ? Aux côtés de mes collègues militants, je chantais les louanges des énergies renouvelables depuis des années. Mais alors que les énergies renouvelables peuvent et doivent faire partie du mix énergétique au Royaume-Uni, la technologie ne parvient tout simplement pas à alimenter notre pays 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », regrette-t-elle.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Orange signe avec Boralex son premier contrat long terme d’électricité renouvelable en France – Economie – L’Usine Nouvelle

Le groupe Orange a annoncé le 7 juillet 2020 avoir signé avec le fournisseur canadien…

15 minutes ago

Électricité verte: Orange signe un contrat d’achat avec Boralex – Le Monde de l’Energie

Orange a signé un contrat avec Boralex pour se fournir directement en électricité renouvelable auprès…

54 minutes ago

9 centrales solaires citoyennes s’installent sur les toits de la ville de Paris – notre-planete.info

Le financement participatif de centrales solaires a le vent en poupe, de plus en plus…

1 heure ago

Energies renouvelables : Ørsted et TSMC signent le plus grand accord d’achat au monde – Infomédiaire

Le développeur énergétique danois Orsted a annoncé, ce mercredi, la signature avec la compagnie taiwanaise…

1 heure ago

Le Pacte vert est-il compatible avec le Traité de Lisbonne et la Charte de l’Énergie ? – The European Scientist FR

Malgré la COVID-19, nombreux sont ceux à Bruxelles – y compris une alliance pour la…

2 heures ago

Orange signe un Contrat d’Achat d’Électricité renouvelable en France avec Boralex – orange.com

Ce Corporate PPA signé entre Orange France et Boralex est le premier contrat d’achat d’électricité…

2 heures ago

This website uses cookies.