La première réunion du Comité du contenu local appelle à placer le contenu africain comme catalyseur de la reprise économique en Afrique – Africanews Français

La Chambre africaine de l’énergie (www.EnergyChamber.org) a tenu la semaine dernière sa première réunion avec son Comité du contenu local, plaçant le développement du contenu local au cœur de ses activités. Avec plusieurs marchés établis comme le Nigéria ou l’Angola et des marchés de l’énergie émergents comme le Sénégal ou l’Ouganda, le secteur pétrolier soutient plusieurs économies africaines. En conséquence, le contenu local africain est devenu une priorité clé pour les gouvernements, régulateurs et acteurs de l’industrie.

Les questions relatives aux perceptions et à la compréhension de la dynamique du contenu local ont été les principaux sujets de discussion. Les points clés mis en avant comprenaient la nécessité pour les gouvernements et les entreprises africains de développer une meilleure mise en œuvre des politiques de contenu local et de proposer de nouvelles approches faisant de l’entrepreneuriat et du renforcement des capacités des priorités. Du financement des start-ups, des PME et des entreprises africaines à la promotion d’un environnement commercial favorable, il a été convenu que les gouvernements et les régulateurs africains doivent se montrer à la hauteur de la tâche et offrir de meilleures conditions et de meilleurs environnements pour que les entrepreneurs africains prospèrent. Les marchés de l’énergie africains établis tels que le Congo Brazzaville, la Guinée équatoriale ou le Gabon manquent toujours d’un pool d’entreprises locales fortes tout au long de la chaîne de valeur, et en particulier en amont. Malgré qu’ils aient produits du pétrole et du gaz depuis des décennies, leur environnement est resté jusqu’à présent défavorable à l’épanouissement des entrepreneurs dans le pétrole et le gaz, notamment en raison d’un manque de financement local.

La régionalisation du contenu africain a été identifiée comme une tendance clé à court et moyen terme. Avec le déploiement de la zone de libre-échange continentale africaine (AfCTFA) et les premiers marchés pétroliers et gaziers à venir sur de nombreux marchés africains, le potentiel de faire évoluer le contenu local d’une perspective seulement internationale-locale est réel. C’est surtout une opportunité pour les entreprises locales au sein des marchés établis, qu’il s’agisse d’entreprises nigérianes régionalisant le contenu pétrolier et gazier ou d’entreprises sud-africaines et kényanes régionalisant le contenu dans l’espace des énergies renouvelables. Les entreprises africaines ont les moyens et les opportunités de créer des entreprises et des partenariats régionaux portant le développement du contenu africain à un nouveau niveau, et doivent les saisir.

Enfin, l’inclusion sur le marché du travail est appelée à devenir un objectif majeur de la Chambre et de son Comité, en particulier lorsqu’il s’agit de promouvoir l’inclusion des jeunes et des femmes dans les industries extractives. Une industrie de l’énergie africaine durable ne sera aussi forte qu’inclusive, et de meilleurs mécanismes et politiques doivent être mis en place pour garantir que les femmes et les jeunes africains puissent bâtir des carrières réussies dans le secteur.

À cet égard, les producteurs émergents comme le Sénégal, le Mozambique ou l’Ouganda ont une occasion unique d’innover véritablement en développant leur propre approche du renforcement des capacités et du développement du contenu local.

Alors que la pandémie de Covid-19 augmente encore davantage de localiser les chaînes de valeur en Afrique, le développement du contenu local est appelé à devenir encore plus important pour toutes les parties prenantes de l’industrie. Son succès dépendra en fin de compte de la formation d’entrepreneurs africains capables et patients capables de lever des capitaux et de s’engager au niveau régional avec les bons partenaires pour bâtir des entreprises fructueuses. Dans un tel voyage, la coopération avec les entreprises internationales, mais surtout entre les entités africaines, sera cruciale.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Media files

Télécharger le logo
First Local Content Committee Meeting Calls for Local Content as an Enabler of Africa’s Economic Recovery

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n’apporte aucun changement à ce contenu.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

NEOEN a besoin de renouveler son énergie – Zonebourse.com

Valeur chérie des investisseurs depuis son arrivée en bourse, le spécialiste des énergies renouvelables Neoen…

12 minutes ago

La longueuilloise Innergex décroche deux contrats à Hawaii – La Presse

Le soleil d’Hawaii est décidément profitable à Innergex. Après avoir remporté deux appels d’offres de…

1 heure ago

Énergie Electricité renouvelable : la rentabilité justifie la baisse des aides, selon l’État – Enviscope

L’amélioration de la rentabilité des énergies renouvelables justifie la baisse des aides décidée ces dernières…

2 heures ago

Les opportunités prometteuses de la coopération bilatérale au centre d’entretiens à Rabat de l’ambassadeur de la Finlande – MAP Express

vendredi, 18 septembre, 2020 à 11:35 Rabat – L’ambassadeur de la Finlande à Rabat, Pekka…

3 heures ago

Les énergies renouvelables peuvent-elles répondre aux pics de consommation ? – Le Parisien

Pourquoi les énergies renouvelables posent-elles problème pour alimenter en continu le réseau électrique ?L'intermittence du solaire…

4 heures ago

TILLE-ET-VENELLE : Les habitants invités à se fournir en électricité verte et locale – infos-dijon.com

Les neuf éoliennes du parc des Sources du Mistral produisent plus que prévu. La CNR…

6 heures ago

This website uses cookies.