Categories: Industry News

La veille urbaine du 1er octobre 2020 – Magazine Decideurs – Magazine Décideurs

La Banque des Territoires déploie une enveloppe de 300 M€ pour le programme Petites villes de demain

Dans la continuité du programme Action cœur de ville, la Banque des Territoires est partenaire du programme Petites villes de demain lancé, ce jour à Barentin (Normandie), par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Elle mobilise une enveloppe de 300 M€, dont 200 M€ pour soutenir l’ingénierie territoriale et 100 M€ pour investir dans des projets locaux. L’objectif du programme Petites villes de demain est de contribuer à la revitalisation de 1 000 villes de moins de 20 000 habitants en proposant une palette de moyens, pour aider les élus, à se doter d’un projet global de redynamisation. Son pilotage est assuré par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) en partenariat avec une quarantaine de partenaires dont la Banque des Territoires, l’agence nationale de l’habitat, le CEREMA, l’ADEME et l’Association des Petites Villes de France. Par ailleurs, la Banque des Territoires accordera des Prêts de renouvellement urbain (durée maximale portée à 30 ans), sans contrainte d’enveloppe, aux acteurs publics et privés dans les périmètres ORT (opération de revitalisation de territoire) des « Petites villes de demain ».

Les experts de l’ingénierie de la construction appellent à une mobilisation de la filière face au changement climatique

« C’est un véritable effort de tous les acteurs du secteur de la construction à l’échelon international, qui est nécessaire pour réussir le tournant indispensable du développement durable et atténuer les conséquences désastreuses du changement climatique, tant au niveau global que local ». Voici le message principal du consensus GLOBE, qui a été récemment formulé par un groupe d’experts internationaux, mandaté par sept des principales associations professionnelles dans le domaine de l’ingénierie de la construction. Abréviation de « Global Consensus on Sustainability in the Built Environment », celui-ci met en évidence les défis mondiaux pour l’environnement bâti du fait de sa contribution majeure au changement climatique. Il s’adresse aux dirigeants de nos sociétés et aux professionnels de l’industrie de la construction et appelle à un effort coordonné et conjoint pour lutter contre le changement climatique. L’objectif est de sensibiliser les acteurs de la construction à leur énorme responsabilité. GLOBE entend ainsi « ériger la soutenabilité dans le secteur de la construction et l’environnement bâti à l’ordre du jour mondial, au même niveau d’importance que la sécurité et la durabilité ». Le consensus s’adresse en outre à toutes les parties prenantes et suggère des actions claires, qui doivent être mises en oeuvre immédiatement. Les experts à l’initiative du consensus proposent ainsi qu’un groupe de travail à l’échelle mondiale soit créé et mandaté pour soutenir les décideurs supranationaux et nationaux en matière de développement durable dans le secteur de la construction et de l’environnement bâti.

Le gouvernement et les professionnels de l’immobilier signent une charte de lutte contre les discriminations dans l’accès au logement

À quelques jours de la parution du décret portant obligation de formation à la lutte contre les discriminations pour les agents immobiliers, Emmanuelle Wargon (ministre chargée du logement) et Élisabeth Moreno (ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances) ont présidé à la signature d’une charte relative à la lutte contre les discriminations dans l’accès au logement par les représentants de la profession. Le document, signé par Jean-Marc Torrollion, président de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), Danielle Dubrac, présidente de l’Union des syndicats de l’immobilier (UNIS), Alain Duffoux, président du Syndicat national des professionnels immobiliers (SNPI), Christophe Demerson, président de l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers (UNPI), Dominique Sopo, président de SOS Racisme, a pour but de renforcer l’action des professionnels pour lutter contre toutes formes de discriminations dans l’accès au logement. Les signataires s’engagent à développer des outils de sensibilisation et de formation afin « de déconstruire les préjugés à destination de l’ensemble des professionnels ». Ces actions seront également destinées aux propriétaires-bailleurs, notamment par la diffusion de guides pédagogiques. Enfin, une évaluation semestrielle de la charte sera organisée sous la présidence d’Emmanuelle Wargon et d’Élisabeth Moreno.

Keys REIM signe deux nouveaux BEFA dans son opération « Quai des Caps » à Bordeaux

Keys REIM a signé deux nouveaux baux de 6 ans ferme pour le compte de l’un de ses fonds, un premier portant sur la location de 5000 m² de bureaux et un second avec Wellness, enseigne de salles de fitness, pour une surface de 2 000 m² dans l’opération d’aménagement urbain « Quai des Caps » à Bordeaux (33). A terme, quatre îlots structureront cet aménagement urbain, développé en co-promotion par Fayat Immobilier et Pitch Promotion et acquis par des fonds gérés par Keys REIM et la Caisse des Dépôts et Consignations en 2018, chacun baptisé du nom d’un cap géographique (« Cap Bonne Espérance », « Cap Horn », « Cap Comorin » et « Cap Leeuwin »). L’une des sociétés s’est engagée sur 5000 m² de bureaux au sein de l’immeuble « Cap Horn ». Ses collaborateurs occuperont les deux premiers étages et bénéficieront de plateaux avec une terrasse privative surplombant le nouveau port de plaisance de Bordeaux. L’enseigne Wellness a par ailleurs signé un bail sur près de 2000 m² pour réaliser une salle de sport et bien-être. L’entrée des deux sociétés dans les locaux est prévue pour la fin du 1er trimestre 2021. Dans ces transactions, le bailleur était accompagné par CBRE, dans le cadre d’un mandat bureau tri-exclusif avec BNP Paribas Real Estate tandis que JLL accompagnait Wellness et le bailleur dans un mandat commerce co-exclusif aux côtés de CBRE.

Primonial REIM signe le siège social de la Banque Neuflize OBC dans « One Monceau » à Paris 8e

(©Cyrille Dubreuil)
Primonial REIM a acquis en sale and leaseback près de 29 000 m² d’espaces de bureaux à Paris 8e auprès de la Banque Neuflize OBC, filiale de la banque néerlandaise ABN AMRO, et de deux de ses filiales pour le compte d’un de ses fonds. Détenu en copropriété, l’immeuble totalise 51 000 m² de surface de bureaux dont plus de la moitié appartient désormais à Primonial REIM. L’ensemble immobilier « One Monceau » offre à ses utilisateurs différentes prestations : grands plateaux traversants de 4 000 m² à 7 000 m², un restaurant d’entreprise, plusieurs salles de réunions, des espaces privés, un auditorium de 100 places, des espaces verts et un jardin suspendu de 2 400 m². Les bureaux détenus par Primonial REIM bénéficient d’une triple adresse (3 avenue Hoche, 59-65 rue de Courcelles, 220 rue du Faubourg Saint-Honoré) au sein du quartier central des affaires parisien. Les lots de copropriété objets de la vente seront intégralement loués par la Banque Neuflize OBC et des membres de son groupe. « Cette opération vient renforcer notre présence dans Paris intra-muros, dans l’un des quartiers d’affaires les plus recherchés par les investisseurs et où les opportunités immobilières sont très rares, explique Grégory Frapet, président du directoire de Primonial REIM. Cette acquisition s’inscrit dans un objectif de création de valeur à moyen terme tout en offrant à nos clients investisseurs une visibilité en termes de revenus locatifs pour les prochaines années. » Dans le cadre de cette acquisition, Primonial REIM a été conseillé par le cabinet d’avocats d’affaires LPA pour la partie juridique, l’office notariale Cheuvreux pour la partie notariale, 7 Concept et B&B Architectures pour la partie technique. Cette opération a été financée par Helaba, Banco Sabadell et La Banque Postale.

Groupama Gan REIM acquiert un ensemble de 7 300 m² près de Strasbourg

Groupama Gan REIM, pour le compte de la SCPI Affinités Pierre, a acquis un ensemble immobilier de 7 300 m² de bureaux à Illkirch- Graffenstaden (67), réalisé par GA Smart Building. Loué à Alcatel-Lucent Enterprise sur la base d’un bail d’une durée ferme de 9 années, l’actif, livrable en octobre 2021, disposera de la certification HQE « Excellent ». Le montant de cet investissement s’élève à plus de 21,3 M€ (droits inclus) traduit la volonté et l’engagement de la SCPI Affinités Pierre de se positionner sur des immeubles neufs, loués sur la base de baux long terme et s’inscrivant dans une démarche environnementale vertueuse. Le projet architectural a été conçu par Studio Montazami. Les travaux, qui ont débuté en août 2020, permettent d’envisager une livraison de l’ensemble immobilier en octobre 2021, rendu possible par l’approche constructive hors site de GA Smart Building. Pour cette transaction, l’acquéreur a été conseillé par l’étude notariale Oudot & Associés, le cabinet Archers pour les aspects juridiques et la société Setim pour les aspects techniques.

Swiss Life Asset Managers s’offre le 177-189 Almogàvers à Barcelone

Swiss Life Asset Managers France a récemment concrétisé l’acquisition d’un immeuble de bureaux dans le quartier 22@ de Barcelone pour le compte de l’OPCI SwissLife Dynapierre. Le fonds a racheté au gestionnaire d’actifs Freo l’immeuble situé au 177-189 de la rue Almogàvers. Il s’agit de la première opération de l’OPCI à Barcelone. Le bâtiment de 8 524 m² a été entièrement restructuré. Il a obtenu la certification LEED Platine (Leadership in Energy and Environmental Design). La propriété est répartie sur un rez-de-chaussée et trois étages supérieurs et dispose d’un toit-terrasse de plus de 600 m², ainsi que des services pour les occupants au rez-de-chaussée : parc, cafétéria, vestiaires. Une multinationale, spécialisée dans les services de marketing numérique, a signé un bail visant l’ensemble des locaux. L’entreprise a regroupé tous ses employés dans le nouveau bâtiment qui représente son nouveau siège social en Europe du Sud.

Bouwinvest et Clarion Partners Europe lancent un programme d’investissement de 300 M€ dans la logistique européenne

Bouwinvest Real Estate Investors et un deuxième investisseur immobilier institutionnel ont conclu un partenariat stratégique avec Clarion Partners Europe (anciennement Gramercy Europe) pour investir 300 M€ dans des actifs logistiques core +, value-added et build-to-core en Europe. La structure née de ce partenariat ciblera des opportunités dans et autour des villes d’Europe continentale établies où l’offre est limitée, en utilisant une stratégie principalement build-to-core pour constituer un portefeuille d’actifs dont la taille oscillera entre 20 et 100 M€. Parallèlement, elle cherchera également à créer de la valeur en investissant dans des actifs qui sous-performent.

Gecina et Nexity signent un partenariat afin de développer 4 000 nouveaux logements sur 4 ans

Gecina et Nexity ont signé un partenariat afin de développer 4 000 nouveaux logements sur 4 ans à Paris, en région parisienne et dans les grandes métropoles régionales françaises, pour le compte de la filiale résidentielle de Gecina. Ce partenariat se veut une réponse au besoin d’offres de logements locatifs, en particulier dans les zones tendues. Les opérations développées privilégieront les constructions bas-carbone, notamment en bois et le recours à l’économie circulaire. Ce partenariat se traduira par la création d’une société commune de co-promotion détenue à 60 % par Nexity et à 40 % par Gecina. Les immeubles construits seront acquis par la filiale résidentielle de Gecina. « Les investisseurs institutionnels constituent l’un des trois poumons de l’offre de logements, en complément du logement social et du logement détenu par des particuliers, précise Méka Brunel, directrice générale de Gecina. Ce partenariat marque une nouvelle étape dans l’ambition de Gecina de déployer son offre dans le résidentiel locatif. Cet accord nous permettra d’accélérer la mise en place à grande échelle de notre marque YouFirst Residence pour nos clients. » Alain Dinin, PDG de Nexity, ajoute : « Nexity a organisé sa plateforme de services pour répondre aux besoins de ses clients, particuliers, entreprises, collectivités, et désormais investisseurs institutionnels. Nous sommes fiers de ce partenariat avec Gecina, qui marque un tournant dans le paysage immobilier français. C’est pour Nexity un nouvel axe de développement de notre activité de promotion résidentielle, consolidant ainsi nos perspectives de production et offrant de nombreuses possibilités pour l’avenir. Cet accord, en ligne avec la stratégie de croissance rentable du groupe et avec nos engagements sociétaux, contribuera à bâtir une ville durable et inclusive. »

Lancement de Premium Hotels Investments

Crystal, Ananta Asset Management et Sogenial Immobilier lancent un fonds éligible au 150 O B TER investi en hôtellerie de luxe (4 * sup) sans effet de levier. Baptisé Premium Hotels Investments, il est réservé aux investisseurs professionnels ou aux personnes dont la souscription initiale est au minimum de 100 000 €. Le véhicule a pour objectif d’investir dans une plateforme de gestion hôtelière et dans un portefeuille de murs et fonds de commerce situés dans « des lieux prestigieux où les grandes chaînes hotellières sont absentes : Megève, Courchevel, Chantilly, Combloux… ». Premium Hotels Investments sera distribué en priorité par Crystal (Expert & Finance et Crystal Finance).

Xavier Musseau devient président de Hines France

(©Thomas Raffoux)
Xavier Musseau, 52 ans, directeur général exécutif depuis juillet 2019, est nommé président de Hines France à compter d’aujourd’hui. Cette nomination marque la fin de la période de transition avec Patrick Albrand, amorcée l’été dernier. Patrick Albrand, fondateur de Hines France avec Olivier de Dampierre, transmet sa place après plus de 25 ans aux manettes. Nommé Directeur Général en 1995, Patrick Albrand a ensuite accédé à la présidence de Hines France en 2014. Il a joué un rôle déterminant dans la mise en place de la structure puis son développement. Dans une optique de « relance optimisée », la vision portée par Xavier Musseau consistera à remettre les bureaux au cœur des besoins des entreprises et des salariés. Malgré un contexte complexe et incertain, l’équipe Hines France conserve des objectifs « ambitieux », via la croissance de ses investissements notamment dans deux fonds européens flagships Hines : le fonds HECF (Hines Pan European Core Fund) dont la stratégie se concentre sur l’acquisitions d’actifs « core » avec un objectif de revenu, et le fonds HEVF (Hines European Value Fund), un fond fermé, à la stratégie opportuniste, sur toutes classes d’actifs. La croissance de ces fonds continue d’aller de pair avec le développement des deals « one-off » dans une logique de croissance globale, à l’instar de l’acquisition de la tour CBX l’an dernier. En complément des bureaux, activité historique de de la structure française qui a développé environ 15 % de La Défense, Hines officie désormais dans le secteur du résidentiel géré – avec la nomination de Julien Dunand l’an dernier au poste de directeur living – et le développement de plateformes logistiques du « dernier kilomètre ». Sans oublier le retail « high street » avec près d’1 Md€ d’actifs sous gestion à Paris.

Vanessa Ekindjian-Echoukry nommée director of commercial partnerships Europe d’Unibail-Rodamco-Westfield

Unibail-Rodamco-Westfield a nommé Vanessa Ekindjian-Echoukry en tant que director of commercial partnerships Europe. Dans ce rôle, qui vise à valoriser l’audience de centres de shopping du groupe Unibail-Rodamco-Westfield (environ 800 millions de visiteurs annuels en Europe), elle sera en charge de développer les partenariats avec les marques et les enseignes à travers différents supports média (tels que des écrans digitaux, des espaces événementiels, des opérations de « branding », des kiosques etc.). Vanessa Ekindjian-Echoukry, 42 ans, est diplômée de l’Ecole supérieure de commerce de Paris (ESCP – EAP). Elle a démarré sa carrière au sein du cabinet Oliver Wyman puis a rejoint le groupe Conforama en tant que directrice de la stratégie groupe. Après plusieurs nominations au sein des groupes Groupe Casino, Go Sport / Courir ou Franprix, elle rejoint le Groupe Unibail-Rodamco-Westfield en 2018 en tant que directrice de l’innovation – opérations retail en Europe.

Honotel nomme 4 nouveaux associés

(©Wikipedia / Nick Youngson – Alpha Stock Images [CC BY-SA 3.0])
Le groupe Honotel, spécialisé en investissement et en management hôtelier, a réorganisé ses structures. Ces dernières sont désormais réunies sous la marque Honotel. Pour piloter ce nouveau model opérationnel un collectif de 10 associés a été créé. Ainsi aux côtés de Laurent Lapouille et Antoine de Bouchony, co-présidents et co-fondateurs, et des associés historiques, Yann Zorn, en charge de la compliance, Yann Odile, directeur de l’activité monitoring des opérations, Patrick Luis, en charge des finances et Hélène Gauthier, en charge de l’exploitation, quatre nouveaux associés ont été nommé : Suzanne Todd (directrice de la société de gestion de fonds HIC, agréée AMF), Antoine Foujols (directeur des opérations), Gaétan Le Pogam (directeur commercial et marketing), France Lamagnère (directrice financière). Par ailleurs, Patrick Luis et Hélène Gauthier sont nommés directeurs généraux et Yann Odile directeur général adjoint.

Tristan Barrès nommé directeur général de Perl

Perl, filiale de Nexity, renforce son équipe dirigeante avec l’arrivée de Tristan Barrès en qualité de directeur général. Ex-conseiller logement au cabinet du Premier Ministre et au cabinet du Président de la République, sa connaissance du monde du logement doit permettre de renforcer le développement de Perl. Tristan Barrès, 41 ans, est ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts. En 2011, il est nommé directeur de cabinet de l’adjoint au maire de Paris chargé du logement, puis il rejoint le cabinet de la ministre du Logement en 2014 pour le pilotage et le suivi des politiques publiques sur ces sujets. Tristan Barrès intègre ensuite le groupe immobilière 3F, où il était en charge de la rénovation durable et de l’innovation. Conseiller logement au cabinet du Premier Ministre et au cabinet du Président de la République depuis 3 ans, il rejoint désormais les équipes Perl.

Bruno Arcadipane réélu président d’Action Logement Groupe

(© Benjamin Barda).
Le conseil d’administration d’Action Logement Groupe (ALG) a renouvelé Bruno Arcadipane (MEDEF) dans ses fonctions de président. Philippe Lengrand (CFDT) a été quant à lui désigné vice-président. Il succède à Jean-Jacques Perot.

Laurent Velay devient secrétaire général du groupe La Tour Immo

La Tour Immo a nommé Laurent Velay (MRICS) au poste de secrétaire général du groupe. Il conserve par ailleurs ses fonctions préalables de directeur du département expertises immobilières. Il aura pour mission d’organiser, coordonner, animer et contrôler l’ensemble des fonctions administrative, financière, juridique et immobilière du groupe, ainsi que la supervision des moyens généraux et des activités support. Membre du comité de direction, directement rattaché à la direction générale, il participera aux différentes instances du groupe, notamment dans le cadre du développement du réseau en franchise.

Nominations à la direction des agences portuaires

HAROPA – Ports de Paris a annoncé la nomination de Jean Plateau en tant que directeur de l’agence de Gennevilliers et succède à Kris Danaradjou. Morgane Sanchez est nommée quant à elle directrice de l’agence Paris-Seine, en remplacement de Nicolas Mouyon. Jean Plateau est ingénieur divisionnaire des travaux publics de l’Etat. Il démarre sa carrière au Commissariat général au développement durable sur l’intégration de l’environnement dans les projets d’infrastructures. Il rejoint Voies navigables de France en 2012, avant de rejoindre Ports de Paris en 2019 en tant qu’adjoint au directeur de l’agence de Gennevilliers. Nommé à la direction de l’agence, il aura pour mission de développer la plateforme multimodale. Morgane Sanchez est ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts. Elle démarre sa carrière au secrétariat général du ministère du développement durable, puis, en 2013, elle est nommée chef du pôle politique de l’eau à la direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie à Paris pour piloter les services de police de l’eau. En 2017, elle devient directrice adjointe du nouveau service interdépartemental de la voirie Yvelines-Hauts-de-Seine. Morgane Sanchez prendra ses fonctions de directrice de l’agence Paris-Seine à partir du 2 novembre prochain.

L’édition physique du MAPIC 2020 annulée

(©S. Champeaux / Image&Co)
Le MAPIC a annoncé que l’édition 2020 du marché international de l’implantation commerciale et de la distribution se fera entièrement en ligne via une nouvelle plateforme digitale, MAPIC Digital. L’événement physique, initialement prévu du 17 au 19 novembre à Cannes, est annulé en raison de l’impact continu de la Covid-19. LeisurUp 2020, le nouvel évènement international dédié aux professionnels du loisir, qui devait se dérouler en même temps que le MAPIC, se tiendra également 100% en ligne sur la plateforme MAPIC Digital. Les prochaines éditions physiques du MAPIC et de LeisurUp auront lieu à Cannes en novembre 2021. La plateforme en ligne MAPIC Digital sera disponible du 2 novembre au 31 décembre 2020. « MAPIC Digital réunira les professionnels de l’immobilier commercial, de la distribution et du loisir, du monde entier, explique Nathalie Depetro, directrice du MAPIC. Ils pourront y développer leur réseau, organiser des rendez-vous d’affaires virtuels, assister à des conférences en ligne, accéder à du contenu exclusif comme des livres blancs et découvrir de nouveaux projets de cœur de villes, de commerce et de loisir.

Nouvelles mesures de soutien pour le développement des panneaux solaires

Afin d’inciter à la production d’énergie renouvelable par tous, le gouvernement met en place deux nouvelles mesures pour développer la production locale d’énergie solaire. En premier lieu, il s’agit de « simplifier en permettant à plus de projets de se développer sans avoir à passer par un appel d’offres ». Concrètement, le plafond de 100 kWc pour le guichet tarifaire des installations sur toitures sera désormais porté à 500 kWc : cela permet ainsi de créer plus de projets de façon simplifiée, sans avoir à candidater à un appel d’offres. Cette mesure entrera en vigueur à l’issue du processus de notification auprès de la Commission européenne. La deuxième consiste à « maintenir un niveau de soutien suffisant pour le secteur en limitant la baisse du tarif d’achat prévue par l’arrêté tarifaire en vigueur ». En effet, actuellement le tarif est révisé automatiquement tous les trimestres. La formule de l’arrêté tarifaire en vigueur induirait mécaniquement une baisse de 8,7 % au 1er octobre 2020. Le Gouvernement va donc limiter cette baisse des tarifs de rachat à 3,8 % afin de mieux coller à l’évolution réelle des coûts du photovoltaïque. L’arrêté devrait être publié dans les prochains jours, à l’issue des consultations obligatoires en cours.

STOA prend une participation de 33 % dans la centrale éolienne VSM 3 de Voltalia au Brésil

STOA, fonds d’investissement dédié aux projets d’infrastructures dans les pays en développement et émergents, et Voltalia ont annoncé l’acquisition par STOA de 33 % de Ventos Serra do Mel III (VSM 3), une centrale éolienne Voltalia de 152 mégawatts située au sein du complexe éolien et solaire de Serra Branca dans le parc dans l’Etat du Rio Grande do Norte au Brésil. La nouvelle centrale éolienne VSM 3 sera équipée de turbines Siemens Gamesa de 3,5 MW. DoisA fournira les services de génie civil et SETA et WEG fourniront les équipements de la centrale hors turbines. Les premières turbines devraient être achevées au cours du T4 2020 avant une complète mise en service au T2 2021. Les bénéfices anticipés pour le climat sont estimés à environ 90 000 tonnes équivalentes de CO2 évitées par an. A la suite de cette transaction, la centrale est désormais détenue à 57 % par Voltalia, 33 % par STOA, et les 10 % restants par un partenaire local.

Vinci Energies poursuit son développement en Amérique du Nord

Vinci Energies a acquis la société canadienne Transelec Common Inc. Fondée en 1978 par Claude Gauthier pour la construction et la maintenance des réseaux électriques au Québec, intervenant sur les lignes aériennes et souterraines, dans les postes et les centrales hydroélectriques, Transelec Common Inc. emploie aujourd’hui près de 2 000 collaborateurs. Implantée à Laval près de Montréal, elle s’est développée dans les années 2000 dans la construction et la maintenance des réseaux de télécommunication, dans le déploiement de la fibre optique et le raccordement de particuliers pour le compte des opérateurs. L’entreprise intervient également dans la conception et la construction de fermes éoliennes et solaires, ainsi que dans le domaine des réseaux urbains avec en particulier l’éclairage public, la signalisation et la gestion de trafic. Après l’achat en mars 2018 de la société PrimeLine aux Etats-Unis, cette acquisition marque une nouvelle étape dans le développement des activités de Vinci Energies en Amérique du Nord.

Vinci signe un accord pour le contrat de PPP d’une autoroute au Kenya

La République du Kenya, par l’intermédiaire de son Unité de Partenariat Public-Privé et de l’Autorité nationale des Autoroutes du Kenya (KeNHA), a signé un accord avec la société Rift Valley Highway, filiale de VINCI Highways (mandataire), VINCI Concessions, et Meridiam SAS, pour le développement du projet d’autoroute Nairobi – Nakuru – Mau Summit. D’un montant d’environ 1,3 milliard d’euros, le projet consiste à transformer la route principale existante en une autoroute à 2×2 voies, sur 175 kilomètres. Dans le cadre d’un PPP en « availability payment » *, Rift Valley Highway assurera la conception, le financement, les travaux d’élargissement et de rénovation, l’exploitation et la maintenance de la nouvelle autoroute pendant 30 ans. Les travaux de construction, d’une durée de 42 mois, seront réalisés par un groupement d’entreprises composé de filiales de VINCI Construction : Sogea-Satom, présente de longue date au Kenya, et VINCI Construction Terrassement, spécialisée dans les grands projets d’infrastructures. VINCI Highways, filiale de VINCI Concessions, « mettra son expérience technique et opérationnelle au service de nouveaux modèles de gestion du trafic, déploiera des équipements et des plans de maintenance de pointe et offrira des programmes de formation aux collaborateurs locaux ».

Par François Perrigault (@fperrigault), Boris Beltran (@bobobeltran) et Thomas Gutperle

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le nouvel ambassadeur du Royaume-Uni à Tunis reçu par Jerandi – webmanagercenter

Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Othman Jerandi,…

1 heure ago

Le chef conservateur vante les syndicats et critique les grandes compagnies – Le Journal de Montréal

Le nouveau chef du Parti conservateur, Erin O’Toole a considérablement recentré le discours économique de…

2 heures ago

Energias de Portugal: recul du bénéfice pénalisé par la pandémie – Zonebourse.com

Lisbonne (awp/afp) - Le groupe portugais Energias de Portugal (EDP) a annoncé jeudi un bénéfice…

3 heures ago

« On veut être dans le Top 5 mondial des énergies renouvelables », Patrick Pouyanné (PDG Groupe Total) – Toute-la-Franchise.com

Dans son Journal télévisé de 20h du 10 octobre dernier, TF1 consacrait une enquête à…

6 heures ago

Que signifierait-il pour l’investissement dans le changement climatique si Biden était président des États-Unis? – Marseille News .net

Joe Biden à la Maison Blanche et le contrôle du Sénat par les démocrates pourraient…

8 heures ago

ENI, Total Direct Energie, Planète Oui, le top hebdo des offres d’électricité – MonPetitForfait

L'hiver approche à grand pas, les premiers froids commencent à se faire sentir, il est…

8 heures ago

This website uses cookies.