Lamiae Benmakhlouf : la spécialiste de l’incubation des startups et de l’innovation – Médias 24

Soutenir l’entrepreneuriat et l’innovation dans le digital, les énergies renouvelables, les industries créatives. Deux mots clés qui structurent le quotidien de Mme Lamiae Benmakhlouf, la directrice générale de la société de gestion des Technopark de Casablanca, Rabat, Tanger et Agadir. Parcours.

Une carrière au service de l’incubation et le financement des startups et de l’innovation. Mme Lamiae Benmakhlouf, qui occupe aujourd’hui, le poste de directrice générale de la société de gestion des technoparks MITC (Moroccan Information Technopark Company) a consacré sa carrière, depuis 2002, à la contribution à la mise en place du dispositif des zones technologiques pour le soutien à l’entrepreneuriat dans les secteurs innovants et à fort potentiel.

Aujourd’hui, elle assure la gestion de quatre Technoparks à Casablanca, Rabat, Tanger et Agadir qui accueillent plus de 300 entreprises spécialisées dans le domaine du digital (Big Data, CRM, Cybersécurité, gaming, fintech…) , des énergies renouvelables et des industries créatives et culturelles.

Après une brève expérience dans une entreprise familiale, Mme Benmakhlouf rejoint le Technopark de Casablanca en 2002 pour assurer la mise en place du département administratif et financier. Un choix de carrière qui s’explique par son parcours académique puisqu’elle est titulaire d’un DESA en finances de l’Université Mohammed V de Rabat.

En 2008, elle a été promue directrice du pôle opérationnel et support, ensuite DGA en 2011 avant d’être nommée directrice générale en 2016. Parallèlement à son évolution au sein du top management de MITC, elle a pu préparer et décrocher un MBA à l’Executive Center de l’Université Al Akhawayn en 2012.

En 2016, Mme Benmakhlouf a été sélectionnée pour prendre part au programme américain Techwomen, dédié aux femmes leaders en science, technologie, ingénierie et mathématiques. La participation à ce programme international lui a permis de passer un long séjour à la Silicon Valley pour découvrir et s’inspirer des best practices de soutien et de promotion de l’écosystème startups le plus dynamique au monde.

Capitalisant sur la réussite de modèle du Technopark de Casablanca, Mme Benmakhlouf a contribué, aussi, à la mise en place et la concrétisation de la stratégie de duplication régionale avec l’ouverture d’un Technopark à Rabat en 2012, à Tanger en 2015 et celui d’Agadir prévu pour 2020.

Elle a aussi pris le pari de la gestion de la Cité de l’Innovation Souss Massa en 2019 en partenariat avec l’Université Ibn Zohr en vue de valoriser les résultats de la recherche et favoriser le transfert technologique au profit du tissu productif de la région du sud.

L’aboutissement de l’expérience de duplication régionale du modèle du Technopark a contribué à l’intégration du Maroc au conseil d’administration de l’Association internationale des Technoparks l’IASP (International Association of Science & Technology Park).

Actuellement, Mme Benmakhlouf occupe le poste de la trésorière du bureau international tout en assurant la présidence de la division WANA au sein de IASP.

Parallèlement, la manager de MITC était partie prenante, en 2018, du montage du fonds d’investissement “Maroc Numeric Fund II ” doté de 200 millions de DH pour le financement des entreprises innovantes à fort potentiel dans les technologies de l’information, la green Tech et les biotechnologies.

Capitalisant sur la maturité du modèle marocain de développement des zones technologiques, Mme Benmakhlouf ambitionne d’exporter le modèle du Technopark en Afrique afin de stimuler l’entrepreneuriat innovant et multiplier les opportunités de collaboration entre les startups africaines dans une perspective de collaboration de proximité Sud-Sud.

A noter qu’outre son engagement managérial au sein de MITC, Mme Benmakhlouf est membre actif de plusieurs associations et instances nationales et internationales:

Membre du Conseil d’Administration de IASP (International Association of Science & Technology Parks) et présidente la division WANA de cette association.

Membre du Conseil d’administration du CRI de Casablanca

Membre du Comité d’investissement de Maroc Numeric Fund

Membre du conseil d’administration du REM, le Réseau Entreprendre Maroc

Membre du Conseil d’Administration de WIMEN (Women International Management & Executive Network)

Née en 1975 à Rabat, Mme Benmakhlouf est mariée et mère de deux enfants.

Directoire de IASP

Profil Linkedin Lamiae Benmakhlouf

Pour vos feedbacks et propositions concernant cette rubrique :

Rachid Jankari

www.twitter.com/jankari

[email protected]

[email protected]

Notre rubrique Le Who’s Who du digital au Maroc

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

La longueuilloise Innergex décroche deux contrats à Hawaii – La Presse

Le soleil d’Hawaii est décidément profitable à Innergex. Après avoir remporté deux appels d’offres de…

55 minutes ago

Énergie Electricité renouvelable : la rentabilité justifie la baisse des aides, selon l’État – Enviscope

L’amélioration de la rentabilité des énergies renouvelables justifie la baisse des aides décidée ces dernières…

2 heures ago

Les opportunités prometteuses de la coopération bilatérale au centre d’entretiens à Rabat de l’ambassadeur de la Finlande – MAP Express

vendredi, 18 septembre, 2020 à 11:35 Rabat – L’ambassadeur de la Finlande à Rabat, Pekka…

2 heures ago

Les énergies renouvelables peuvent-elles répondre aux pics de consommation ? – Le Parisien

Pourquoi les énergies renouvelables posent-elles problème pour alimenter en continu le réseau électrique ?L'intermittence du solaire…

3 heures ago

TILLE-ET-VENELLE : Les habitants invités à se fournir en électricité verte et locale – infos-dijon.com

Les neuf éoliennes du parc des Sources du Mistral produisent plus que prévu. La CNR…

6 heures ago

La moitié de l’électricité danoise provient d’énergies renouvelables – Usbek & Rica

Le Danemark vient de battre un record : en 2019, la part des énergies renouvelables…

7 heures ago

This website uses cookies.