Le Matin – «Des objectifs largement dépassés» – LE MATiN

Entre 2016, année du lancement de son premier plan de lutte contre le dérèglement climatique, et 2020, les financements de la Banque mondiale ont permis la production de 34 gigawatts d’énergies renouvelables. Sur les 83 milliards de dollars, 52% ont été consacrés à l’adaptation au changement climatique. L’Institution internationale dit avoir dépassé ses objectifs de départ.

Dans sa contribution au soutien aux populations touchées par le Covid-19, la Banque mondiale (BM) a prévu un mécanisme de financement de 160 millions de dollars de financements jusqu’en 2021. Malgré cette conjoncture, la BM «reste déterminée à lutter contre le changement climatique», soutient l’Institution internationale basée à Washington dans le premier bilan de son plan de lutte contre le changement climatique 2016-2020. «Cinq années de leadership climatique», l’intitulé de ce bilan, fait ressortir que la BM a consacré plus de 83 milliards de dollars de financements à la lutte contre le changement climatique. Au lancement de son plan, la BM s’était fixé pour objectif la mobilisation de 25 milliards de dollars de financements privés pour la production d’énergies vertes. Pour mémoire, en février dernier, le Fonds mondial pour la nature estimait que le PIB mondial pourrait perdre près de 440 milliards d’euros par an d’ici 2050 en raison du réchauffement climatique. L’augmentation de la finance climat de la BM s’est traduite par la production à travers le monde de 34 gigawatts d’énergies propres au lieu des 30 gigawatts initialement prévus. Selon l’Agence internationale des énergies renouvelables, en 2019, la capacité installée du secteur des énergies renouvelables a été augmentée de 176 gigawatts. Les nouvelles énergies renouvelables représentaient alors 72% des ajouts à la capacité électrique mondiale installée. Autre indicateur en progression, celui du financement des projets portant sur l’adaptation au changement climatique qui est passé de 40% en 2016 à 52% durant cette année (sur les 83 milliards de dollars déjà mentionnés). «Conformément au Plan d’action, tous les nouveaux projets de la Banque mondiale sont passés au crible du risque climatique. Les enjeux du changement climatique sont pris en compte à chaque étape de la conception des projets et désormais intégrés dans la totalité des stratégies de développement», écrit la BM. Cette dernière évoque également le soutien qui s’étend actuellement au-delà des secteurs traditionnellement associés à l’action climatique, tels que l’énergie, l’agriculture et l’environnement. C’est ainsi que 120 millions de personnes de 50 pays ont pu avoir accès aux systèmes d’alerte précoce contre les catastrophes naturelles. À l’origine, la Banque mondiale ciblait 100 millions de personnes. Enfin, la BM a contribué à la mise en place d’un prix carbone dans 35 pays.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Transition énergétique : investissons dans l’humain – Gazette des communes

Par les représentants du réseau des Territoires à énergie positive (Tepos) Face à la crise…

38 minutes ago

DIKWE : une digue pour protéger les ports et produire de l’énergie grâce aux vagues – Meretmarine.com

Lauréat du Blue Challenge 2020 du Pôle Mer Bretagne Atlantique, DIKWE est un ingénieux projet…

2 heures ago

Le Burkina Faso a désormais sa propre usine de fabrication de panneaux solaires – afriqueactudaily

Faso Energie, c’est le nom de la première usine de fabrication de panneaux solaires au…

4 heures ago

Produits solaires électriques Marché Rapport de recherche, segment par acteur, type, application, canal marketing et région 2015-2027 – Instant Interview

Marché mondial Produits solaires électriques Le rapport présente une estimation qualitative et des détails détaillés…

5 heures ago

Salon international des énergies renouvelables : Report de la 11e édition – El Moudjahid

La 11e édition Salon international des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable…

6 heures ago

This website uses cookies.