Le Matin – Le partenariat stratégique Maroc-Espagne se renforce – LE MATiN

Le Maroc et l’Espagne planchent sur le renforcement de leur partenariat énergique, notamment l’activation du projet d’une troisième interconnexion électrique. Les deux parties intensifient également les consultations afin d’accélérer les actions d’intégration de leur marché électrique d’origine renouvelable ainsi que de leurs partenaires.

Le Maroc et l’Espagne s’engagent à renforcer leur partenariat énergétique. Les deux pays planchent sur l’activation du Mémorandum d’entente relatif au développement d’une troisième interconnexion électrique Maroc–Espagne, signé en février 2019. Ce mégaprojet porte sur une nouvelle liaison électrique de 700 MW. Sa mise en service est prévue avant 2026 pour un investissement de 150 millions d’euros, soit près de 1,6 milliard de DH. Le projet sera financé à parts égales par les opérateurs d’électricité des deux pays : l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et Red Electrica de España. L’opérationnalisation de ce projet était au cœur d’une rencontre par visioconférence organisée en juin dernier entre les gouvernements des deux pays. Elle a été présidée par Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, et Teresa Ribera Rodriguez, vice-présidente du gouvernement espagnol et ministre de la Transition écologique, en présence de Sara Aagesen Muñoz, secrétaire d’État espagnole à l’Énergie.
Les réseaux marocain et espagnol sont interconnectés depuis 1997 par un câble sous-marin d’une capacité de 700 MW. Un premier renforcement a eu lieu en 2006 par la réalisation d’un deuxième câble sous-marin, ce qui a porté la capacité totale d’interconnexion à 1.400 MW. À noter qu’un des câbles de la deuxième liaison de l’interconnexion électrique Maroc–Espagne était indisponible depuis qu’un navire l’a endommagé fin 2019, à 13 km des côtes marocaines. Un plan d’actions pour la réparation du câble a été lancé cette année par le comité de maintenance composé d’experts marocains et espagnols. Étant situé à 490 m de profondeur, sa réparation a nécessité une expertise hautement qualifiée et de la logistique lourde, notamment des navires spéciaux dédiés à ce genre d’opération. Après plusieurs semaines de travaux et grâce à la longue expérience des équipes de l’ONEE et REE, la deuxième interconnexion a été rétablie dans de très bonnes conditions. Par ailleurs, la construction de cette troisième ligne permettra le renforcement du système électrique que la transition énergétique exige pour relier l’Europe à l’Afrique. À cet effet, le Maroc et l’Espagne ont convenu d’intensifier les consultations entre leurs experts afin d’accélérer les actions d’intégration des marchés électriques d’origine renouvelable des pays signataires de la déclaration conjointe. Rappelons que la COP 22 à Marrakech avait abrité la signature d’une déclaration conjointe pour l’établissement de la feuille de route d’échange d’électricité d’origine renouvelable (SET Roadmap – Sustainable Energy Trade Roadmap) entre le Maroc,  l’Allemagne, l’Espagne, la France et le Portugal.
Dans la continuité des travaux de cette initiative, les cinq pays, en présence de la Commission européenne, de l’Union pour la Méditerranée et de Masen, en tant que secrétaire du comité de pilotage SET roadmap, ont signé en décembre 2018, à Bruxelles, une nouvelle déclaration commune, visant à intégrer progressivement leurs marchés d’électricité renouvelable. Selon le ministère de l’Énergie, la prochaine étape serait la finalisation et la signature du mémorandum d’entente définissant les règles et procédures nécessaires à la conclusion des contrats bilatéraux entre producteurs et industriels ainsi que la mise en place des mécanismes de pilotage et de suivi de cette initiative.

Grands projets structurants
Outre la coopération bilatérale publique, le partenariat énergétique s’accélère également avec le privé, notamment sur les grands projets structurants. À titre d’exemple, le groupe espagnol TSK planche actuellement sur la conception et la construction de la centrale solaire Noor Midelt I, après la signature d’un contrat avec le consortium EDF/Masdar/Green of Africa chargé de développer le projet. Ce dernier doit être mis en service en 2022 pour un investissement de plus de 700 millions d’euros.
Plusieurs autres groupes espagnols ont travaillé sur la construction des centrales solaires :  Noor Ouarzazate I (Sener, Acciona, Aries et TSK), Noor II (Sener) et Noor III (Sener). Dans l’éolien, le groupe Acciona a participé à la construction du parc éolien d’Akhfenir, et Gamesa en a fait de même à Essaouira. Siemens Gamesa, le groupe né de la fusion des activités de l’allemand Siemens et de l’espagnol Gamesa, dispose depuis octobre 2017 d’une usine de production de pales d’éoliennes terrestres à Tanger pour un investissement d’environ 1,1 milliard de DH. Ces pales sont principalement destinées à l’exportation vers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. L’usine dessert aussi des projets locaux, notamment le projet éolien intégré 850 mégawatts (MW). Et ce n’est pas tout. L’Espagnol Abengoa construit l’usine de dessalement d’eau de mer de Souss-Massa. Il s’agit du plus grand projet de dessalement de l’eau de mer mutualisé – d’irrigation et d’eau potable – dans le monde alimenté par des énergies renouvelables. Le coût de ce mégaprojet, situé à environ 30 km au sud d’Agadir vers Tiznit, s’élève à environ 4 milliards de DH, dont 2 milliards pour la composante eau potable. Sa mise en service est prévue en 2020-21.
À rappeler, par ailleurs, que l’exploitation du gazoduc Maghreb-Europe est gérée par Naturgy (ex Gas Natural Fenosa). Le domaine du gaz naturel était également au centre des discussions entre le Maroc et l’Espagne en juin dernier. Par ailleurs, la société Énergie électrique de Tahaddart (EET), qui gère la centrale à cycle combiné de Tahaddart, est, elle, détenue à hauteur de 32%  par le groupe espagnol Endesa. Cette centrale a vu sa puissance augmenter à 400 MW en 2018.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

L’Ecole supérieure des énergies renouvelables inaugurée – Algérie Eco

L’Ecole nationale supérieure des énergies renouvelables, de l’environnement et du développement durable de l’Université chahid,…

26 minutes ago

Carbon Pledge augmente les stocks éoliens et solaires en Chine – Mon livret

Les actions chinoises d’énergies renouvelables ont récemment explosé, les investisseurs estimant que la volonté du…

36 minutes ago

Brice Lalonde – L’erreur de l’Europe : chasser l’énergie en oubliant le CO2 – Le Point

Le Parlement européen décrète l'urgence climatique et prescrit une baisse audacieuse de 60 % des émissions…

1 heure ago

Électricité verte : et si on optait pour une offre en temps réel ou une offre locale ? – ID, L’info Durable

Accélérer le développement des énergies renouvelables, c’est la mission que s’est donnée Planète OUI, en…

2 heures ago

Marne : 33.000 panneaux solaires bientôt installés sur l’ancienne base militaire de Bétheny – France 3 Régions

A Bétheny dans la Marne, une centrale photovoltaïque sera mise en service d'ici début 2021…

3 heures ago

TCHAD : Qair fait fi des risques et mise sur le solaire à N’Djamena – Africa Intelligence

Un e-mail vous est envoyé lorsqu’un article correspondant à vos centres d’intérêt est publié sur…

6 heures ago

This website uses cookies.