Le Pithiverais réfléchit à son Plan Climat, le nord du Loiret plus pollué que le reste du Centre-Val de Loire – France 3 Régions

Le PETR Beauce Gâtinais en Pithiverais devrait livrer les axes de son Plan Climat d’ici la fin de l’année. Les principaux résultats de son étude viennent d’être publiés. Le Nord du Loiret est en moyenne plus pollué que le reste du département et de la région.

Après Orléans en 2019, la communauté des communes giennoises se lance à son tour dans l’élaboration de son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). Une réunion publique a eu lieu, vendredi 16 octobre,  pour présenter le projet. Les habitants de ce territoire pourront prochainement donner leur avis en participant à une enquête en ligne.

Dans le nord du Loiret, c’est déjà chose faite. Le PETR Pays Beauce Gâtinais en Pithiverais vient de rendre publics les résultats de son étude. Le Pôle d’équilibre territorial et rural a mis en ligne pendant deux mois, entre août et septembre dernier, un questionnaire en vue de l’élaboration de son plan climat. Le texte intègrera toutes les mesures prises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et toutes les politiques liées au développement durable du développement.

427 personnes – 331 citoyens, 96 élus – ont répondu aux questions. Elles ont identifié des enjeux environnementaux prioritaires : « gérer durablement les ressources naturelles » ; « adapter les activités aux changements climatiques » et le premier d’entre eux, « entreprendre et produire localement et durablement ». 65 % des participants estiment que cette dernière proposition doit être l’axe majeur du PCAET.

Un territoire plus pollué que le reste de la région

Avant cette étape de consultation, il a fallu faire le bilan énergétique du territoire. En moyenne, chaque habitant utilise 29 mégawattheures par an. Les bâtiments résidentiels et commerciaux sont les premiers consommateurs d’énergies, à cause du chauffage. Ils sont « vieillissants et mal isolés dans beaucoup de cas », explique David Voyer, le directeur du PETR Pays Beauce Gâtinais en Pithiverais. Suit l’industrie puis le transport routier. « En tant que territoire rural, l’utilisation de la voiture est forte », ajoute-t-il.

© PETR Beauce Gâtinais en Pithiverais

Le pétrole (39 %), l’électricité (28%) et le gaz naturel (19%) sont les principales sources d’énergies. En parallèle, le Pithiverais développe les énergies renouvelables. Il produit 463 gigawattheures soit 7 mégawattheures par an et par habitant, grâce à l’éolien et la biomasse thermique et la filière bois-énergie. C’est l’équivalent de 25 % de la consommation du territoire, selon le diagnostic climat.

© PETR Beauce Gâtinais en Pithiverais


Quant aux gaz à effet de serre, « le territoire émettait environ 11 TeqCO2/habitant [N.D.L.R. : TeqCO2 correspond à tonne équivalent CO2)]. Pour comparaison, les émissions du Loiret et de la région Centre-Val de Loire sont d’environ 7,6 TeqCO2/habitant ».

La tendance se confirme quand on s’intéresse aux polluants atmosphériques (oxydes d’azote, ammoniac, dioxyde de souffre…). Dans les communautés de communes du Pithiverais, du Pithiverais Gâtinais et de la Plaine du Nord Loiret, 5 127 tonnes de polluants ont été émises, soit 82 kg de polluants par habitant pour l’année 2016. C’est « près du double des moyennes départementale ou régionale (respectivement 48 kg/hab et 41 kg/hab) ».

« Chacun peut jouer son rôle »

D’ici la fin de l’année, un programme d’actions sera mis en place, assure David Voyer, le directeur du PETR. Des ateliers de concertations seront menés « avec la population, les agriculteurs, les industries, les commerçants et avec les élus bien sûr ». C’est une « démarche globale où chacun peut jouer son rôle ».

Développer la communication sur les circuits courts et les producteurs locaux, plus de covoiturage ou de véhicules électriques, des pistes cyclables en hausse, plus d’énergies renouvelables, les participants à l’enquête ont fait des propositions. « Ce sont des choses structurantes ou plus légères, plus faciles à mettre en place », résume David Voyer. Et d’évoquer la création d’un panel citoyen pour accompagner ce plan climat qui concernera 78 communes et près de 65 000 habitants.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Côte d’Ivoire: 75 titulaires du BT et du BAC technique formés aux métiers de l’électricité – Journal Du Tchad

Publié le 23.11.2020 à 23h18 par APA Soixante-quinze (75) apprenants titulaires du Brevet de technicien…

44 minutes ago

Le Japon post-Fukushima : entre sécurité énergétique et engagements environnementaux Partie 2/2 – Portail de l’Intelligence Economique

Le retour massif des hydrocarbures au sein du mix énergétique japonais a inévitablement impacté fortement…

5 heures ago

En Inde, le charbon n’a plus la cote – lantenne.com

Les financements pour des projets miniers dans le charbon en Inde ont chuté en 2019…

5 heures ago

Pompage solaire pour l’irrigation agricole, une alternative durable pour atteindre la neutralité carbone au Maroc – MAP

mercredi, 25 novembre, 2020 à 11:12 -Par : Assia ALMANAI- Rabat – Atteindre la neutralité…

5 heures ago

La baisse des tarifs du biométhane entre en vigueur – La France Agricole

Énergies renouvelables réservé aux abonnés 33 min méthanisation biogaz <!-- --> <!-- --> La baisse…

6 heures ago

VALECO, producteur d’électricité à partir d’énergies renouvelables – Gazette des communes

Présent sur tous les métiers du secteur des énergies renouvelables, de l’identification de sites propices…

6 heures ago

This website uses cookies.