L’hydrogène « vert » français au coeur d’un bras de fer avec l’Allemagne – L’Usine Energie – L’Usine Nouvelle

La coopération franco-allemande pour développer l’hydrogène dans le mix énergétique des deux pays est mal engagée. Présentée par Bruno Le Maire comme une des clés de la réussite de la stratégie nationale pour la production d’hydrogène décarbonnée de 7 milliards d’euros présentée par la France le 8 septembre dernier, elle bute sur la couleur de l’hydrogène.

Gaz incolore, inodore, insipide et non toxique, le dihydrogène n’existe quasiment pas à l’état naturel sur Terre. Et il faut le produire. Pour différencier son origine, on lui a donné des couleurs. Lorsqu’il est produit à partir de matières fossiles (charbon, lignite, gaz naturel…) l’hydrogène sera noir, brun, gris et même bleu ou turquoise. Lorsqu’il est produit par électrolyse de l’eau, il sera vert si c’est réalisé à partir d’électricité renouvelable (hydraulique, éolienne ou solaire) ou jaune à partir de nucléaire.

Le nucléaire pas assez vert

La France, qui veut produire de d‘hydrogène à partir d’électricité de son réseau à 70 % nucléaire aujourd’hui et à 50 % en 2035, est bien embêtée pour lui donner une couleur et préfère parler d’hydrogène décarboné. Elle le voit pourtant bien « vert ». « Si cette électricité est produite par des centrales nucléaires qui n’émettent pas de CO2, l’hydrogène produit est un hydrogène vert contrairement au gris qui continue à venir d’une énergie fossile, à savoir le gaz », a expliqué Bruno Le Maire lors d’une « master class » sur les relations franco-allemandes avec des lycéens à Verdun (Meuse). Bref que l’hydrogène jaune est vert.

Sauf que les Allemands ne sont pas d’accord. Pour eux, l’hydrogène produit à partir de l’énergie nucléaire n’est pas vert car le nucléaire produit des déchets. L’hydrogène jaune ne peut pas être vert, même en ajoutant du vert dans le jaune. En attendant, l’hydrogène produit dans le monde n’est encore ni jaune ni vert, il est gris et parfois bleu. Retour sur le code couleur de l’hydrogène, non trivial du dihydrogène des chimistes.

Sept couleurs à compléter

L’hydrogène brun est produit par gazéification de lignite, un charbon « jeune » qui contient un pourcentage d’oxygène et d’hydrogène considérablement plus élevé que la variété noire, plus connue et plus ancienne. Ce traitement thermique sous pression crée un gaz de synthèse (syngas), qui est mélange de monoxyde de carbone, d’hydrogène, de vapeur d’eau et de dioxyde de carbone. Par vaporéformage, ou vapocraquage, le dihydrogène sera extrait de ce syngas. L’opération est très émettrice ce gaz à effet de serre.

L’hydrogène noir est produit de la même façon, mais à partir de charbon.

L’hydrogène gris est produit par vaporéformage du méthane, ou gaz naturel, donc d’origine fossile. Les molécules CH4 du gaz naturel sont cassées avec de la vapeur d’eau pour produire du dihydrogène. Mais l’opération émet du CO2, certes moins qu’à partir de Syngas. Plus de 70 % de l’hydrogène dans le monde est gris.

L’hydrogène bleu est produit par vaporéformage du méthane, comme pour le gris, mais avec en plus du captage de CO2. On n’a pas –encore- donné de couleur à un hydrogène produit à partir de biométhane.

L’hydrogène turquoise est lui aussi produit à partir de méthane fossile mais par pyrolyse et avec un système de captage de CO2 solide, et non gazeux comme dans le bleu.

L’hydrogène vert n’est pas produit à partir de biogaz, (celui-ci n’a pas encore de couleur) mais par électrolyse de l’eau, l’électricité utilisée étant renouvelable, c’est-à-dire d’origine hydraulique, éolienne, photovoltaïque, voire houlomotrice ou marémotrice. Le processus de séparation des électrique des molécules d’eau ne rejette que de l’oxygène dans l’atmosphère.

L’hydrogène jaune serait celui produit par électrolyse de l’eau à partir d’électricité nucléaire. Mais l’hydrogène produit à partir de l’électricité du réseau, mélangeant nucléaire, gaz et renouvelables, n’a pas vraiment de couleur, même si chez Engie on propose… fluo.

Au fil des technologies, d’autres nuances de couleurs pourraient être ajoutées.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le parc Léo équipé de lampadaires intelligents – L’Hebdo du Vendredi

Les énergies renouvelables ont la côte. Cette fois, c'est le soleil qui est sollicité avec…

24 minutes ago

Signature de quatre accords de coopération entre le Maroc et la Guinée Bissau – La Nouvelle Tribune

PARTAGER Signature de quatre accords de coopération entre le Maroc et la Guinée Bissau Le…

25 minutes ago

Énergies renouvelables : Les tarifs baissent encore – La France Agricole

Énergies renouvelables réservé aux abonnés 34 min éolien photovoltaïque <!-- --> <!-- --> La baisse…

25 minutes ago

Présidentielle américaine : en Bourse, les fabricants d’arme à feu profitent de la vague démocrate – Les Échos

Publié le 21 oct. 2020 à 16:30Difficile de faire le lien entre les fabricants d'armes…

1 heure ago

Energies renouvelables : quand l’Europe mise sur les Etats-Unis – Les Échos

Publié le 21 oct. 2020 à 17:01Mis à jour le 21 oct. 2020 à 17:04Iberdrola…

1 heure ago

Energie : L’ANRE Tient Son Premier Conseil – Ecoactu

Energie : L'ANRE Tient Son Premier Conseil Nous utilisons des cookies pour vous garantir la…

2 heures ago

This website uses cookies.