LKQ Europe s’engage pour les carburants de synthèse – Décision atelier

Pour LKQ Europe, premier distributeur européen de pièces de rechange, les carburants synthétiques sont un ajout significatif à l’électromobilité pour obtenir une réduction immédiate des émissions de CO2.

Arnd Franz, PDG de LKQ Europe.

Selon LKQ, les économies de CO2 réalisées par les véhicules neufs et la tendance à l’électromobilité ne permettront pas à elles seules d’atteindre les objectifs climatiques de l’UE d’ici 2030.

En effet, selon le distributeur, d’ici 2030, la part des véhicules électriques sur les 21 plus grands marchés européens et au Royaume-Uni devrait être de seulement de 10 %.

Face à ce constat, les carburants synthétiques sont de point de vue de LKQ essentiels pour exploiter durablement le parc existant, car le moteur à combustion continuera à dominer pendant de nombreuses années.

De plus, les carburants de synthèses (e-carburants) ne nécessitent pas de nouvelle infrastructure de stations-service ou de nouveaux groupes motopropulseurs, ce qui en fait une alternative intéressante pour les consommateurs confrontés à l’investissement élevé pour acquérir un véhicule électrique. Des véhicules électrifiés dont l’autonomie, les temps et les options de charge ne sont pas encore adaptés pour de nombreux conducteurs.

« Dans les régions où les infrastructures de recharge sont faibles, le moteur à combustion reste d’une importance fondamentale. Avec un concept de promotion européen équilibré, l’utilisation des e-carburants, neutres, pour le climat pourrait apporter une contribution significative et rentable à la réduction de CO2 » souligne le PDG de LKQ Europe, Arnd Franz.

LKQ s’engage pour l’ouverture technologique et la promotion d’autres sources d’énergie respectueuses du climat, telles que l’hydrogène, le biogaz ou le méthane produit de manière synthétique à partir d’énergies renouvelables, ainsi que l’utilisation de carburants E20.

« En tant que membre de l’eFuel Alliance, nous pouvons travailler avec une communauté d’intérêts forte et influente en Europe pour le succès de la transition énergétique. L’acceptation des carburants de synthèse en tant qu’élément essentiel de la politique climatique européenne est l’objectif le plus important de l’initiative, ainsi que la production industrielle de carburants synthétiques à partir d’énergies renouvelables » conclut Arnd Franz.

LKQ Europe est le premier distributeur de pièces de rechange en Europe. Il emploie actuellement environ 27 000 personnes dans plus de 20 pays européens avec un réseau de 1 000 agences et un chiffre d’affaires de plus de 5,2 milliards d’euros en 2019. L’organisation fournit environ 100 000 ateliers indépendants dans plus de 20 pays.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Perspectives des titres d’infrastructure – allnews.ch

Les investissements accrus dans les infrastructures soutiennent la reprise dans le monde entier. Sur les…

35 minutes ago

Barbara Pompili : « Nucléaire ou renouvelables, nous devons avoir plusieurs options » – Le Monde

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, à Paris, le 25 janvier 2021. ED ALCOCK…

1 heure ago

2020, année historique pour les énergies renouvelables – Moustique

38%. C'est la part des énergies renouvelables dans la production d'électricité en Europe en 2020,…

2 heures ago

En 2020, les énergies renouvelables ont détrôné les combustibles fossiles – EURACTIV France

Les énergies renouvelables ont généré 38 % de l’électricité européenne en 2020, contre 37 %…

2 heures ago

Europe : les énergies renouvelables ont dépassé les fossiles en 2020 26/01/2021 – ID, L’info Durable

En 2020, la production électrique européenne a fait la part belle aux énergies renouvelables. Pour la première…

2 heures ago

This website uses cookies.