Maroc-Gibraltar: le potentiel de commerce entre les deux pays est «énorme», selon l’ambassadeur britannique à Rabat – Le360.ma

Par Amine Kadiri le 12/08/2020 à 10h36

Thomas Reilly, ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc.

© Copyright : DR

Thomas Reilly, l’ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc, a souligné dans une interview au quotidien hispanique «El Español», les nombreuses opportunités commerciales à saisir, dans plusieurs domaines, entre le Maroc et le rocher de Gibraltar, post-Brexit.

Dans un entretien accordé au quotidien El Español, le diplomate britannique est longuement revenu sur l’évolution des relations entre le Royaume-Uni avec le Maroc, qui ont été marquées par la signature, l’année dernière, d’un accord d’association global.

Interrogé sur le potentiel de commerce entre le Maroc et le Rocher de Gibraltar, Thomas Reilly s’est montré très optimiste: «il existe une énorme opportunité de commerce entre le Maroc et Gibraltar, notamment en ce qui concerne les sources d’énergies renouvelables», a-t-il déclaré.

L’accord scellé entre le Royaume-Uni et le Maroc couvre le commerce des biens et des services, y compris des dispositions sur les règles d’origine, les tarifs préférentiels et les quotas, la propriété intellectuelle, les mesures sanitaires et phytosanitaires, et les marchés publics. Il est surtout prévu, selon les termes de cet accord, qu’il soit étendu unilatéralement par le Royaume-Uni à Gibraltar, un territoire d’outre-mer qu’il administre, situé en bordure de mer Méditerranée, au sud de la péninsule ibérique.

Au cours de cette interview, le diplomate a notamment évoqué le projet de câble électrique sous-marin reliant le Maroc à Gibraltar actuellement à l’étude, le rôle de hub de services financiers du Rocher, ainsi que les liens qui existent entre les Forces Armées Royales et la British Army. «Il y a eu des exercices d’entraînement conjoints et je pense qu’il existe de nombreuses opportunités dans ce domaine», a fait savoir le diplomate.

L’accord marocco-britannique entrera en vigueur une fois que les accords liant l’Union européenne au Maroc cesseront de s’appliquer pour le Royaume-Uni, lorsque le Brexit sera définitivement entériné, à la fin de la période actuelle, dite «de transition», qui prend fin le 31 décembre 2020.

«Je pense qu’il y a de nombreuses opportunités entre le Maroc et Gibraltar, et je pense qu’elles devraient être saisies», a insisté Thomas Reilly.

Par Amine Kadiri

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Les écologistes tombent le masque – Contrepoints

Par Yves Ronsse.Aux dernières élections municipales en France, plusieurs grandes villes ont élu un maire…

25 minutes ago

Éolien et photovoltaïque aux abonnés absents – Contrepoints

Par Michel Gay.Le développement de l’éolien et du solaire photovoltaïque (PV), aléatoirement variable, voire intermittent,…

42 minutes ago

Faso Energy, la première usine de fabrication de panneaux solaires au Burkina Faso – L’Actualité du Burkina 24h/24

L’entreprise Faso Energy spécialisée dans la fabrication de panneaux solaires photovoltaïques entend jouer sa partition…

4 heures ago

Amazon com : Mercedes-Benz rejoint l’Engagement Climat et va livrer plus de 1 800 véhicules électriques destinés à la flotte de livraison d’Amazon en Europe – Zonebourse.com

Cette commande marque le plus grand engagement vis-à-vis des véhicules électriques pour Mercedes-Benz Vans à…

5 heures ago

Tchad : un protocole d’accord signé pour un projet énergétique de 30 Mw – Alwihda Info

Une installation électrique de la SNE au Tchad. Illustration © SNE N'Djamena - Un protocole…

7 heures ago

Total : Etats-Unis : SunPower finalise le spin-off de Maxeon Solar Technologies – Zonebourse.com

Regulatory News: SunPower, détenue majoritairement par Total depuis 2011, a finalisé l'opération stratégique, annoncée en…

8 heures ago

This website uses cookies.