Marseille. Port du futur. Les lauréats du Smartport challenge#2 (…) – DESTIMED (L’info des deux rives)

(Photo illustration Robert Poulain)

Le Smartport Challenge est un programme d’innovation ouverte qui s’inscrit dans la démarche du French Smartport in Med est initiée par le Port de Marseille Fos, la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence et Aix-Marseille Université. L’objectif étant de développer des solutions innovantes pour construire le port du futur et lui permettre de conforter son excellence dans les domaines de la logistique portuaire, de la performance énergétique et du numérique. Les solutions révélées viendront enrichir l’écosystème déjà présent : projets industriels, investissements et programmes de recherche.

Une première édition réussie !

A l’occasion de la première édition, le Smartport Challenge avait révélé 7 lauréats en février 2019 (NavAlgo, MktxDatos Europe, Capsim, Searoutes, GreenCityzen, Nauvelis, Egerie). Ces entreprises ont travaillé pendant 5 mois à l’élaboration de leur projet avec le porteur du défi. Le 4 juillet dernier, les 7 preuves de concept (POC) et expérimentations ont officiellement été présentées lors du Smartport Day. En plus de la visibilité offerte par cette manifestation, les 7 lauréats ont reçu une dotation de 15 000€.

Les lauréats du Smartport Challenge #2

Malgré la crise sanitaire, les candidats ont été nombreux à vouloir relever le défi de la seconde édition du Smartport Challenge. Dès le 8 juin, les start-up sélectionnées ont débuté la phase de co-innovation avant d’entamer les sprints, les temps forts collectifs de la co-innovation à thecamp, cet été. Lancé en février dernier, le Smartport Challenge #2 compte huit défis. Avec un objectif ambitieux : promouvoir la co-innovation entre grands groupes et start-up pour construire le port du futur. 57 entreprises ont candidaté, un nombre en hausse par rapport à l’année précédente. Le comité de sélection, composé des porteurs de défis et des partenaires du challenge, a dû s’adapter aux

exigences et restrictions liées à l’état d’urgence sanitaire. Le jury a choisi les lauréats courant avril par visioconférence. Avec un calendrier légèrement décalé, la phase de co-innovation a pu démarrer dès le 8 juin. Accompagnés par the camp et l’équipe du Smart Port, les binômes ont désormais 5 mois pour concevoir, tester et expérimenter leur solution innovante. C’est également l’ensemble de l’écosystème du French Smart Port in Med qui sera mobilisé pour soutenir la co-innovation puis promouvoir ces solutions.

Défi 1 / EDF : Valorisation énergétique des eaux usées des bateaux de croisières

Comment utiliser les eaux usées des bateaux de croisières pour produire de l’énergie ? Qu’il s’agisse d’un navire de croisière ou de tout autre type de bateau, la gestion des déchets à bord est une véritable problématique. Parmi les déchets produits à bord, les eaux usées représentent un volume journalier de 1 900 m3 par navire de croisière. Ces eaux usées représentent un potentiel énergétique valorisable localement sous différentes formes (calories, biogaz, énergie thermique, énergie électrique, etc.). Cette valorisation énergétique locale des eaux usées pourrait ainsi permettre non seulement de minimiser les rejets en mer mais également de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à l’acheminement de ces eaux usées vers des stations d’épuration.
Le lauréat / Acqua.Eco
La solution : La solution va permettre de traiter la pollution générée par les eaux usées mais aussi de pouvoir réutiliser l’eau. Et surtout de pouvoir récupérer l’énergie présente dans l’eau afin de la réutiliser ou de la stocker ce qui permettra d’alléger le bilan carbone global à terre comme à bord des navires.


Défi 2 / État (Dreal) – Syndicat des pilotes -AtmoSud -Favoriser l’éco-pilotage des navires de croisières

Comment intégrer les paramètres liés à la qualité de l’air en temps réel pour favoriser l’éco-pilotage des navires en zone portuaire, en mesurer l’impact et proposer des options de manoeuvre ? Le défi visera à proposer des outils d’aide à l’éco-pilotage des navires par une mesure en temps réel des impacts des manœuvres des pilotes. Les vitesses, les trajectoires d’approche du quai et les puissances utilisées lors de l’arrêt ou de l’évitage des navires sont autant d’opportunités d’appliquer ces méthodes.
Lauréat / Implexe
La solution : Implexe va « mettre en boîte » des expertises théoriques et empiriques sur les émissions des moteurs de navires, ce qui permettra de comparer, chiffres à l’appui, les impacts environnementaux de manœuvres alternatives pour entrer et sortir du port. Raccordé au simulateur de la station de pilotage, cet outil de calcul enrichira les données produites par les maquettes numériques des navires et remontera jusqu’au tableau de bord l’information sur les niveaux de pollution estimés. Ainsi rendu plus « smart », le simulateur pourra être utilisé pour l’apprentissage de l’écopilotage à travers la recherche de manœuvres plus « vertes ».


Défi 3 / Interxion – Dalkia Smart Building- Démonstrateur aspects environnementaux « River Cooling »

Comment mettre en évidence les aspects environnementaux et démontrer l’innocuité de la solution de refroidissement des data centers Interxion MRS2 et MRS3 sur son environnement ? Les data centers requièrent l’évacuation de la chaleur dégagée par les serveurs. La solution de refroidissement « River Cooling » est une technologie environnementale innovante de type free cooling à eau. Elle permet de réaliser un échange de calories avec l’eau d’une ancienne installation industrielle afin de rafraîchir les data centers. La technologie permet ainsi d’éviter l’usage des groupes froids, et donc de limiter la consommation énergétique des bâtiments et leur empreinte carbone. L’objet du challenge est de démontrer, et le cas échéant, de communiquer sur l’innocuité de la solution « River Cooling » sur l’environnement proche, en particulier sur le milieu marin, la ressource en eau et la faune et la flore associées.
Lauréat / My Digital Buildings
La solution : My Digital Buildings va travailler sur la création d’un démonstrateur permettant de présenter le concept de River Cooling par le spectre du jumeau numérique d’un data-center et de son environnement. Le challenge pour My Digital Buildings sera d’adapter son outil de visualisation et les données présentées pour les

rendre accessibles au grand public de manière pédagogique et ludique pour un port plus intelligent et plus vert.


Défi 4 / Hammerson – Les Terrasses du Port : Valorisation des initiatives durables des acteurs du port de Marseille Fos

Comment créer une solution innovante, interactive et pédagogique à destination du grand public pour mettre en valeur toutes les initiatives « vertes » des acteurs publics et privés présents sur le Port de Marseille Fos ? Proposer une ou plusieurs solutions numériques innovantes à destination du grand public et notamment les enfants. Les propositions devront être le fruit d’une réelle innovation et intégrer les dimensions pédagogiques, ludiques et interactives. L’enjeu sera de recenser l’ensemble des initiatives développées chez un maximum d’acteurs du Port afin d’offrir une image exhaustive, attrayante et mise à jour régulièrement et facilement des engagements « verts » des entreprises concernées. Ces solutions devront pouvoir être implantées facilement dans divers univers/supports : sièges d’entreprises, salons, sites internet, centre commercial…
Lauréat / POC Studio
La solution : Le prototypage collaboratif, développé par POC studio, permet d’intégrer les différentes parties prenantes et de faire émerger la solution la plus adaptée. Celle-ci sera ensuite construite par boucles itératives de prototypage et d’expérimentation.


Défi 5 / Naval Group : Contrôle des navires et des infrastructures portuaires grâce à l’IoT

Comment améliorer les opérations de contrôle des navires en exploitation ou en escale ainsi que des infrastructures portuaires grâce aux objets connectés et à la digitalisation des opérations de contrôle ? Le défi s’inscrit dans la démarche Smart Port en vue d’améliorer la gestion d’un parc d’équipements nécessitantun suivi particulier (contrôle réglementaire, calibration d’appareils de mesures, traçabilité d’opérations de contrôle…). La solution proposée devra être adaptée à l’environnement spécifique des navires où le déploiement de réseaux et l’utilisation de fonctionnalités sans fil peut être très contraint.
Bénéfices attendus par les usagers :
Gain de temps dans les opérations de contrôle réglementaire,
amélioration du suivi, de la traçabilité et de l’historisation des contrôles,
accès à des nouveaux datasets qui pourront être réutilisés pour d’autres usages.
optimisation du parc et changement des équipements à bon escient.
Lauréat / Inouid
La solution : La solution apportée pour répondre au défi permet une gestion facilitée et fiabilisée des équipements soumis à règlementation dans les Navires, ceci au moyen de solutions IoT radio innovantes codéveloppées par Naval Group et Inouid.


Défi 6 / Traxens : Sécurisation des Smart Containers :

Comment limiter les immobilisations de conteneurs en automatisant certaines opérations de contrôle grâce à un système complémentaire de sécurisation des containers ? La technologie IoT révolutionnaire de la Traxens-Box sécurise déjà les « Smart Containers » par détection d’ouverture de porte grâce à des capteurs de lumière. La solution consiste à apporter une seconde source d’information, transmise par Bluetooth, qui doit corréler ou réfuter cet événement puis permettre l’usage de la donnée par les différents acteurs de l’écosystème portuaire. Cette solution complémentaire devra posséder une technologie tenant compte à la fois des hauts standards de sécurité de communication utilisés par Traxens, des contraintes énergétiques liées à l’IoT, des coûts liées à une massification industrielle et une qualification par les autorités.
Lauréat / Anatsol
La solution : Anatsol propose un scellé connecté intelligent et hautement sécurisé, qui enregistre et communique en temps réel, toute preuve d’ouverture inattendue du conteneur. Cela permet aux autorités d’agir rapidement, réduisant ainsi les retards et les coûts subis par l’acteur de l’éco-système logistique, ce qui, par conséquent,

améliore la fluidité sur le port.


Défi 7 / Port de Marseille Fos : Images vidéo, IA et fluidité portuaire

Comment utiliser les caméras installées sur le Port pour optimiser les flux routiers et ferroviaires et diminuer leurs impacts environnementaux ? Utiliser la source vidéo de captation des flux routiers et ferroviaires afin de les modéliser et développer une analyse prédictive en s’appuyant sur l’intelligence artificielle permettant ensuite la mise en place d’actions opérationnelles : optimiser les déplacements et fournir des recommandations localisées dans le temps et l’espace sur la réduction possible de mouvements inutiles.
Lauréat / Eura Nova
La solution : Basée sur l’analyse des images vidéos des caméras par des modèles d’Intelligence Artificielle, la solution d’Euranova permettra d’identifier des points de congestion récurrents, d’en établir la cause et de prédire l’état futur du trafic sur le port.


Défi 8 / CMA-CGM : Énergies renouvelables pour conteneurs frigorifiques

Comment garantir l’alimentation électrique des conteneurs frigorifiques grâce à un dispositif mobile basé sur les énergies renouvelables ? Les containers frigorifiques doivent en permanence être alimentés pour éviter toute rupture de température. Lorsque les containers sont à quai sur le terminal, ils sont branchés sur des prises fixes. Ce nombre de prises est évidemment limité à l’infrastructure du port et nécessite aussi de positionner les containers à un endroit précis du terminal, endroit qui n’est pas forcément l’emplacement optimal en termes de gestion des flux. Avoir un dispositif d’alimentation des containers frigorifiques qui soit mobile et basé sur une énergie renouvelable (éolien, solaire…) permettrait d’augmenter le nombre de containers sur le terminal (à l’import et à l’export) et d’optimiser les flux logistiques en s’affranchissant d’un stockage sur l’emplacement fixe des prises.
Lauréat : Une solution pour répondre au défi va être développée en marge du challenge avec la société Hélion, non retenue en raison de son statut de filiale d’un grand groupe, contraire au règlement du challenge. CMA CGM contribue à la dynamique collective du Smart Port Challenge, le binôme sera associé à la démarche de co-innovation sans que la start-up puisse bénéficier de la dotation aux lauréats.
La solution : Pour ces conteneurs frigorifiques, la solution est un groupe électrogène mobile hydrogène. Il consomme de l’hydrogène et l’oxygène de l’air, et produit chaleur, eau et électricité. C’est une solution modulaire, silencieuse, et sans aucune émission polluante.
La rédaction

Le French Smartport in Med
Une démarche pour construire le port du futur

Un engagement collectif

Le French Smart Port in Med est né de la volonté du Grand Port Maritime de Marseille, de la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence, d’Aix-Marseille Université de construire le port du futur : un port attractif, innovant, répondant aux enjeux actuels et futurs par une stratégie axée sur le numérique et le développement durable. Le French Smart Port in Med affirme et consolide la vocation portuaire de la Métropole Aix-Marseille-Provence et permet de se positionner comme le terrain d’expérimentation de nouveaux usages, applications et dispositifs. Marseille Fos et son écosystème se différencient ainsi en améliorant l’offre de services et en révélant le dynamisme de son tissu économique au service de ses usagers et parties prenantes. Cette démarche collaborative a pour ambitions de :

• Améliorer la performance économique et environnementale de l’écosystème portuaire, logistique et industriel.

• Créer de nouvelles sources de valeur et d’emploi en particulier dans le secteur du numérique.

• Renforcer les relations et les interactions entre le Port et le territoire métropolitain.

• Promouvoir la place portuaire et contribuer à la différenciation de Marseille Fos notamment en Méditerranée.

Ce grand projet est celui de tout un territoire qui fédère les acteurs publics / privés et assemble les schémas de développement économique au service de l’emploi, de la préservation du cadre de vie et de la création de richesses.

Une réponse aux enjeux actuels et futurs

Un port plus fluide nécessite une logistique intelligente, digitalisée et dématérialisée. Il s’agit de déployer des systèmes de gestion plus performants, en s’appuyant sur les technologies numériques.

Focus logistique

• 4 jours de temps de passage des conteneurs à l’import en 2018

• 29 conteneurs par portique à l’heure en 2018

• L’utilisation des modes massifiés ferroviaires et fluviaux s’est intensifiée en 2019 avec une progression de plus de 5 points.

Un port plus vert est un port au service de la performance environnementale. Il tend à réduire ou optimiser l’usage des ressources et à mutualiser les utilités, les énergies et les matières.

Focus mix énergétique et industrielle nouvelle au service de l’environnement

La connexion électrique des navires à quai (Cenaq) : Le port de Marseille Fos prévoit d’équiper l’ensemble des quais passagers d’ici 2024. Depuis 2017, le port de Marseille Fos permet de façon régulière la connexion électrique à quai de 3 navires de La Méridionale. Depuis fin 2019, un navire de la Corsica Linea est branché à quai et deux autres le feront à partir de 2020. Le port de Marseille Fos poursuit le développement de la connexion des navires à quai avec l’équipement des quais ferries internationaux d’ici 2022 et des quais croisière entre 2022 et 2024. La connexion des navires à quai est la solution la plus radicale en faveur de la qualité de l’air puisqu’elle supprime toute émission atmosphérique. Le port de Marseille Fos délivre aux navires de l’électricité garantie d’origine 100% renouvelable provenant du réseau national Enedis, permettant ainsi le meilleur bénéfice environnemental. Le programme Cenaq est soutenu par le plan « Escales zéro fumée » de la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur.

Le futur hub méditerranéen du gaz naturel liquéfié (GNL). Avec sa première opération d’avitaillement GNL« ship to ship  » réalisée en mai 2020, ses premières escales GNL accueillies en 2019 au terminal croisière, la confirmation de la poursuite de l’activité du terminal Elengy de Fos Tonkin au-delà de 2028 et l’annonce de Total de la construction d’une barge de soutage GNL pour l’avitaillement des porte-conteneurs

propulsés au GNL de CMA CGM, Marseille Fos est en passe de proposer une offre GNL de premier plan en Méditerranée.

Le démonstrateur Jupiter 1000, implanté sur la pépinière « Innovex » du Port, produit depuis novembre 2019 de l’hydrogène vert par électrolyse de l’eau

Le programme de recherche appliquée Vasco 2, piloté par le Port, a permis de démontrer que le recyclage biologique du CO2 industriel grâce à la captation des fumées par les microalgues fonctionne

Focus port connecté aux plus grands hubs internationaux et à la population locale

• Nombre de start-up et PME soutenues : 7 prévues dans le cadre du premier challenge d’innovation Smartport

• 41 500 emplois salariés générés par l’activité portuaire sur la métropole en 2017 selon l’Insee

Des projets engagés

La démarche du French Smart Port in Med est orientée vers l’émergence et l’accélération de projets. Afin d’identifier et sélectionner les projets répondant aux ambitions, un processus de référencement a été instauré. Les projets doivent contribuer à une ou plusieurs ambitions déclarées et à au moins un des objectifs opérationnels définis : déployer des actions/applications numériques qui favorisent la fluidité portuaire et/ou des flux énergétiques, ou qui améliorent le suivi de l’impact des activités portuaires sur l’environnement. Une part significative des partenaires des projets référencés doit être basée en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le long de l’axe Rhône-Saône et présenter des retombées économiques, sociétales ou environnementales mesurables sur la Métropole Aix-Marseille-Provence.

Les projets répondent aux enjeux et ambitions définis :

• Une logistique intelligente

Confrontées à la croissance de leur population et de leur activité économique, les métropoles européennes doivent trouver de nouveaux modèles de logistique pérennes, efficaces et avec un impact environnemental minimal. La logistique intelligente est naturellement portée par la démarche Le French Smart Port in Med pour

répondre à ces défis.

Exemple – Desu « Économie de la mer »

Fortes de leurs relations passées et des perspectives ouvertes par le projet de la Brain Port Community, Aix-Marseille Université et le Port de Marseille Fos s’engagent dans une démarche structurée visant à construire une offre de formations visible, cohérente et adaptée aux besoins du secteur maritime, portuaire, des transports et de la logistique.

• Une excellence industrielle et énergétique

Face à la décarbonisation structurelle de l’économie, le cluster industrialo-portuaire est amené à repenser son modèle en tirant parti de ses infrastructures, des compétences existantes et du numérique. Ce nouveau modèle atteindra l’excellence industrielle et énergétique en préservant son rôle d’acteur de premier plan dans l’économie régionale et nationale, et en diminuant son impact sur l’environnement.

Exemple > Smart Grid Portuaire

Ce projet s’inscrit dans une logique d’optimisation et de valorisation des flux énergétiques avec à la clé l’utilisation de technologies numériques. Il intègre aussi une dimension liée à la production d’énergies avec une valorisation du foncier disponible sur la zone portuaire. Une attention particulière est portée sur l’alimentation électrique des grands bateaux à quai afin de limiter voire supprimer la pollution locale.

• Une offre digitale performante

Afin de garantir une offre digitale performante pour l’ensemble des acteurs du tissu économique métropolitain, la démarche le French Smart Port in Med se déploie sur toutes les strates de l’économie numérique : les infrastructures (câbles numériques sous-marins, Data Centers, réseaux de fibre optique et wifi…), les applications numériques, les compétences et la formation.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Avesnois: aider à produire son électricité solaire, la lumineuse idée du Parc – La Voix du Nord

Le Parc naturel régional (PNR) de l’Avesnois comme on l’aime ! C’est-à-dire source de propositions pour…

51 minutes ago

Investissement: En finir avec le dogme des ratios financiers – L’Économiste

La crise du Covid-19 impose plus que jamais aux chefs d’entre­prise de se repenser. C’est…

51 minutes ago

Enerlis : l’entreprise qui accélère la transition énergétique – Magazine Décideurs

Décideurs : Qu’est ce qui a présidé à la création d’Enerlis ? Comment les enjeux écologiques sont…

2 heures ago

Enfin le vrai départ pour l’énergie hydrogène et la pile à combustible ? – Le nouvel Economiste

Il est généralement admis que les voitures électriques à batterie sont l’avenir de l’automobile. Mais…

3 heures ago

Ecoparc Catalan : visites guidées de quatre communes cet été – LE JOURNAL CATALAN

Dans le cadre du projet de développement économique du territoire Ecoparc Catalan, la Communauté Urbaine…

3 heures ago

Autoconsommation électrique : enjeux et pistes de valorisation – Cahiers Techniques du Bâtiment

Alors que les énergies renouvelables devront représenter au mois 35% du mix électrique en 2028,…

4 heures ago

This website uses cookies.