Mongi Marzouk : la Fédération de l’électricité entrave les projets des énergies renouvelables – Business News

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mongi Marzouk a publié un statut, ce lundi 27 juillet 2020, dénonçant le refus de la Fédération générale de l’électricité et du Gaz relevant de l’UGTT de la libéralisation de la production électrique, estimant qu’il s’agit d’un dépassement de la loi et d’une compréhension et erronée de l’intérêt du secteur de l’électricité.

Mongi Marzouk indique que la Fédération, au lieu de se ranger du côté des énergies renouvelables et de la sécurité énergétique, entrave les premières réalisations omettant les avantages économiques, sociaux et environnementaux de la transition énergétique.

Rappelons que la Fédération générale de l’électricité et du gaz s’oppose catégoriquement à l’ouverture de la production électrique aux entités privées. Elle a réitéré sa position par le biais de son secrétaire général, Abdelkader Jelassi.

Dans une déclaration à l’agence Tap en date du 6 juin 2020, le responsable à l’agence Tap a déclaré : « Notre opposition est catégorique et nous aurons recours à toutes les formes de protestation si cette orientation est maintenue. La production d’électricité par des privés et sa vente directe aux clients perturberont le réseau électrique et affecteront la distribution de l’électricité, la rendant inaccessible à certaines catégories. Nous refusons la marchandisation de l’électricité qui touche à la sécurité nationale et au statut public de la STEG (compagnie électrique nationale Ndlr) ».

Dans ce contexte, rappelons que la présidence du gouvernement avait annoncé, depuis le 26 février 2020, un décret gouvernemental permettant la formation de sociétés de production de l’électricité à partir des énergies renouvelables pouvant vendre l’électricité aux grands consommateurs, tout en bénéficiant du droit du transfert d’électricité à travers le réseau national.

Ce décret fixe les conditions et les procédures spécifiques aux autorisations. Ces nouvelles mesures permettront d’accroître les investissements réalisés par les sociétés actives dans le secteur des énergies renouvelables. Elles permettront, également, aux grands consommateurs d’assurer les besoins en énergie électrique à un coût réduit et stable. Cela va améliorer leur pouvoir concurrentiel outre le rendement sur le plan national au niveau de la confiance des investisseurs, la création de nouveaux postes d’emplois et la stabilisation des prix des différents produits industriels ayant un grand contenu énergivore.

S.H

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Réalisation de centrales solaires sur des sites et sols pollués : témoignage d’Engie Green France – Moniteur

Née de la fusion de filiales spécialisées dans l'éolien et le solaire, Engie Green France…

32 minutes ago

Plus de 3.000 panneaux installés : Parc des expositions : la Cinor inaugure une centrale photovoltaïque – Imaz Press Réunion

Depuis février 2020, une centrale photovoltaïque a vu le jour sur les toitures du Parc…

50 minutes ago

Economie – Condor investit l’international – L’Expression

4 conteneurs de ces appareils ont été acheminés vers Béjaïa d’où ils seront expédiés vers…

5 heures ago

Le gouvernement s’apprête à sabrer les aides au solaire – Le Figaro

Réservé aux abonnésLa remise en cause unilatérale de contrats par l’État pourrait provoquer de graves…

8 heures ago

Hydrocarbures : « Les réserves confirmées sont en recul mais il existe d’autres moyens » (Attar) – Algérie Eco

« Les réserves confirmées sont en recul mais il existe d’autres moyens, d’où l’impératif d’adopter une…

8 heures ago

Le « bâtiment du futur » passera par les réseaux… et par la cyber-sécurité – Batiactu

En raison de la pandémie de coronavirus - et encore plus avec le reconfinement qui…

9 heures ago

This website uses cookies.