Mongi Marzouk : la Fédération de l’électricité entrave les projets des énergies renouvelables – Business News

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mongi Marzouk a publié un statut, ce lundi 27 juillet 2020, dénonçant le refus de la Fédération générale de l’électricité et du Gaz relevant de l’UGTT de la libéralisation de la production électrique, estimant qu’il s’agit d’un dépassement de la loi et d’une compréhension et erronée de l’intérêt du secteur de l’électricité.

Mongi Marzouk indique que la Fédération, au lieu de se ranger du côté des énergies renouvelables et de la sécurité énergétique, entrave les premières réalisations omettant les avantages économiques, sociaux et environnementaux de la transition énergétique.

Rappelons que la Fédération générale de l’électricité et du gaz s’oppose catégoriquement à l’ouverture de la production électrique aux entités privées. Elle a réitéré sa position par le biais de son secrétaire général, Abdelkader Jelassi.

Dans une déclaration à l’agence Tap en date du 6 juin 2020, le responsable à l’agence Tap a déclaré : « Notre opposition est catégorique et nous aurons recours à toutes les formes de protestation si cette orientation est maintenue. La production d’électricité par des privés et sa vente directe aux clients perturberont le réseau électrique et affecteront la distribution de l’électricité, la rendant inaccessible à certaines catégories. Nous refusons la marchandisation de l’électricité qui touche à la sécurité nationale et au statut public de la STEG (compagnie électrique nationale Ndlr) ».

Dans ce contexte, rappelons que la présidence du gouvernement avait annoncé, depuis le 26 février 2020, un décret gouvernemental permettant la formation de sociétés de production de l’électricité à partir des énergies renouvelables pouvant vendre l’électricité aux grands consommateurs, tout en bénéficiant du droit du transfert d’électricité à travers le réseau national.

Ce décret fixe les conditions et les procédures spécifiques aux autorisations. Ces nouvelles mesures permettront d’accroître les investissements réalisés par les sociétés actives dans le secteur des énergies renouvelables. Elles permettront, également, aux grands consommateurs d’assurer les besoins en énergie électrique à un coût réduit et stable. Cela va améliorer leur pouvoir concurrentiel outre le rendement sur le plan national au niveau de la confiance des investisseurs, la création de nouveaux postes d’emplois et la stabilisation des prix des différents produits industriels ayant un grand contenu énergivore.

S.H

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Les cryptomonnaies seraient moins nocives que l’on croit pour l’environnement – Les Échos

Les cryptomonnaies sont-elles aussi énergivores qu'on le prétend ? Ce qui est certain, c'est que ces…

58 minutes ago

Apple peut compter sur ses partenaires taïwanais pour prendre un virage écolo – Siècle Digital

Depuis plusieurs années, l’entreprise de Tim Cook cherche à amorcer un virage écolo pour atteindre…

1 heure ago

En 2020, le soutien aux énergies renouvelables va frôler les 6 milliards d’euros – RSE Magazine

Creative Commons - Pixabay La rationalité économique du renouvelable est plus que jamais un défi.…

2 heures ago

AIRBUS : Washington maintient ses taxes sur les importations d’avions à 15% – Capital.fr

(AOF) - Les Etats-Unis ont décidé mercredi de maintenir les tarifs douaniers imposés aux avions…

3 heures ago

Invention : une sonde piézométrique mise au point par le chercheur nigérien Dr Gourouza Marou – aniamey.com

Docteur Gourouza Marou, Maître de conférences en Chimie et enseignant chercheur à la Faculté des…

3 heures ago

Europe : bientôt une offre d’électricité du géant américain Tesla ? – MonPetitForfait

Et si Tesla devenait un énième fournisseur d'électricité en Europe ? La firme du fantasque…

3 heures ago

This website uses cookies.