« Notre ambition responsable suppose une politique fiscale responsable », Taxes et Impots – Les Échos Business

Avec la crise que nous traversons, le sujet de la responsabilité des entreprises devient encore plus crucial, et les initiatives du monde économique doivent s’accentuer en matière environnementale et sociétale . Depuis plusieurs années, Engie a mis la transition énergétique au coeur de sa stratégie. Notre politique RSE se fonde sur dix-neuf objectifs concrets, dont la réduction des émissions de CO2 de 50 % en dix ans ou l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans notre mix de production pour atteindre les 60 % d’ici 2030.

Cette ambition, matérialisée par la raison d’être que nous venons d’inscrire dans nos statuts, comprend aussi le respect de toutes les parties prenantes, ce qui suppose une politique fiscale responsable. Aujourd’hui, nous souhaitons donner plus de poids à ce sujet, et l’adhésion aux principes de The B Team fait partie de cette démarche.

D’abord, et ce devrait être naturel, mais ça ne l’est pas toujours, parce qu’elle respecte la loi et prévoit les ressources et processus de contrôle adéquats. Ensuite, parce que nous avons une approche équilibrée en matière d’impôts. Nous avons pour politique de ne pas mettre en oeuvre de stratégie d’optimisation fiscale agressive , comme en témoignent les 2,2 milliards d’euros d’impôts dont nous nous sommes acquittés en 2019. Cela se traduit aussi par un taux effectif d’imposition de 35 % l’an passé.

Enfin, parce que, lorsque nous créons des sociétés, celles-ci ont de vraies activités opérationnelles ou justifications économiques. Notre idée phare est de toujours payer le juste impôt là où nous réalisons nos activités opérationnelles.

Quand nous possédons des sociétés dans des paradis fiscaux, cela suppose que nous y avons une activité opérationnelle. Prenez Monaco : nous y détenons bien une société, mais celle-ci sert à distribuer et fournir de l’énergie au marché local, et non à opérer une quelconque optimisation fiscale. Il nous reste, effectivement, quelques structures dans des territoires où nous n’avons pas d’activités opérationnelles. Celles-ci sont héritées d’acquisitions passées et n’apportent pas d’avantage fiscal. Depuis plusieurs années, parce que nous ne les utilisons pas, nous tentons de les fermer, les unes après les autres, mais la liquidation d’entités juridiques, pour diverses raisons, prend parfois plus de temps qu’on ne l’imagine.

Dès 2015, nous avions écrit une politique fiscale fondée sur les trois piliers que je viens d’exposer. Elle a récemment été approuvée par notre conseil d’administration et est en cours d’approbation par nos principales filiales. Cette formalisation lui donne, de facto, un poids beaucoup plus fort et témoigne de l’importance que le conseil et les dirigeants accordent à cette question.

Adhérer aux principes de The B Team ne changera pas fondamentalement notre mode de fonctionnement au jour le jour, puisque nous avions déjà une politique responsable, mais c’est une démarche d’amélioration continue qu’il est important de mettre en avant. Avec cette initiative, je pense que nous pouvons déclencher un mouvement, une prise de conscience plus générale, et influencer la façon dont le monde de l’entreprise réfléchit en matière de fiscalité et d’engagement citoyen.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Avesnois: aider à produire son électricité solaire, la lumineuse idée du Parc – La Voix du Nord

Le Parc naturel régional (PNR) de l’Avesnois comme on l’aime ! C’est-à-dire source de propositions pour…

59 minutes ago

Investissement: En finir avec le dogme des ratios financiers – L’Économiste

La crise du Covid-19 impose plus que jamais aux chefs d’entre­prise de se repenser. C’est…

60 minutes ago

Enerlis : l’entreprise qui accélère la transition énergétique – Magazine Décideurs

Décideurs : Qu’est ce qui a présidé à la création d’Enerlis ? Comment les enjeux écologiques sont…

3 heures ago

Enfin le vrai départ pour l’énergie hydrogène et la pile à combustible ? – Le nouvel Economiste

Il est généralement admis que les voitures électriques à batterie sont l’avenir de l’automobile. Mais…

3 heures ago

Ecoparc Catalan : visites guidées de quatre communes cet été – LE JOURNAL CATALAN

Dans le cadre du projet de développement économique du territoire Ecoparc Catalan, la Communauté Urbaine…

3 heures ago

Autoconsommation électrique : enjeux et pistes de valorisation – Cahiers Techniques du Bâtiment

Alors que les énergies renouvelables devront représenter au mois 35% du mix électrique en 2028,…

4 heures ago

This website uses cookies.