Odit-e digitalise les réseaux électriques – Essor Isère

le 27 octobre 2020 – Marie MALEYSSONInnovation

© Stocklib Chuyu – Odit-e passe les réseaux électriques à l’heure de l’intelligence artificielle

Hébergée sur le Tarmac d’Innovallée à Meylan, la start-up Odit-e veut digitaliser les réseaux de distribution électrique pour en accompagner les gestionnaires dans leur politique de transition énergétique, via des solutions intégrant de l’intelligence artificielle.

C’est d’un constat simple qu’est née Odit-e, en 2017 et sous l’impulsion de six ingénieurs et docteurs : « les réseaux classiques de distribution électrique peuvent être un frein à la transition énergétique, pour les smart grid qui ont du mal à s’étendre de bout en bout », soutient Philippe Deschamps, cofondateur de la start-up. L’objectif : optimiser les investissements avec une meilleure connaissance des réseaux. Pour les moderniser, Odit-e s’appuie sur l’intelligence artificielle : les réseaux sont entièrement digitalisés en mode automatique et font remonter aux compteurs communicants des données de terrain.

« Les économies d’énergie réalisées ont des effets positifs à plusieurs niveaux : cela permet par exemple de différer des investissements, dont un tiers sont réorientés pour des travaux de rénovation ou d’entretien sur des ouvrages qui en ont plus besoin que ce qu’imaginait initialement le gestionnaire. Sur les 3 % de volume d’énergie perdus sur les réseaux, nous pouvons en identifier au moins la moitié. Quant aux énergies renouvelables, nos solutions permettent de doubler la capacité d’accueil de production photovoltaïque ou de bornes de recharge des véhicules électriques sans mettre en péril le réseau », détaille Philippe Deschamps.

Mi-septembre, Odit-e a confirmé un tour de financement de 1,3 M€ auquel ont participé la SICAE de la Somme et du Cambraisi et le Crédit Agricole Alpes Développement, complété par un levier bancaire de BPI France. Des fonds dont la destination est double : finaliser le développement de l’offre « en égalisant les stades de développement de nos briques technologiques » et accélérer le développement commercial sur les deux marchés prioritaires que sont l’Europe, pour les réseaux matures, et les pays en développement, pour les réseaux en forte croissance. Odit-e s’appuie également sur sa participation à des projets européens pour « mieux s’intégrer dans l’écosystème et mettre en œuvre nos solutions sur des démonstrateurs, par exemple en Inde, au Burkina Faso et en Slovénie ».

Marie Maleysson



Marie MALEYSSON
Journaliste

Ses derniers articles

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Vent d’optimisme à la tête de Boralex – Le Journal de Montréal

La relance de la filière éolienne par Hydro-Québec et l’élection récente de Joe Biden à…

3 minutes ago

Togo : CFAO Technology présente son ascenseur Otis GeN2 – AFRICA RENDEZ VOUS – L’Afrique, par des Africains – africardv.com

CFAO Technology & Energy a présenté son nouveau ascenseur aux architectes et aux professionnels du…

2 heures ago

Enel S p A : prévoit d’investir 160 milliards d’euros d’ici 2030 dans les énergies renouvelables – Zonebourse.com

MILAN (Reuters) - Enel va investir 160 milliards d'euros au cours des 10 prochaines années…

3 heures ago

Covid-19 : maigre réponse dans le secteur des énergies renouvelables – Afrique Sub-Saharienne – SciDev.Net Afrique Sub-Saharienne

[NAIROBI] Selon une étude, jusqu’en juin de cette année, seuls trois pays africains, le Burkina…

5 heures ago

Nationale – Cap sur les énergies renouvelables – L’Expression

Un plan d’action commun en matière de transition énergétique et d’énergies renouvelables est programmé. Afin…

6 heures ago

Côte d’Ivoire: 75 titulaires du BT et du BAC technique formés aux métiers de l’électricité – Journal du Gabon

Publié le 23.11.2020 à 23h18 par APA Soixante-quinze (75) apprenants titulaires du Brevet de technicien…

7 heures ago

This website uses cookies.