Opinion | Pas de transition énergétique sans choc de simplification – Les Échos

Publié le 7 sept. 2020 à 11:04Mis à jour le 7 sept. 2020 à 11:05

L’annonce par le Premier ministre Jean Castex d’un plan de relance doté de 100 milliards d’euros marque une étape décisive et constitue une excellente nouvelle pour tous les acteurs engagés dans l’accélération de la transition écologique. Pour autant, la dynamique engagée va désormais devoir se traduire concrètement et rapidement dans les faits pour répondre à l’urgence économique née avec la crise Covid-19 et celle plus ancienne mais impérieuse du changement climatique.

Le potentiel est immense. Selon une étude du Syndicat des énergies renouvelables avec l’aide du cabinet EY, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) permettra la création de près de 100.000 emplois nouveaux dans le domaine des énergies renouvelables, faisant passer le nombre d’équivalents temps plein directs et indirects de 166.000 aujourd’hui à 264.000 en 2028.

Les acteurs privés investissent et soutiennent déjà des projets de transition énergétique qui sont désormais robustes et rentables. Ils croient fermement que c’est dans les énergies renouvelables que l’avenir réside. A ce titre, la garantie de Bpifrance à hauteur d’un milliard d’euros sur les investissements dont la politique favorise, selon une approche durable, le renforcement des fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises implantées en France (label «France Relance») constitue un formidable levier. Il va permettre d’accélérer plus encore les financements de projets. C’est une certitude : les investisseurs, grâce à ces garanties, vont jouer le jeu.

Simplification administrative

L’enjeu aujourd’hui n’est pas tant de trouver de l’argent que de créer les conditions qui vont permettre le développement rapide des nouvelles solutions de transitions énergétiques. C’est aussi là que l’Etat peut et doit intervenir. Comment ? En créant un cadre règlementaire qui opère un véritable choc de simplification des démarches administratives. Ces démarches, longues et complexes, entravent aujourd’hui trop de projets qui sont pourtant fiables, environnementalement, technologiquement et financièrement, et qui ne demandent qu’à être déployés dans les territoires.

> Opinion |Pourquoi le plan de relance va manquer sa cible

En soutenant de nouveaux modèles innovants, les aidant à construire un modèle économique solide. Ce sont ces filières d’avenir comme l’agrivoltaïsme dynamique qui doivent également bénéficier de soutien. Favoriser le développement de réseaux de chaleur et l’autoconsommation, dans le cadre de la rénovation des bâtiments, est également indispensable.

Enfin, le support à l’hydrogène n’aura de sens que s’il est couplé au développement de projets robustes d’énergies renouvelables qui permettront de décarboner cette énergie dont les applications pratiques sont, en effet, prometteuses. La transition énergétique est une course contre le temps, et n’est pas qu’une question d’argent. Et c’est maintenant que tout se joue.

Nicolas Rochon est fondateur et président de Rgreen Invest.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Après avoir eu le vent en poupe en 2019, l’éolien demande de nouvelles mesures en 2020 – Batiactu

Avec de bons résultats, l'éolien tient la route et pourrait même passer à la vitesse…

34 minutes ago

Ikea France va commercialiser des panneaux solaires « clé en main » – La Tribune

Le géant suédois de l'ameublement Ikea va commercialiser à partir de ce mardi "un service…

1 heure ago

La STEG et Akuo : contrat d’achat d’électricité pour un projet de 10 MWc – Economiste Maghrebin

ce projet devra produire 36 Gigawatt d'électricité par an Akuo, producteur indépendant Français d’énergie renouvelable…

1 heure ago

Dole met à profit le soleil pour se rapprocher de sa promesse de devenir carboneutre – LeLézard.com

Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Chasse, pêche et plein airSujet : Nouveaux produits…

2 heures ago

Solaire photovoltaïque : des dispositifs d’aide dans le viseur du Gouvernement – Batiactu

Sabrer dans les dispositifs d'aide au photovoltaïque pour boucler le budget de l'année prochaine, telle…

2 heures ago

Economic Policy Dialogue : « Déficit énergétique et énergies renouvelables » – Economiste Maghrebin

Organisée par le Groupe de la Banque Mondiale et le Programme des Nations Unies pour…

2 heures ago

This website uses cookies.