Categories: Industry News

Oris : interview de Yun Hwan Cho de la KFEM dans le cadre du projet de nettoyage du fleuve Hangang – Montres-de-luxe.com


Qu’est-ce que la Fédération Coréenne pour un Mouvement Écologiste (KFEM) ?
La KFEM est une organisation non gouvernementale (ONG) et, initialement, un mouvement environnemental. Nos valeurs sont « La vie, la paix, l’écologie et la participation ». La succursale de Séoul du KFEM a été créée en 1993.

En quoi consiste votre mission ?
A l’agence de Séoul de la KFEM, je produis des campagnes pour sensibiliser les populations et les encourager à travailler ensemble. Nous menons également un projet éducatif pour la reforestation en collaborant avec les jeunes générations et nous communiquons sur les problèmes environnementaux par le biais de la musique populaire.

Comment le Séoul KFEM est-il financé ?
Puisque nous sommes une ONG, nous ne sommes pas financés par le gouvernement. Nous comptons sur les dons et les programmes de partenariat, comme celui avec Oris.

Quelle est la vision de Seoul KFEM ?
Nous souhaitons que Séoul devienne en une ville écoresponsable. Nous avons cinq objectifs principaux. Le premier : nous demandons la fin du développement irresponsable le long du fleuve Hangang et le rétablissement d’une voie d’eau vitale en démolissant le barrage qui la bloque.

Lire aussi : Oris Hangbang Limited Edition, et au milieu coule une rivière

Le deuxième est de sauver les forêts locales et d’encourager la biodiversité. Le troisième consiste à éliminer les déchets plastiques. Quatrièmement, ralentir le changement climatique en utilisant une énergie sûre et propre. Et le cinquième est d’assainir notre air en réduisant la pollution routière.

Pourquoi le Hangang est-il si important ?
Pour la plupart, les gens pensent que le fleuve ne traverse que la capitale, mais c’est le deuxième fleuve le plus long de Corée et il transporte plus d’eau que tout autre fleuve du pays. C’est un trésor de la nature qui abrite de nombreuses plantes et animaux.

D’où vient la pollution ?
Dans les années 80, des barrages sous-marins ont été construits, sous les ponts Gimpo et Jamsil,
bloquant une partie du fleuve. Le débit d’eau a considérablement diminué, entraînant la formation d’algues vertes. Nous faisons campagne pour la réouverture de ces barrages.

Quelle est votre vision pour le fleuve Hangang ?
En 2010, Séoul KFEM a présenté différents projets : « The Hangang River Playground », « A Community for Safe Cycling » et « Urban Gardening ». Nous avons également travaillé sur les énergies renouvelables, construit deux centrales solaires photovoltaïques et avancé sur plusieurs projets visant à réduire la quantité de poussières fines, de gaz radon, de plastique à usage unique et de pailles dans notre environnement.

Actuellement, le fleuve est sale et la pollution de l’eau rend l’air environnant nauséabond. Nous voulons que les berges deviennent un espace agréable, divertissant et sûr pour les habitants de Séoul.

Quelles seront les implications du partenariat avec Oris ?
En plus de la montre en édition limitée, qui permettra de lever des fonds pour soutenir nos activités, nous serons associés durant les jours de nettoyage. Nous espérons que des centaines de bénévoles se joignent à nous pour ramasser les déchets le long du fleuve.

L’objectif est également de faire prendre conscience du problème. La plupart des citoyens de Séoul n’ont aucune idée de la gravité de la pollution causée par les ordures sauvages. Après la collecte, les experts en recyclage repenseront la façon de gérer ces déchets de manière responsable.

Nous produirons également des campagnes sur le thème de l’environnement. C’est donc un
moment important et très prometteur pour l’avenir de Séoul !

Comment peut-on participer aux événements ?
Nous invitons la population à s’impliquer via les canaux numériques de Seoul KFEM et notre outil d’inscription volontaire sur notre site. Tout le monde est bienvenu !

Quel impact attendez-vous du partenariat avec Oris sur votre travail ?
À l’heure actuelle, il n’y a pas beaucoup d’actions de nettoyage auxquelles les gens peuvent participer et la sensibilisation au problème de la pollution des fleuves est faible. Nous sommes ravis de travailler ensemble car la notoriété d’Oris aidera à faire passer nos messages aux Coréens, à Séoul et au-delà des frontières. À plus long terme, je suis convaincu que cela incitera Séoul et ses habitants à envisager un avenir plus écologique.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Intelligence artificielle et énergies renouvelables: un couple durable ? – EURACTIV France

L’imprévisibilité, tel est le grand défi auquel sont confrontés les énergies renouvelables. L’offre et la…

15 minutes ago

La nécessaire consolidation de l’économie verte – allnews.ch

Les investissements dans les énergies renouvelables devraient être de 1’000 à 2’000 milliards de dollars…

2 heures ago

« Dans l’après Covid, un modèle zéro carbone fera plus que jamais sens » – Le Petit Journal

Loreto Ordoñez est depuis 2011 à la tête de la filiale espagnole du groupe ENGIE…

3 heures ago

Le Mené. Trois jours de partages autour des énergies renouvelables – maville.com

Kévin Porée, ingénieur en autonomie énergétique au Mené, sera présent à la dixième édition des…

5 heures ago

Transition énergétique : investissons dans l’humain – Gazette des communes

Par les représentants du réseau des Territoires à énergie positive (Tepos) Face à la crise…

6 heures ago

DIKWE : une digue pour protéger les ports et produire de l’énergie grâce aux vagues – Meretmarine.com

Lauréat du Blue Challenge 2020 du Pôle Mer Bretagne Atlantique, DIKWE est un ingénieux projet…

7 heures ago

This website uses cookies.