Categories: Industry News

Près de 3 Madelinots sur 4 veulent plus d’énergie solaire, selon un sondage – ICI.Radio-Canada.ca

Près de 300 personnes ont pris part à cette consultation virtuelle qui s’est tenue en août, dans le cadre de l’élaboration du plan énergétique 2020-2023.

Plus de 71 % des répondants se sont ainsi montrés favorables à des panneaux solaires disséminés sur le territoire madelinot et 65 % des participants, au développement de parcs de panneaux solaires.

Il s’agit du type d’énergie qui a rallié le plus grand nombre de Madelinots, devant une centrale au biodiesel et l’implantation d’éoliennes terrestres et en mer.

On voit que les gens veulent une transition. Il y a une majorité de gens défavorables au remplacement de la centrale actuelle par une centrale au gaz naturel par exemple, indique le chargé de projet en efficacité et développement énergétiques à la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, Jean-Michel Leblanc.

Jean-Michel Leblanc, chargé de projet en efficacité et développement énergétiques, Municipalité Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

D’ailleurs, 91 % des répondants suggèrent à la Municipalité d’atteindre et même de surpasser son objectif d’approvisionnement en énergies renouvelables de 9 mégawatts d’ici 2025.

M. Leblanc fait également remarquer que les projets favorisés par les Madelinots participants sont plus de nature discrète.

On parle plus [d’installations] sur les maisons plutôt que de grands parcs solaires, explique-t-il.

Les câbles sous-marins d’Hydro-Québec divisent

Par ailleurs, 50 % des répondants croient qu’Hydro-Québec devrait privilégier d’autres options qu’un raccordement de l’archipel par câble sous-marin au réseau hydroélectrique continental.

Ce n’est pas un rejet du câble, mais ce n’est pas une acceptation non plus. On voit vraiment que les gens sont divisés sur cette question-là. Ça va donner du travail à Hydro-Québec dans leurs propres consultations, note Jean-Michel Leblanc.

L’archipel est actuellement alimenté en électricité par une centrale thermique.

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis_Rad

Hydro-Québec sondera les Madelinots cet automne concernant la transition énergétique. La société d’État a pris un pas de recul par rapport à son projet de câbles sous-marins et dit étudier différents scénarios.

Avec les informations d’Isabelle Larose

À lire également :

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Le Maroc, un pont d’énergie verte entre l’Europe et l’Afrique – Industrie du Maroc Magazine

Le Maroc est devenu un pont d’énergie verte entre l’Europe et l’Afrique, écrit la publication…

1 minute ago

«Pour une stratégie industrielle de la future filière hydrogène-nucléaire.» La tribune de Julien Aubert et sept élus LR – L’Opinion

Le gouvernement a récemment dévoilé le montant du plan de relance consacré au développement de…

20 minutes ago

A Bordeaux, sur le chantier de la plus grande centrale solaire urbaine d’Europe – Construction Cayola

Avec une puissance installée de 59 MW, la centrale de Labarde sera la plus grande centrale…

50 minutes ago

Photovoltaïque et fa’a’apu : une solution d’avenir ? – La Dépêche de Tahiti

Proposer un système de double-production, avec des serres agricoles surmontées de panneaux photovoltaïques, c'est le…

1 heure ago

«Total a l’ambition d’être dans le Top 5 mondial des producteurs d’énergies renouvelables» – Le Parisien

Total a présenté ce jeudi son projet de reconversion « verte » de la raffinerie…

2 heures ago

La Chine peut-elle se passer de son addiction au charbon – Les Yeux du Monde

Réuni en session plénière à la mi-mai, le congrès du Parti communiste chinois a dévoilé…

3 heures ago

This website uses cookies.