Revue de presse quotidienne de ce mercredi 2 septembre 2020 – Hespress Français

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 2 septembre 2020

L’Economiste

• Ministère de l’Intérieur : Nouvelle organisation. Nouvelle organisation interne pour le ministère de l’Intérieur. L’arrêté relatif à la définition des attributions et à l’organisation des divisions et services relevant des directions centrales de ce département vient d’être publié au Bulletin Officiel. La refonte est justifiée par le besoin de se conformer aux nouveaux enjeux, particulièrement ceux liés à la mise en œuvre de la Charte de déconcentration et à la transformation numérique. En plus des dossiers pris en charge traditionnellement par ces services et divisions, ces derniers sont appelés à s’acquitter de nouvelles missions. Par exemple, au niveau de la direction générale des affaires intérieures, un service sera dédié aux documents sécurisés. La gestion des carrières des agents d’autorité est prise en charge par une division au sein de la même direction, en plus d’une autre chargée de l’évaluation des performances et de l’accompagnement.

• Mise en garde contre une hausse plausible de la pauvreté au Maroc. Au cours des vingt dernières années, le Maroc a réussi une réduction significative de la pauvreté monétaire, passée de 15,3% en 2001 à 4,8% en 2014, selon le HCP. Cependant, les nouvelles estimations de la Banque mondiale, basées sur le revenu par habitant, indiquent que l’incidence de la pauvreté pourrait atteindre 6,6% en 2020. Par ailleurs, en raison de la crise économique et sociale déclenchée par Covid-19, la proportion de personnes «vulnérables à la pauvreté» et/ou «pauvres pourrait passer de 17,1% de la population en 2019 à environ 19,87% en 2020, soit environ 1 million de personnes additionnelles. Selon une note stratégique sur l’«impact social & économique de la crise duCovid-19 au Maroc» établi par le HCP, le Système des Nations Unies au Maroc et la Banque Mondiale, l’impact socioéconomique de la crise sera sans doute ressenti en premier lieu et durement par les travailleurs du secteur informel.

Libération

• L’antidote contre le Covid-19 ne devrait pas dépasser 3$ la dose au Maroc. Covax est le futur dispositif d’accès mondial au vaccin contre le nouveau coronavirus. Le Maroc fera partie des pays qui bénéficieront du vaccin à raison de 3$ maximum la dose. «Jusqu’à présent, 172 pays sont engagés dans le programme Covax, service mondial pour les vaccins, qui dispose du portefeuille de vaccins anti-Covid-19, le plus important et le plus diversifié au monde», a récemment révélé le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

• Distribution de masques à Benslimane. La ville de Benslimane a vécu, ce weekend, au rythme d’une vaste campagne de sensibilisation sur les dangers du nouveau coronavirus (Covid-19) et d’une opération de distribution de masques de protection, qui doit concerner prochainement le reste des communes de la province éponyme. Le gouverneur de Benslimane, Samir El Yazidi, a supervisé, samedi, le coup d’envoi de cette action, qui a vu la mutualisation des énergies et la conjugaison des efforts des autorités et de la société civile pour une meilleure information de la population sur l’impératif de demeurer vigilants face à la pandémie et de transformer les gestes barrières en réflexes quotidiens. Accompagné des hauts responsables locaux et des membres des associations impliquées dans cette action, El Yazidi est allé à la rencontre des citoyens le long du boulevard Hassan II, principale artère de la ville, pour leur remettre des masques et échanger avec eux sur les défis que posent l’actuelle crise sanitaire pour tout le monde, tout en mettant l’accent sur la mobilisation générale pour gagner ce combat.

Le Matin

• M. Amrani met à nu le détournement des aides humanitaires destinées aux séquestrés de Tindouf. L’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, a jeté la lumière sur les défaillances de responsabilité et les transgressions de devoir qui maintiennent les populations séquestrées dans les camps de Tindouf dans des situations humanitaires toujours plus dégradées. « Les violations des droits de l’Homme par les séparatistes du « polisario » dans les camps de Tindouf en Algérie se poursuivent depuis la création des premiers camps il y a plus de 40 ans et les abus systématiques se sont multipliés », a dit Amrani dans une nouvelle capsule diffusée dans le cadre de la campagne de communication de l’ambassade intitulée « entre mythes et réalités: comprendre le différend régional autour du Sahara ». L’ambassadeur a assuré également qu’il devient inéluctable et impératif d’apporter les réponses formelles, sans doute gênantes pour certaines parties, sur le nombre de personnes vivant dans les camps de Tindouf, la volonté de ces derniers et les circuits parallèles empruntés par les millions d’euros d’aides humanitaires dont les populations séquestrées n’ont vu ni la couleur ni senti l’odeur.

• Université Cadi Ayyad : Création de 20 centres de proximité pour les examens de la licence fondamentale. L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech a procédé à la création de 20 centres de proximité au profit des étudiants qui vont passer les examens de la session printanière de la Licence fondamentale, au titre de l’année universitaire 2019-2020 prévue en mois de septembre. Ces centres se répartissent entre les villes de Marrakech, Essaouira (2 centres), Dakhla, Beni Mellal, Tahanaout, Youssoufia (2 centres), Ouarzazate, Azilal, Benguérir, Safi (2 centres), Zagora, Guelmim, Chichaoua, Tinghir, Laayoune, Agadir et Kelaâ des Sraghna (un seul centre et 08 espaces pour passer les examens). Selon l’UCA, la création de ces centres d’examen intervient dans le contexte de la conjoncture exceptionnelle que traverse le Royaume en raison de la pandémie, et le souci de préserver la santé de toutes les composantes de l’université (étudiants, enseignants et administratifs).

Al Bayane

• Explore Agadir Souss Massa, la plateforme pour la promotion du tourisme. La Société de développement régional (SDR) du tourisme Souss-Massa a lancé récemment la plateforme « Explore Agadir Souss Massa », en vue de promouvoir les atouts touristiques et naturels dont regorgent les différentes provinces de la région. Cette plateforme vise également à mettre en valeur l’identité et les richesses culturelles et naturelles de la région et à présenter une information claire, précise et actualisée aux touristes nationaux et internationaux, ainsi qu’aux professionnels, indique un communiqué de la SDR du tourisme Souss-Massa. Avec plus de 20 circuits touristiques, la plateforme permet d’explorer toute la région et de découvrir ses multiples facettes à travers des idées et des offres adaptées aux tendances touristiques.

• Midelt : lancement du projet « L’Entrepreneuriat vert, vecteur clé du développement durable ». Un projet baptisé « L’Entrepreneuriat vert, vecteur clé du développement durable » vient d’être lancé dans la province de Midelt à l’initiative du Cluster solaire, en partenariat avec l’association « Midelt Mobadara » et Masen. Soutenu par la Fondation Drosos, ce projet a comme particularité de concilier deux piliers indissociables du développement durable : le développement social et la protection de l’environnement, indique un communiqué conjoint des initiateurs de ce programme. Cette initiative a pour but de renforcer les capacités des provinces éloignées ou à faible niveau de développement économique, souligne la même source, précisant qu’il cible Midelt comme première province pilote, au vu du potentiel en énergies renouvelables et efficacité énergétique (ER/EE) de cette région du Maroc.

L’Opinion

• Les réanimations à la merci des infections nosocomiales. Alors que les services de réanimation des divers hôpitaux du Royaume fonctionnent à plein régime, se pose avec acuité la question des infections nosocomiales. Cette appellation désigne les infections associées aux soins qui ont été contractées au cours d’un séjour dans un établissement de santé et qui étaient absentes au moment de l’admission du patient. Pourtant, le ministère de la Santé affirmait en 2019 que le taux de prévalence des maladies nosocomiales au Maroc était de 5,4%. «En comparaison avec les pays européens, le Maroc a habituellement des taux qui ne sont pas très différents en matière de proportion d’infections nosocomiales », confirme Dr Zakaria Ouassou, réanimateur et membre du comité de lutte contre les infections nosocomiales de l’hôpital d’Azrou. «Il est cependant difficile d’évaluer ce genre de risque en période de pandémie en l’absence d’un véritable registre des maladies », précise le praticien.

• ONCF: 9,4 millions de voyageurs transportés au 1er semestre 2020. Le nombre de voyageurs transportés par l’Office national des chemins de fer (ONCF) s’est établi à 9,4 millions durant le premier semestre 2020, en baisse de 44% par rapport à la même période de 2019. Le chiffre d’affaires généré à cette date par l’activité Voyageurs s’est ainsi situé à 409 millions de dirhams (MDH), en repli de 43% par rapport à fin juin 2019, indique l’Office dans un communiqué sur ses indicateurs trimestriels. « La crise sanitaire du Covid-19 a eu un impact significatif sur la mobilité en général et sur l’offre ferroviaire en particulier, faisant baisser le chiffre d’affaires généré par l’activité Voyageurs essentiellement et dans une moindre mesure le trafic Fret relatif au transport des produits dont les secteurs sont en arrêt d’activité », explique la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• SM le Roi s’entretient avec le Président chinois sur la lutte anti-Covid. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu, lundi 31 août 2020, un entretien téléphonique avec Son Excellence Monsieur Xi JINPING, Président de la République Populaire de Chine. L’entretien s’inscrit dans le cadre des relations d’amitié entre les deux pays, rehaussées par la Déclaration conjointe sur le Partenariat Stratégique, signée par Sa Majesté le Roi et le Président Xi JINPING, lors de la Visite Royale à Pékin, en mai 2016. L’entretien téléphonique entre Sa Majesté le Roi et le Président de la République Populaire de Chine a porté sur le développement des relations bilatérales dans tous domaines, notamment le dialogue politique, la coopération économique et les échanges culturels et humains. Sa Majesté le Roi et le Président Xi JINPING ont, également, échangé sur le partenariat entre les deux pays dans la lutte contre la COVID-19.

Al Alam

• Covid-19 : Vers une hausse probable des contaminations. « A cause du comportement des citoyens, le nombre des contaminations au coronavirus enregistrera une baisse durant les 30 à 45 prochains jours avant d’enregistrer une hausse importante », a estimé le professeur Mountassir Chérif Chefchaouni, notant que l »avènement de l’automne et la rentrée scolaire déclencheront la 2ème vague des contaminations au coronavirus. Selon lui, l’écosystème santé est confronté à d’innombrables difficultés, notamment la faible capacité litière, les équipements médicaux et le manque important du personnel médical.

Rissalat Al Oumma

• Fruits et légumes: Le Maroc 1er fournisseur de l’Espagne. Le Maroc reste le premier fournisseur du marché espagnol en fruits et légumes. Au premier semestre, le Royaume a ainsi exporté 358.329 tonnes, soit une progression de 25% en glissement annuel, selon les données relevées par FEPEX. En valeur, les exportations marocaines représentent 548 millions d’euros (soit environ 6 milliards de DH), en hausse de 18% en glissement annuel. Les fruits et légumes marocains représentent d’ailleurs 38% des importations depuis les pays tiers pour l’Espagne. Durant les cinq dernières années, les exportations marocaines au premier semestre sont passées de 214.215 tonnes en 2016 à 358.329 tonnes en 2020, en hausse de 67%. En valeur, elles sont passées de 312,3 millions d’euros à 548 millions d’euros, marquant un bond de 76%.

Akhbar Al Yaoum

• Pour l’enseignement présentiel. « C’est vrai, le virus circule toujours mais il faudra appliquer les mesures de prévention sanitaires, respecter la distanciation social et veiller au port du masque et ce, pour juguler la propagation du coronavirus dans les milieux scolaires », a dit le virologue Mustapha Naji, notant qu’il faudrait également privilégier l’enseignement présentiel au détriment de l’enseignement à distance qui, selon lui, n’a pas donné les résultats escomptés. Pour ce qui est de la rentrée scolaire, Naji a indiqué que les familles doivent placer l’enfant au cœur de toutes les préoccupations en optant pour l’enseignement présentiel.

Assahraa Al Maghribiya

• Le Maroc demeure le principal « appui » de l’Europe en Méditerranée et dans les profondeurs du Grand Sahara. «Pôle de stabilité », le Royaume du Maroc demeure le principal « appui » de la France et de l’Europe en Méditerranée et dans les profondeurs du Grand Sahara, soulignent Jean-Sylvestre Mongrenier et Antonin Tisseron, chercheurs associés à l’Institut Thomas More. Entre la volonté expansionniste turque en mer Méditerranée, le conflit libyen et la menace migratoire, les événements des dernières semaines auront illustré la gravité des menaces qui pèsent sur les frontières méridionales de l’Europe, en Méditerranée et dans les profondeurs du Grand Sahara, estiment les deux chercheurs dans une Tribune publiée lundi par le Figaro. De même, au sud du Maghreb, la France et l’Europe sont aussi confrontées à des menaces. Géographiquement éloignées, celles-ci n’en ont pas moins des conséquences en Méditerranée et sur les frontières européennes, notamment sur le plan migratoire, relèvent-ils. Selon les deux chercheurs, « l’heure n’est assurément pas à la célébration de l’Eurafrique et de ses promesses ». « Pourtant, la France et ses alliés européens n’auront pas le loisir de se retrancher derrière d’illusoires parapets: les frontières se défendent à l’avant. Aussi est-il important d’identifier quelques points d’appui et pays capables de s’engager dans le traitement d’un certain nombre de situations géopolitiques », relèvent-ils.

Al Massae

• Collectivités territoriales: Excédent budgétaire de 4,2 MMDH à fin juillet. L’exécution des budgets des collectivités territoriales, sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, laisse apparaître un excédent budgétaire de 4,2 milliards de dirhams (MMDH) au titre des sept premiers mois de cette année, contre un excédent de 6,7 MMDH un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Cet excédent tient compte des dépenses d’investissement de plus de 6 MMDH et des soldes positifs de 500 millions de dirhams (MDH) et 8 MDH dégagés par les comptes spéciaux et les budgets annexes, précise la TGR dans son bulletin mensuel de statistiques des finances locales de juillet 2020. Le bulletin fait également ressortir que les recettes ordinaires des collectivités territoriales se sont établies à 23 MMDH, en diminution de 11,5% par rapport à fin juillet 2019. Ceci s’explique par la baisse de 8,1% des recettes transférées, de 14,3% des recettes gérées par l’Etat et de 20,9% des recettes gérées par les collectivités territoriales.

Bayane Al Yaoum

• Le port Tanger Med, 35ème port à conteneurs au monde en 2019. Le port Tanger Med a réalisé une progression importante dans les derniers classements « Lloyd’s List » et « Container Management » parus cette semaine, se positionnant désormais à la 35ème place après avoir été classé 46ème une année auparavant. Ce classement concerne les 120 premiers ports au monde sur 500 ports qui ont une activité conteneur, indique l’Autorité portuaire de Tanger Med (TMPA), notant que Tanger Med devient le 1er port de transbordement de conteneurs en Méditerranée, et confirme son leadership pour la 3ème année consécutive comme 1er port à conteneurs en Afrique. Le port Tanger Med a réalisé, en 2019, 4,8 millions de conteneurs, enregistrant ainsi la meilleure progression du top 50 avec une croissance de + 38%, précise la TMPA dans un communiqué.

Al Ahdath Al Maghribiya

• Projets de lois électorales : L’Intérieur change sa méthodologie. Selon des sources du journal, le ministère de l’Intérieur a changé sa méthodologie en ce qui concerne ses réunions avec les partis politiques au sujet des projets de lois électorales. Avant de se réunir avec les représentants des partis politiques, le ministère de l’Intérieur procède au regroupement et à l’examen des propositions des partis politiques ( points de convergences et de divergences…).

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Épuration des eaux industrielles : Sonatrach lance un projet de recherche avec le CDER – El Watan

Sonatrach annonce le lancement d’un projet de recherche expérimentale pour l’épuration des eaux industrielles par…

2 heures ago

Revue de presse quotidienne de ce samedi 19 septembre 2020 – Hespress Français

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 19 septembre 2020…

3 heures ago

À Plélan-le-Grand, le parc éolien souffle à l’énergie citoyenne – Reporterre

Plélan-le-Grand (Bretagne), reportage La brume recouvre les champs d’un manteau blanc opaque. En cette matinée…

3 heures ago

Le Togo va doter ses centres de santé de 314 systèmes photovoltaïques – Agence Ecofin

(Agence Ecofin) - Au Togo, l’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER) veut…

4 heures ago

Le Maroc appelle à la création d’un fonds spécial pour la mise en œuvre des ODD en Afrique – Infomédiaire

Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a appelé, vendredi, les Nations-Unies à créer…

5 heures ago

Le commerce extérieur français pénalisé par le Covid-19 et le plan de relance – Le Monde

Des conteneurs sur les quais du terminal EuroFos, au port de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), le 23…

5 heures ago

This website uses cookies.