Sans Suez, Engie ouvre un nouveau chapitre de son livre – Les Échos

Publié le 7 oct. 2020 à 6:15

Engie a reçu le virement dès mardi. L’énergéticien a encaissé 3,4 milliards d’euros en vendant l’essentiel de sa participation dans Suez à Veolia. Cette transaction apporte une réponse à « une question lancinante » qui restait sans réponse « depuis sept ans », s’est félicité lundi soir le président d’Engie, Jean-Pierre Clamadieu. Depuis la fin du pacte d’actionnaires qui le liait à Suez, en 2013, l’énergéticien pouvait vendre sa participation, mais il a hésité jusqu’à l’an dernier .

Cette cession ne bouleverse pas le profil d’Engie, ni ses moyens financiers. Les synergies avec Suez étaient presque inexistantes, et le groupe est relativement peu endetté par rapport à d’autres compagnies électriques et gazières. Le désengagement marque néanmoins une étape importante pour le géant français de l’énergie, qui boucle d’un coup plus de 40 % de son programme de cession d’actifs.

« Une entreprise normale »

Fin juillet, le conseil d’administration a fixé un nouveau cap : le groupe a décidé de vendre les deux tiers de ses activités de services , qui emploient quelque 70.000 personnes, pour se concentrer sur les énergies renouvelables, d’une part, les infrastructures gazières et les réseaux urbains de chaleur ou de froid, de l’autre. La semaine dernière, il s’est enfin choisi une nouvelle patronne , Catherine MacGregor, qui prendra ses fonctions le 1er janvier.

Cerise sur le gâteau, Jean-Pierre Clamadieu a remporté son bras de fer avec l’Etat-actionnaire , qui a voté contre la cession de Suez à Veolia. En clair, le président d’Engie se considère désormais comme le seul maître à bord, même si l’Etat reste pour l’instant son premier actionnaire avec 24 % du capital. « Engie n’est pas une entreprise publique », a-t-il martelé lundi soir, insistant sur la différence avec EDF, contrôlé à 84 % par l’Etat. « Nous envoyons un message au marché, explique-t-on chez l’énergéticien. Nous sommes en train de devenir une entreprise normale, dépolitisée, qui fait ce qu’elle dit ».

Mise en Bourse

Avec Catherine MacGregor, le nouveau duo à la tête d’Engie s’attaque maintenant au plus difficile : la vente de la majorité des services. L’entité à céder représente environ 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires, majoritairement en France et au Benelux, une taille suffisante pour concurrencer des acteurs des services comme Vinci Energies ou Spie . Trois options sont à l’étude : une mise en Bourse partielle ou totale de l’entité, une cession à un acteur du secteur ou une vente à des investisseurs financiers. L’objectif est de présenter le projet bouclé aux représentants des salariés début 2021.

A ce stade, la pilule ne passe pas du tout chez les syndicats. La CGT accuse Clamadieu de « démanteler Engie en vendant au plus offrant », avec « des conséquences dramatiques » sur l’emploi. La CGC s’inquiète elle aussi. « Les activités à loger dans cette entité ont, vu d’Engie, un niveau de marge moindre que celles des autres entités du groupe, pointe la centrale des cadres. Au meilleur des cas, un acquéreur aura pour objectif de remonter la marge, ce qui n’irait pas sans réorganisations, avec des impacts sociaux significatifs. Au pire, il pourrait revendre les entités « à la découpe », avec là aussi des impacts sociaux conséquents ».

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Signature à Rabat de quatre accords de coopération entre le Maroc et le Malawi – libération

Autres articles Le Maroc et le Malawi ont signé, samedi à Rabat, quatre accords couvrant…

20 minutes ago

UE : Appel à Candidature Pour L’accélération De La Transition Verte Et L’accès à L’énergie – Ecoactu

UE : Appel à Candidature Pour L'accélération De La Transition Verte Et L'accès à L'énergie…

20 minutes ago

Entretien. Reconfinement en Europe et recomposition des chaînes d’approvisionnement: quels impacts sur le Maroc? – Le360.ma

Selin Özyurt, économiste senior chez Euler Hermès-Allianz, analyse les derniers développements de la crise sanitaire…

1 heure ago

Ville nouvelle de Hassi Messaoud: le projet mis sous la tutelle du ministère de l’Habitat – Algérie Presse Service

ALGER - Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud (Ouargla) a été…

2 heures ago

Rennes. L’exposition événement Kaluta tjuta, une invitation à découvrir l’art aborigène – maville.com

Cette exposition a failli ne pas avoir lieu. En raison de la crise sanitaire, tout…

3 heures ago

ARTICLE – Chaleur renouvelable : la France creuse son retard – RSE DATA NEWS – RSEDATANEWS

RSEDATANEWS est le service d'actualités et data de référence pour les professionnels de la RSE…

3 heures ago

This website uses cookies.