« Sexe et pouvoir » : Ana Brnabic, première ministre lesbienne au risque du « pinkwashing » – Le Monde

Une surprise, une vraie. En juin 2017, Ana Brnabic, 41 ans, est nommée première ministre. Confier la direction du gouvernement serbe à une femme, de surcroît d’origine croate et, last but not least, lesbienne assumée, voilà qui bouscule beaucoup de tabous en même temps. La Serbie est un pays de 7 millions d’habitants aux forts penchants russophiles, marqué par l’emprise de l’Eglise orthodoxe.

Projetée sur le devant de la scène politique par Aleksandar Vucic, le président serbe nouvellement élu, cette personnalité assez peu connue, chargée jusqu’alors de l’humble ministère des administrations publiques et des affaires locales, est accueillie avec une gêne diffuse par une opinion réputée fort conservatrice en matière de mœurs. En cause, non pas son parcours – un modèle du genre : études aux Etats-Unis et en Angleterre, puis carrière de businesswoman dans les énergies renouvelables – mais, forcément, sa sexualité.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Une première ministre pro-européenne et lesbienne à la tête de la Serbie

Pourquoi donc ne pas avoir opté pour – ce n’est pas ce qui manque – « un père de famille qui a des enfants », s’interroge, résumant une opinion assez largement partagée, l’un des dirigeants de la coalition gouvernementale. « Ses choix personnels ne m’intéressent pas, seuls les résultats comptent », rétorque, impassible, l’homme fort du pays. Trois mois après son intronisation, Ana Brnabic participe à la Gay Pride de Belgrade, suspendue pendant trois ans, de 2011 à 2013, après une attaque de groupes ultranationalistes qui fit cent cinquante blessés en 2010.

Concession symbolique

Tout en refusant que « [son] orientation sexuelle soit utilisée pour décrire [sa] personnalité », elle assure que le pays « n’est pas homophobe » et que sa nomination constitue « un énorme pas » vers la construction d’une société tolérante. Même si, pour l’autoritaire président Vucic, dont l’exercice du pouvoir fait souvent peu de cas des minorités comme de la liberté de la presse, la désignation de cette première ministre atypique ressemble à une concession symbolique – mais médiatiquement efficace – accordée à l’Union européenne, avec laquelle les pourparlers pour intégrer la Serbie en 2025 sont particulièrement laborieux.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Elections législatives en Serbie : l’opposition à Aleksandar Vucic effacée du Parlement

Les militants antidiscriminations ne sautent pas vraiment de joie. Pour beaucoup, en effet, la promotion d’Ana Brnabic à la tête du gouvernement – constitutionnellement dans l’ombre du président de la République – tient davantage du coup politique que de l’acte de foi. « Rideau de fumée » mais aussi « pinkwashing », a-t-on entendu dire. Ana Brnabic, qui dirige le gouvernement d’un pays dont 40 % de la population juge que l’homosexualité est une maladie, selon un sondage réalisé en 2015, n’a pas mis son drapeau arc-en-ciel dans sa poche, mais elle n’a jusqu’à présent annoncé aucune réforme visant à reconnaître le mariage gay et les droits des familles homoparentales.

Il vous reste 10.45% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Des voiliers cargos pour du café et du chocolat encore plus vertueux – Le Courrier du Vietnam

>>Les entreprises de transport misent sur le fret>>Les gardes-côtes portent une lourde mais glorieuse responsabilité…

52 minutes ago

Microsoft : l’expérience d’un data center sous l’eau est une réussite totale – Futura

Deux ans après avoir plongé un data center composé de 800 serveurs au large de…

1 heure ago

Dans la Drôme, un référendum pour choisir entre l’installation de panneaux solaires et la protection de la for – France 3 Régions

Des arbres, ou des panneaux solaires ? Les habitants de Grignan (Drôme) sont invités à…

1 heure ago

Mint, Wewiki, Planète Oui : l’offre électricité de la semaine ? – MonPetitForfait

Au fil des années, les offres électricité ont évolué afin de s'adapter. Proposés à prix…

2 heures ago

Montrez de quel bois vous vous chauffez en soutenant les micro-chaudières d’Ambricourt – La Voix du Nord

Jusqu’au 30 septembre, on peut voter dans le cadre du Budget citoyen pour aider des…

3 heures ago

This website uses cookies.