Shell et Total dépensent 90% vers les fossiles, malgré leurs engagements – Le Journal de Montréal

Les géants de l’énergie Shell, anglo-néerlandais, et Total, français, continuent à réaliser 90% de leurs investissements dans les énergies fossiles malgré leurs promesses de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, selon un rapport publié jeudi.

• À lire aussi: Réchauffement climatique: vers l’extinction des ours polaires d’ici 2100, prévient une étude

• À lire aussi: Forte hausse des émissions de méthane, puissant agent du réchauffement

Avec des émissions combinées équivalentes à celles de l’Allemagne, quatrième puissance économique mondiale, les deux groupes vont probablement « pas être à la hauteur » de leurs propres objectifs d’investissements durables, estime le groupe de réflexion IEEFA (Institute for Energy Economics and Financial Analysis).

De nombreux industriels se sont engagés à réduire leurs émissions de CO2 pour s’aligner sur l’accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement au maximum à +2°C par rapport à l’ère pré-industriel.

Mais même les deux groupes énergétiques, parmi les plus vertueux en la matière, ne dépensent qu’une petite partie de leurs investissements à la réduction de leurs émissions.

Ainsi, Shell, qui prévoit une baisse de ses émissions de 65% d’ici à 2050, dépense 3 à 5% de ses investissements dans les renouvelables, et ne remplira pas son objectif de 4 à 6 milliards de dollars par an destinés aux projets d’énergies vertes pour 2020, selon l’IEEFA.

Selon un porte-parole du groupe, Shell n’avait pas d’objectif précis lié aux investissement dans les renouvelables, tout en précisant avoir dépensé 55% de ses investissements dans la transition énergétique (gaz naturel et biocarburants inclus).

« Nous soutenons pleinement l’accord de Paris et la nécessité d’une transition vers une société bas-carbone, et nous sommes engagés à jouer notre rôle », indiqué le porte-parole à l’AFP.

Quant à Total, qui s’est engagé à la neutralité carbone en Europe en 2050, son objectif d’installer 25 gigawatts de capacité d’énergies renouvelables d’ici à 2025 aura bien du mal à être atteint, selon l’IEEFA.

Le groupe français n’a pas commenté le rapport mais a indiqué dépenser déjà 10% de ses investissements en capital (Capex) à l’électricité bas-carbone, avec un objectif de passer à 20% « d’ici 2030 ou plus tôt ».

L’IEEFA reconnaît que les deux géants ont fait des progrès, mais estime qu’ils devraient investir bien plus dans les énergies vertes: chacun 10 milliards de dollars par an dans les renouvelables (environ 50% de leurs investissements en capitaux).

« Il est difficile de voir comment l’une ou l’autre entreprise parviendra à la transformation massive affichée en termes d’intensité carbone [quantité de CO2 émise par unité d’énergie produite] sans s’éloigner radicalement des investissements dans le pétrole et le gaz », a commenté Clark Butler, auteur de l’étude.

Le rapport souligne par ailleurs que lorsque l’utilisation de leurs produits par le consommateur final (périmètre dit « scope 3 ») est pris en compte, Shell et Total sont « parmi les plus importants contributeurs » à la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Transition climatique : les ambitions polonaises jugées insuffisantes – Les Échos

Publié le 22 oct. 2020 à 16:32Mis à jour le 22 oct. 2020 à 17:27Le…

3 minutes ago

Stockage énergie solaire : le suédois Azelio signe un accord avec Jet Energy Maroc – Médias 24

Azelio a signé un protocole d'accord (MoU) avec Jet Energy, entreprise basée au Maroc, pour…

2 heures ago

Un timbre-poste spécial Noor Ouarzazate – L’Économiste

Le Groupe Barid Al-Maghrib vient d’émettre un timbre-poste en partenariat avec Masen illustrant le complexe…

2 heures ago

Photovoltaïque : le groupe lyonnais Terre et Lac mise sur les projets de territoires – Tout Lyon

Publié le 22 octobre 2020 - Julien THIBERT - Dossiers © Terre et Lac -…

4 heures ago

Barid Al-Maghrib et Masen émettent un timbre-poste spécial – Finances News Hebdo

Groupe Barid Al-Maghrib et l'Agence marocaine pour l'énergie durable (Masen) ont émis, jeudi à Rabat,…

4 heures ago

Le complexe solaire Noor Ouarzazate tient son timbre – Infomédiaire

Groupe Barid Al-Maghrib et Masen s’associent pour l’émission d’un timbre-poste spécial illustrant le complexe solaire…

5 heures ago

This website uses cookies.