Signature de la nouvelle PPE de la Région: La Réunion 100% énergies renouvelables en 2023 – ZINFOS974



Le but pour les signataires de cette convention est de tourner la page des énergies fossiles dans l’île, « tout en posant des actes décisifs et développer en accéléré les énergies renouvelables et l’économie circulaire ». Comme il a été rappelé, La Réunion est encore très dépendante des énergies fossiles que sont le fioul lourd ou le charbon, qui représentent à eux deux 87,2% des énergies fossiles importées.

Les thématiques portées conjointement par la Région et EDF sont tout d’abord articulées autour de la maîtrise de l’énergie accessible à tous, avec l’amplification des actions pour la maîtrise de la demande en énergie, notamment auprès des foyers les plus démunis.

L’accord prévoit également de faire de La Réunion une smart island bas carbone qui s’appuie sur les technologies du digital et du numérique, de développer les transports propres pour faire de l’île la première région ultramarine sur les motorisations alternatives, d’aider à former les métiers de demain, valoriser le site internet http://info-energies.com/ pour centraliser les informations sur la transition énergétique du territoire ou encore expliquer les enjeux de la transition énergétique à travers une communication adaptée sur les avancées de la PPE.

À travers l’accord signé aujourd’hui entre Albioma, EDF et la Région sur la période 2020-2022, de nouveaux actes ont ainsi été posés par la collectivité régionale. La première prévoit une révision de la PPE, obligatoire pour élaborer un document de référence et fixer avec l’Etat les priorités d’actions qu’elle souhaite engager. La seconde ambitionne d’atteindre d’ici à 2023 un taux proche de 100% d’énergies renouvelables dans le mix électrique de l’île.

Cela passera notamment par la conversion des centrales d’Albioma à la biomasse solide, à l’intégration de la conversion des moteurs de la centrale du Port Est à la biomasse liquide. D’importants travaux attendent donc les usines de Bois-Rouge et du Gol à Saint-Louis afin qu’ils ne consomment plus de charbon ou de fioul lourd d’ici trois ans.

Un coup de boost sera également mis sur le développement des énergies renouvelables avec l’installation d’ici 2028 de 250 à 310 MW de photovoltaïque avec et sans stockage (soit un rythme moyen de 25 à 30 MW par an) mais aussi de 75 MW d’éolien terrestre.


admin

Share
Published by
admin

Recent Posts

Vent d’optimisme à la tête de Boralex – Le Journal de Montréal

La relance de la filière éolienne par Hydro-Québec et l’élection récente de Joe Biden à…

2 heures ago

Togo : CFAO Technology présente son ascenseur Otis GeN2 – AFRICA RENDEZ VOUS – L’Afrique, par des Africains – africardv.com

CFAO Technology & Energy a présenté son nouveau ascenseur aux architectes et aux professionnels du…

4 heures ago

Enel S p A : prévoit d’investir 160 milliards d’euros d’ici 2030 dans les énergies renouvelables – Zonebourse.com

MILAN (Reuters) - Enel va investir 160 milliards d'euros au cours des 10 prochaines années…

5 heures ago

Covid-19 : maigre réponse dans le secteur des énergies renouvelables – Afrique Sub-Saharienne – SciDev.Net Afrique Sub-Saharienne

[NAIROBI] Selon une étude, jusqu’en juin de cette année, seuls trois pays africains, le Burkina…

7 heures ago

Nationale – Cap sur les énergies renouvelables – L’Expression

Un plan d’action commun en matière de transition énergétique et d’énergies renouvelables est programmé. Afin…

8 heures ago

Côte d’Ivoire: 75 titulaires du BT et du BAC technique formés aux métiers de l’électricité – Journal du Gabon

Publié le 23.11.2020 à 23h18 par APA Soixante-quinze (75) apprenants titulaires du Brevet de technicien…

9 heures ago

This website uses cookies.